mis à jour le

Une centaine de jeunes associés au lancement du programme I4G Innovate for Good Maroc

Rabat : Une centaine de jeunes marocains de différentes disciplines vont être associés au lancement de l'I4G Maroc Innovate For Good Maroc, un programme mondial d'accompagnement de la jeunesse lancé par Microsoft, en partenariat avec l'association IMDAD.

Ce programme, qui repose sur l'idée d'offrir aux jeunes un réseau riche, l'accès aux compétences et des opportunités pour réussir leurs carrières futures, se déroulera les samedi et dimanche prochain à Rabat, annonce un communiqué d...

Lemag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

jeunes

AFP

Nigeria: le président Buhari crée la polémique en traitant les jeunes de paresseux

Nigeria: le président Buhari crée la polémique en traitant les jeunes de paresseux

AFP

Le nouveau président du Botswana promet de s'attaquer au chômage des jeunes

Le nouveau président du Botswana promet de s'attaquer au chômage des jeunes

AFP

Pour les jeunes du bassin minier tunisien, c'est la mine ou "la mort"

Pour les jeunes du bassin minier tunisien, c'est la mine ou "la mort"

programme

AFP

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

AFP

Programme chargé pour Macron au Mali

Programme chargé pour Macron au Mali

AFP

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Le FMI approuve un programme de prêts de 241 millions de dollars au Togo

Maroc

AFP

Entre le Maroc et Ceuta, le fardeau un peu moins lourd des "femmes-mulets"

Entre le Maroc et Ceuta, le fardeau un peu moins lourd des "femmes-mulets"

AFP

Mohammed VI de retour au Maroc après plusieurs semaines d'absence

Mohammed VI de retour au Maroc après plusieurs semaines d'absence

AFP

Eldorado des centres d’appels, le Maroc forcé d'évoluer pour ne pas décrocher

Eldorado des centres d’appels, le Maroc forcé d'évoluer pour ne pas décrocher