mis à jour le

L’administration électronique à la traîne en Tunisie

Mongi Marzouk, ministre tunisien des Technologies de l’information et de la communication a souligné que «Le problème majeur qui entrave le développement de l’administration électronique en Tunisie, se situe au niveau de l’élaboration, de l’exécution et de l’accompagnement des applications de l’E- Gov » .
Intervenant mardi 21 mai, à l’UTICA, à une rencontre consacrée à la problématique suivante: «le programme e-gov sortira-t-il enfin, du mirage?», le ministre a souligné que «la concrétisation de ce projet, est tributaire d’une meilleure collaboration entre les secteurs public et privé ».
Partageant ce même point de vue, Nizar Alaya, conseiller auprès du ministre, chargé des dossiers économiques, a relevé que le développement de l’E-gov doit passer obligatoirement, par un fort partenariat public-privé. «Le secteur public sera appelé à définir les besoins et la stratégie à adopter, alors que le secteur privé mettra en avant son savoir-faire, pour concevoir les applications adéquates », a-t-il souligné.
Le responsable a rappelé que la Tunisie a été classée, en 2012, par les Nations-Unies au 103ème rang sur un total de 190 pays, en ce qui concerne le développement des TIC.
Le directeur de l’administration électronique au Premier ministère, Khaled Sellami, a fait savoir que la Banque Africaine de Développement, (BAD) vient d’accorder à la Tunisie un don de 1,6 million de dinars, destiné à mettre en place deux applications de gouvernance, à savoir l’e- participation et l’open data.
Si la Tunisie dispose d’un arsenal juridique adéquat et d’une plateforme structurelle favorable au développement de ce genre d’applications, le responsable a jugé indispensable, aujourd’hui, de mettre en place un fonds spécifique de financement des projets d’E-gov, de définir un programme intensifié de formation de ressources humaines et d’instaurer un cadre de partenariat avec les deux secteurs public et privé. « On recense, actuellement, 180 services en ligne (paiement électronique...) disponibles en Tunisie alors que l’Etat se penche sur la finalisation de deux grands projets : l’intranet gouvernemental et les applications communes gov to gov », a-t-il précisé.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

électronique

AFP

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

Le pape souhaite un accès électronique aux textes sacrés pour les jeunes en Afrique

Abdou Semmar

Le saviez-vous ? Le paiement électronique est pratiquement opérationnel en Algérie

Le saviez-vous ? Le paiement électronique est pratiquement opérationnel en Algérie

La rédaction

Algérie : Un registre de commerce électronique dès janvier

Algérie : Un registre de commerce électronique dès janvier

Tunisie

AFP

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

"Upon the shadow" veut changer le regard sur l'homosexualité en Tunisie

AFP

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

La Tunisie veut croire en une embellie durable de sa sécurité

AFP

La Tunisie commémore

La Tunisie commémore