mis à jour le

Je ne le répéterai jamais assez !

Par Seïf Ben Khedher
Les terroristes d’Ansrar Ashariâa qui ont défié la République , foutu la pagaille , saccagé , incendié et blessé 13 agents des forces de l’ordre ont tous été libérés ! Entre des sursis et des « non-lieu », les verdicts étaient visiblement téléguidés depuis Doha, là où le porte-document de Khriji au gouvernement les avait prononcé bien avant les juges.

JE NE LE REPETERAI JAMAIS ASSEZ, que c'est absurdement nigaud d'attendre d'un intégriste au pouvoir qu'il combatte un frère terroriste en mission vitale pour le maintien de son pouvoir dans un processus d'islamisation et de mise à genoux de toute force vive susceptible de lui faire échapper ne serait ce qu'une poignée infime d'insoumis.

JE NE LE REPETERAI JAMAIS ASSEZ, que le califat et la Charia demeurent, depuis la mort du prophète de l'islam, les deux facettes de la monnaie unique que les intégristes et les terroristes ont à nous offrir. Une monnaie qui ne les séparerait jamais et dont sa disparition les exterminerait.

JE NE LE REPETERAI JAMAIS ASSEZ, qu'Al-Qaida est le contrat d'intervention directe et sans préavis au pays où elle a été territorialisée sous l'égide d'un régime imposé pour apposer son paraphe Les marines parachutés à Benghazi cette semaine vous le diront mieux que moi.

JE NE LE REPETERAI JAMAIS ASSEZ, que l'histoire nie formellement l'existence d'un précédent à un régime intégriste qui se serait reconverti en démocratique. Comme la constitution qui n'a pas plus de sens pour lui qu'une volonté divine personnifiée par le calife et où les élections ne sont qu'une passation révélée par l'ange Gabriel.

JE NE LE REPETERAI JAMAIS ASSEZ, que là où ce cancer s'est implanté, la terre s'est amputée, l'état s'est effrité et le peuple s'est embusqué. Le Soudan, la Palestine, et la Somalie en ont des épisodes à vous raconter, pour ne citer que les très récents et les plus près.

JE NE LE REPETERAI JAMAIS ASSEZ, que le nouveau moyen orient n'est que le prénom du Grand-Israël et que le nazisme d'hier n'est que l'islamisme d'aujourd'hui. Pour éradiquer cette peste, l'union des démocrates, de droite comme de gauche ne s'est pas faite leurrée dans un jeu de dupes. Elle s'est faite seulement pour partir en guerre, car il n'existe guère d'autres perspectives humaines face à l'abomination fasciste.

A bon perspectiviste, salut !

Par Seïf Ben Kheder le 22 mai 2013

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes