mis à jour le

Un segment de marché en évolution

Nedjma poursuit son cycle de formation destiné aux journalistes en organisant la 42e session qui sera consacrée à «L'affichage publicitaire extérieur». Cette formation sera assurée par Antonio Vincenti, fondateur et président- directeur général du groupe Pikasso/Lawhat. Les consommateurs passant la moitié de leur temps à l'extérieur de leur domicile, l'affichage  offre ainsi aux annonceurs la chance d'établir le contact avec les gens sur le chemin les menant à l'achat. L'affiche permet de cibler très précisément une clientèle donnée, selon ses habitudes de vie et son comportement. Il offre un temps de lecture plus long, ce qui permet de transmettre un message plus complexe ou une offre interactive. Des recherches effectuées dans plusieurs catégories montrent que l'affichage publicitaire extérieur constitue un moyen économique d'accroître le taux de rappel. Le langage de l'affiche a évolué considérablement au fil des décennies. Simple réclame pour un produit au départ, la publicité a élaboré progressivement un langage au second degré entièrement tissé d'allusions, basé sur le jeu autour des stéréotypes, ordonné par l'humour. La multiplication des revues et journaux, des chaînes de télévision ou de radio et le développement d'internet ont contribué à la prolifération des supports publicitaires possibles, et cette diversité renforce la position de l'affichage comme média grand public. Comme les consommateurs empruntent souvent le même trajet, les occasions où le message publicitaire laisse sa marque sont plus nombreuses. Les statistiques fournies par Avenir Décoration donnent un éclairage. Près de 17 millions de consommateurs font partie de la population active et se déplacent vers une destination ou reviennent de leur travail. 5,2 millions de personnes empruntent les transports en commun, au moins une fois par semaine. Près de 90% des gens visitent un centre commercial au moins une fois par mois. 95% des gens parcourent une distance d'au moins un kilomètre par semaine. La distance moyenne parcourue en ville chaque semaine est de 132 km. Les secteurs les plus dominants et à forte valeur ajoutée sont l'automobile et le véhicule utilitaire, la téléphonie, l'agroalimentaire, les produits de grande consommation et l'électronique grand public. C'est aussi une manière d'embellir la ville et d'innover en matière d'esthétique et d'environnement urbain.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

marche

AFP

Au Bénin, l'ananas doit changer de couleur (mais pas trop) pour satisfaire le marché européen

Au Bénin, l'ananas doit changer de couleur (mais pas trop) pour satisfaire le marché européen

AFP

Le virus du tilapia perturbe le marché du poisson au Bénin

Le virus du tilapia perturbe le marché du poisson au Bénin

AFP

Somalie: au moins 7 morts dans un attentat près d'un marché

Somalie: au moins 7 morts dans un attentat près d'un marché

évolution

AFP

Ebola: évolution "inquiétante", suspension des vols contreproductive

Ebola: évolution "inquiétante", suspension des vols contreproductive

Isidore AKOUETE

Rugby-Fofana :

Rugby-Fofana :

La Rédaction

Audiovisuel public malien : LA NÉCESSAIRE ÉVOLUTION

Audiovisuel public malien : LA NÉCESSAIRE ÉVOLUTION