mis à jour le

Londres : un soldat massacré en pleine rue

Deux hommes ont tué à l'arme blanche un soldat britannique mercredi à Woolwich, un quartier du sud-est de Londres. Les deux hommes ont affirmé aux témoins de la scène agir "au nom d'Allah", avant d'être blessés par la police et arrêtés. Ils ont été admis dans deux hôpitaux londoniens distincts. Rien n'a été dit sur leur identité, mais, de source proche du l'enquête, on indique que les autorités s'intéressent à une éventuelle piste nigériane.

Le Matinal

Ses derniers articles: 2 500 demandes pour le recrutement de 30 éboueurs  Réhabilitation des plages : le MOI entreprend des études dans plusieurs sites autour de Maurice  Le groupe BSP améliore ses services pour des PME 

Londres

AFP

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

Attentat de Mogadiscio: Paris, Londres et l'UA assurent la Somalie de leur soutien

AFP

Londres donne 200 millions de livres au Nigeria contre Boko Haram

Londres donne 200 millions de livres au Nigeria contre Boko Haram

AFP

Nigeria: publication d'une photo du président hospitalisé

Nigeria: publication d'une photo du président hospitalisé

soldat

AFP

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

L'Elysée annonce "la mort accidentelle" d'un soldat français au Mali

AFP

Un soldat américain tué en Somalie, une première depuis 1993

Un soldat américain tué en Somalie, une première depuis 1993

AFP

Mali: un groupe jihadiste revendique l'attaque fatale

Mali: un groupe jihadiste revendique l'attaque fatale

massacre

AFP

Massacre de Conakry en 2009: les victimes réclament un procès

Massacre de Conakry en 2009: les victimes réclament un procès

AFP

Cinq ans après le massacre de Marikana, les mineurs sud-africains demandent toujours justice

Cinq ans après le massacre de Marikana, les mineurs sud-africains demandent toujours justice

AFP

"J'étais parmi les cadavres": après un massacre en Centrafrique, un survivant témoigne

"J'étais parmi les cadavres": après un massacre en Centrafrique, un survivant témoigne