mis à jour le

Guinée: les élections législatives seront-elles encore repoussées?

Conakry, en Guinée

En Guinée, les élections législatives du 30 juin 2013 se dérouleront officiellement sans la participation de l’opposition qui n’a pas inscrit ses candidats. Mais rien ne dit que ces élections pourraient se tenir en l’état. La classe politique réfléchit en effet -sous l’égide du facilitateur de l’ONU- à la relance du dialogue politique. Une perspective d’autant plus crédible que la Commission électorale nationale indépendante (Céni) semble avoir accumulé du retard dans la préparation du scrutin. 

Comme souvent dans la vie politique guinéenne, c’est quand les portes sont fermées qu’une ouverture semble possible ! Alors que depuis le lundi 20 mai il est acquis que l’opposition ne participera pas aux législatives du 30 juin, les listes étant closes, le gouvernement continue d’appeler l’opposition au dialogue afin de trouver une solution.

A écouter le porte-parole du gouvernement, tout est négociable, y compris la date des élections. Une petite phrase qui n’est pas passée inaperçue pour l’opposition qui est convaincue que, de toute façon, ces législatives ne pourront pas se tenir le 30 juin comme prévu.

La Céni en retard

En effet, si le président de la Céni, Bakary Fofana affirme haut et fort que tout sera prêt, d’autres sources bien informées jurent qu’il n’en est rien et que la Céni accuse d’ores et déjà un retard de deux à trois semaines dans la préparation du scrutin. Un état de fait, qui paradoxalement offre une possibilité de rassembler tout le monde autour de la table et de trouver un accord politique pour permettre des élections législatives consensuelles.

Reste à entériner officiellement le fait que ces élections seront repoussées. Un rôle qui pourrait échoir au facilitateur de l’ONU, Saïd Djinit ; celui-ci pourrait annoncer prochainement un report du scrutin et l’ouverture du dialogue politique.

RFI

élections

AFP

Zimbabwe: les élections sont "derrière nous", affirme le président

Zimbabwe: les élections sont "derrière nous", affirme le président

AFP

Présidentielle au Mali: 18 candidats "exigent" le départ du ministre chargé des élections

Présidentielle au Mali: 18 candidats "exigent" le départ du ministre chargé des élections

AFP

Elections au Nigeria: Bukola Saraki et son ambition présidentielle

Elections au Nigeria: Bukola Saraki et son ambition présidentielle

législatives

AFP

Législatives au Gabon les 6 et 27 octobre

Législatives au Gabon les 6 et 27 octobre

AFP

Zimbabwe: victoire écrasante du parti au pouvoir aux législatives

Zimbabwe: victoire écrasante du parti au pouvoir aux législatives

AFP

Togo: la justice appelle

Togo: la justice appelle