mis à jour le

L’Etat va céder 600 000 logements OPGI à des «prix très bas»

L'Etat a décidé d'accorder beaucoup d'avantages et des facilités pour les locataires qui veulent acquérir les logements appartenant aux Offices de promotion et de gestion immobilière (OPGI). Ces facilités concernent  les habitations en location avant le 31 décembre 2004, a indiqué le Ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Abdelmadjid Tebboune, mardi soir, à la télévision algérienne.

Le Ministre a indiqué que le nombre de logements concernés est de 571 000. Ils seront cédés, annoncent-ils, à leurs locataires à des «prix très bas». Selon lui, le prix de référence avoisine les 12 000 dinars pour le mètre carrée. Ce qui voudra dire qu'un logement de 100 mètres carrés coûtera pour son locataire 1 200 000 dinars (120 millions de centimes). Un prix vraiment dérisoire par rapport à ceux pratiqué sur le marché national.

Et ces logements cédés sont situés dans les grandes villes, où l'immobilier est vraiment inabordable. Ainsi, Tebboune a signalé que les prix d'un logement à Alger variera entre 75 et 128 millions de centimes. Le «plus beau cadeau» a été offert pour les locataires du Sud du pays. Le Ministre a fait savoir qu'un logement à Tindouf ou Adrar sera cédé à 30 000 dinars seulement. Il est à préciser que les mensualités payées dans le cadre de la location seront déduites du prix de l'habitation.

Du moment que cette opération concerne les logements loués avant le 31 décembre 2004, l'Etat devra rembourser alors certains locataires de certaines régions étant donné que les mensualités payées auront certainement dépassées le prix du logement. L'autre avantage qu'accorde l'Etat, pour ceux qui veulent acquérir ces logements, porte sur l'échéancier appliqué. Ceux qui payeront «cash» bénéficieront d'une réduction de 10 % du prix du logement, alors qu'elle sera de 7% pour ceux qui veulent un échéancier de trois ans, 5 % pour 7 ans. Par contre, il n'y aura pas de réduction pour ceux qui veulent l'acquérir dans un délai de 20 ans. Ces derniers seront forcés, néanmoins, de payer une avance de 5% du prix du logement. En d'autres termes, pour une habitation cédée à 75 millions de centimes, son acquéreur devra verser 37 500 dinars. L'autre grand avantage sera accordé aux «moudjahiddine et ayant droits» qui bénéficieront d'une réduction de 40 % sur le prix du logement. Les intéressés ont jusqu'au 31 décembre 2015 pour présenter leurs dossiers.

Elyas Nour

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

logements

La rédaction

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

Algérie: les autorités vendent du rêve aux populations

La rédaction

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

Algérie: les logements AADL ne seront peut-être pas prêts à temps

La rédaction

AADL: Voici les touts premiers propriétaires

AADL: Voici les touts premiers propriétaires