mis à jour le

PROBLEME DE MŒURS : Pervers et hypocrites à l’assaut de l’Islam au Sénégal

L'Islam est-il en souffrance au Sénégal ? Pratiquée par 96% de sénégalais, la religion musulmane est prise par certains concitoyens comme un instrument pour laisser s'épanouir dans leur petit mensonge. Si certains, au nom du Prophète Mouhamed (PSL), courent les funérailles pour se remplir les poches, d'autres, pour vivre leur homosexualité, font fi de leur statut de second d'imam.



Les ravages de la ''piété' ' mercantile et cupide

Certains, pour se remplir les poches, pour voiler leur mendicité, aimaient à faire le tour des maisons, demandant de l'aide pour la ''construction'' ou l'entretien d'une mosquée. Aujourd'hui, ils ont poussé le bouchon plus loin, instrumentalisant la mort, pour assouvir leur cupidité. En effet, l'absurde apparait chez les hôtes des familles éplorées, en cas de funérailles. Des hommes d'âges peu avancés, bien engoncés dans des boubous, un joli ''copati'' sur la tête, n'hésitent pas à demander l'aumône, au nom du prophète Mouhamed (PSL) qui a bon dos avec ces faux dévots. Une autre forme de mendicité, même si ces véreux sont des mendiants de ''luxe''. Mais, le comble sera atteint avec ce ''naïm'', second d'imam, qui défraie la chronique à Guédiawaye.
La perversion en caftan
Tartuffe, personnage du classicisme, se cacherait de complexe, devant la fausse dévotion de ce tristement célèbre second de l'imam de Guédiawaye. Sous des dehors pieux, il dirigeait les prières pour des fidèles, à l'exception de celles du vendredi (14h30). Le hic est qu'il se muait en pervers homosexuel, dès la natte de prière repliée, loin du regard des gens. Son statut de ''naïm'' lui a pendant longtemps permis de cacher son penchant homosexuel.
«Quand on parle de religion au Sénégal, les gens ne regardent rien, ils gobent tout. En tant que second de l'imam, personne ne pouvait le soupçonner de ce penchant», dira Babou, un étudiant, selon qui, les pervers qui instrumentalisent la religion et abusent de la foi des croyants font foison. Pour nombre de sénégalais, ce cas doit inciter population et hommes religieux à aller à l'assaut des maux qui gangrènent la société. Virulents dans la lutte contre les occidentaux et autres non musulmans, de pervers sénégalais, ''La Illaha Illala'', à la bouche, l'amour du prophète Mouhamed (PSL), en bandoulière, cacent des penchants hérétiques qui en rebuteraient plus d'un. Mais, ils seront toujours rattrapés par la justice immanente.
Fanta DIALLO



MICRO TROTTOIR
Après le cas du ''naïm'' homosexuel découvert à Guédiawaye, votre quotidien a recueilli l'avis de sénégalais sur ces actes qui ternissent l'image de la religion dans notre société.

Fatou Diop ménagère
«La perversité existe dans toutes les couches de la société mais, pouvoir utiliser la religion pour cacher son homosexualité, est un acte de pécheur patenté qui a insulté tous les croyants, musulmans comme chrétiens. Il mérite la mort. Il nous a insultés».
Marième Seck élève
«La société veut s'occidentaliser, la religion musulmane est instrumentalisée pour masquer des perversités car, malgré l'influence de Satan, ces derniers sont animés par une hypocrisie perfide. Mais, si les imams deviennent des violeurs et homosexuels, qui va montrer le droit chemin aux jeunes».
Badara Diop ébéniste
«La foi n'a plus sa place au Sénégal, Dieu ne cesse de nous montrer son pouvoir. Les inondations, les émeutes, la cherté de la vie, l'individualisme, le banditisme, les maladies comme le sida, sont des exemples qui devront nous montrer que Dieu existe, qu'il a un ½il sur nous. Cependant, quand des imams ou oustaz violent des petites filles, on peut aussi avoir des ''naïms'' homosexuels. Je pense que, sous peu, d'autres religieux vont être démasqués. Le Sénégal se perd dans la perversité et la médiocrité. On accusait les intellectuels de pervertir la société avec des pensées occidentales, mais là, c'est le comble. Le Sénégal perd ses valeurs».
Fanta DIALLO
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

mœurs

Puritanisme

Vous voulez vous embrasser au Zimbabwe? Cachez-vous!

Vous voulez vous embrasser au Zimbabwe? Cachez-vous!

La rédaction

«Libido», le documentaire qui brise les tabous en Egypte

«Libido», le documentaire qui brise les tabous en Egypte

Nigeria

Les zélateurs de la charia

Les zélateurs de la charia

Sénégal

AFP

Le Sénégal expulse le polémiste "antifranc CFA" Kémi Séba

Le Sénégal expulse le polémiste "antifranc CFA" Kémi Séba

AFP

Sénégal : le polémiste Kémi Séba acquitté après avoir brûlé un billet en CFA

Sénégal : le polémiste Kémi Séba acquitté après avoir brûlé un billet en CFA

AFP

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine

Jeux de la Francophonie: le Sénégal fait le show en lutte africaine