mis à jour le

Pour avoir traversé la frontière avec la Mauritanie Oumar Sarr crée un grand malaise dans la police nationale

L'ancien ministre d'Etat, Oumar Sarr, a passé outre son interdiction de sortir du territoire sénégalais, en s'étant rendu en Mauritanie, sans que la police de la frontière soit au courant. Un acte qui installe un malaise dans la police nationale. Bien avant cela, une vague de frustration avait envahi le corps des policiers, avec des mécontents par rapport à certains réaménagements et affectations.


Au mois de novembre dernier, le président Macky Sall avait opère à un vaste coup de balai dans la police, plaçant ses hommes, notamment, dans les directions jugées stratégiques. La police Judiciaire, la sécurité Publique, l'Ecole de nationale de police et l'office central de Répression du Trafic illicite des Stupéfiants ont connu des chamboulements, avec de nouveaux chefs qui, à leur tour, avaient appelé, à leurs côtés, de jeunes officiers fraichement sortis des écoles de police. Ces derniers seraient à l'origine de ce laxisme, qui a encouragé le voyage d'Oumar Sarr vers la Mauritanie, selon une source policière qui nous a fait part de l'indignation dans la police nationale, dont la peau est salie aujourd'hui, à cause des nouvelles recrues qui ne connaissent pas les personnalités. «Oumar Sarr s'est rendu en Mauritanie, parce qu'il sait qu'au niveau de la frontière, les policiers ne le connaissent pas et manquent aussi d'expérience. «Aujourd'hui, tous les policiers avec plus de 25 ans de services ont été écartés des frontières, aéroports et des ports. Ce changements opéré par les hommes de confiance du Président va encourager la porosité dans les frontières», précisera-t-elle. Selon un officier de police qui a requis l'anonymat, tout nouvel officier de police doit être affecté dans le groupement d'intervention mobile, pour apprendre à connaitre les personnes, via l'encadrement des marches ou des interventions, contrairement à ce qui se passe aujourd'hui dans la police où les nouvelles recrues sont chefs de postes dans les frontières. Le Président de la république, au fait de cette «défiance à l'autorité» d'Oumar Sarr, doit réagir et vite.
Khalil DIEME
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

frontière

AFP

Explosion d'un engin piégé au Kenya: 8 morts

Explosion d'un engin piégé au Kenya: 8 morts

AFP

Immigration: une voiture force la frontière Maroc-Espagne

Immigration: une voiture force la frontière Maroc-Espagne

AFP

Centrafrique: une ville assiégée

Centrafrique: une ville assiégée

Mauritanie

AFP

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

La Mauritanie rompt ses relations diplomatiques avec le Qatar

AFP

Des émissaires du Maroc reçus en Mauritanie

Des émissaires du Maroc reçus en Mauritanie

AFP

Gaz: BP investit 1 md de dollars en Mauritanie et au Sénégal

Gaz: BP investit 1 md de dollars en Mauritanie et au Sénégal

police

AFP

Maroc: la police disperse les rassemblements

Maroc: la police disperse les rassemblements

AFP

RDC: Kabila dote la police congolaise d’un nouveau commandement

RDC: Kabila dote la police congolaise d’un nouveau commandement

AFP

Zimbabwe: la police réprime brutalement une manifestation d'opposants

Zimbabwe: la police réprime brutalement une manifestation d'opposants