mis à jour le

“Tous pour la réintroduction des lions de l’atlas au Maroc”

Journée de la biodiversité oblige nous dédions un article à la ré-introduction des lions de l’atlas au Maroc.  L’affaire avait déjà été évoquée en 2000 par le Ministère Marocain chargé des eaux et forêts qui souhaite créer une zone protégée, futur lieu de réintroduction de ce fauve mythique. A première vue, le projet semble intéressant et l’intention est louable.

Le dernier spécimen a en effet été abattu en 1922 au Maroc [un lion a été abattu près de Taddert (versant nord de Tizi n’Tichka) en 1942 selon J. Minet. Rapporté par F. Cuzin, trophée fort recherché et victime d’un braconnage intensif, alors qu’il s’était déjà éteint en Tunisie et en Algérie quelques années auparavant.

Nettement plus gros que son cousin africain, le lion de l’Atlas vivait principalement dans les massifs montagneux. Des spécimens ont cependant pu être sauvegardés grâce à la fauverie royale de Hassan II et on trouve actuellement une cinquantaine de lions répartis dans divers zoos, dont un peu plus de la moitié vivent dans le parc zoologique de Témara, dans la banlieue de Rabat.

Cette opération est élaborée dans le cadre d’un partenariat entre les gouvernements Marocain et Britannique, car le zoo de Témara devrait être appuyé par une ONG anglaise et des scientifiques d’Oxford.

Cette réintroduction doit a priori s’étaler sur une dizaine d’années et comportera plusieurs phases de travail. Une zone protégée d’une superficie de 10.000 hectares a été délimitée dans une région très peu peuplée, et qui devra être clôturée. Il faudra y réacclimater le gibier de prédilection du grand fauve, c’est à dire des cerfs, mouflons, sangliers, singes et gazelles. Parallèlement, les scientifiques d’Oxford auront la tâche de sélectionner les géniteurs les plus purs afin de démarrer un programme de reproduction en captivité. Enfin, un couple ou deux de lions seront relâchés dans la zone protégée, et devront faire l’objet d’un suivi par les scientifiques.

L’un des buts avoués du gouvernement marocain est de profiter des retombées économiques de ce projet. Il est fort probable en outre qu’il bénéficie de subventions européennes. En effet, le programme de réintroduction de cet animal mythique devrait susciter l’engouement des adeptes du tourisme écologique. Le gouvernement espère bien créer des emplois et booster le secteur de l’hôtellerie et de la restauration.

Cependant, plusieurs facteurs sont à prendre en compte…

 

Communiqué de presse de Tous pour la réintroduction des lions de l’atlas au Maroc :

Il y a environ 90 Lions de l’Atlas dans le monde ,dont 35 au zoo de Rabat.
Les derniers Lions de l’Atlas qui existent toujours méritent le même intérêt que celui accordé au 3500 Tigres par le sommet du Tigre (13 pays)
l’Inde compte 23 réserves naturelles pour les Tigres alors que le Maroc n’en a même pas une seule pour protéger ses Lions.
la Russie a vu le nombre de ses Tigres de l’Amour dans l’Extrême-Orient russe augmenter, passant en 50 ans de 80-100 individus à environ 450-500, le Maroc quant a lui n’a même plus de Lions en liberté.
Au Maroc, nul besoin de sommet international pour que ce projet de réintroduction du Lion de l’Atlas dans son milieu naturelle puisse avoir lieu , dans notre pays, seule une volonté politique est nécessaire, cette volonté qui tarde à se manifester peut avoir lieu grâce a nous , si nous arrivons à nous mobiliser et à nous rassembler.
Une page Facebook intituler “Tous pour la réintroduction des lions de l’atlas au Maroc” a été créer, aujourd’hui, elle dépasse les 1300 likes (j’aime). http://www.facebook.com/Faune.Maroc
Une pétition en ligne a été lancé ce 1er mai, elle a déjà dépassée les 500 signatures en moins de 3 semaines !http://www.avaaz.org/fr/petition/Nous_voulons_que_les_Lions_de_lAtlas_soient_Reintroduits_dans_leur_milieu_naturel_au_Maroc_2/?fBaXEeb&pv=5

Il faut savoir qu’un éventuelle projet de réintroduction du Lion de l’Atlas dans son milieu naturelle sera bénéfique :
*Pour la biodiversité.
Le Lion de l’Atlas est une sous-espèce distincte du Lion, il se différencie des autres sous espèces par: sa structure sociale, sa génétique, son habitat…
Protéger cette sous espèce revient à préserver ses caractéristiques.
*Pour les différents symboles que ce Lion représente.

Le Lion de l’Atlas est le symbole du Maroc et de sa monarchie. A ce titre, l’emblème national mérite d’être réintroduit dans son habitat naturel.

Ce Lion est aussi est un symbole de puissance pour les hommes. Et un symbole de puissance privé de liberté est complètement absurde, c’est même un comble !
*Pour la culture marocaine.
L’ animal, le plus précieux et le plus rare de notre pays possède une grande place dans notre histoire et dans notre mémoire collective (nombreux proverbe, contes populaires …)
Perdre le Lion de l’Atlas reviens à perdre une partie de notre patrimoine, un patrimoine qui est de surcroît vivant.
*Pour l'économie.
cette réintroduction aura des effets bénéfiques sur l’économie nationale. Grâce à elle, il y aura création de plusieurs emplois directs et indirects pour mener à bien ce projet, mais aussi et surtout par la création d’un nouveau flux d’eco-touristes. Ce tourisme écologique pourrait même se transformer en un tourisme de luxe comme en Afrique de l’est avec les safaris.
Le tourisme écologique est une niche qui se dois d’être prise en compte, ça sera un plus pour le Maroc qui cherche à développer son tourisme avec la vision 2020 (plan du ministère marocain du tourisme).
*Pour l’image du Maroc
Réintroduire le Lion de l’Atlas, l’un des plus grands mammifères terrestre du Maroc, signifiera aux yeux du monde que notre pays s’engage pour la protection animale et pour la défense de la biodiversité.
de plus, un pays ou une ville peut devenir célèbre à travers le monde uniquement par un ouvrage historique ou culturel, mais aussi par la biodiversité qu’ils recèlent ( Afrique du Sud, Madagascar, Australie…).
Ainsi cette réintroduction sera tout aussi bénéfique pour l’image du royaume à l’étranger.
*par ce qu’il ne constituera pas de risque pour les habitants
Ce projet devrait se faire dans une réserve naturelle clôturée et surveillée, ainsi, aucun être humain ne sera mis en danger !
*Et finalement parce que cela peut encore avoir lieu.

 

Documentaire sur le lion de l’atlas diffusé sur 2M : 

N.B
-La réintroduction du Lion de l’Atlas dans son milieu naturel n’est pas une fin en sois mais plutôt un moyen pour préserver tout un écosystème !
Cette réintroduction couronnerait tous les efforts déployés pour protéger la nature au Maroc ainsi que pour la restauration des écosystèmes dégradés.
-La réintroduction du Lion de l’Atlas n’est pas seulement une préoccupation marocaine, la biodiversité est un patrimoine mondial, à ce titre tout un chacun se doit de prendre part à sa protection et par conséquent, tout le monde se retrouve concerné par cette réintroduction.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

lions

AFP

Quatre lions en cavale en Afrique du Sud

Quatre lions en cavale en Afrique du Sud

AFP

Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo

Cameroun: "En train de redevenir les Lions Indomptables" estime Moukandjo

AFP

CAN: Paul Biya salue les Lions qui ont mis les Pharaons "dans la sauce"

CAN: Paul Biya salue les Lions qui ont mis les Pharaons "dans la sauce"