mis à jour le

Iran: Ahmadinejad conteste l’éviction de son candidat à la présidentielle

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a dénoncé mercredi la disqualification de son dauphin Esfandiar Rahim Mashaïe pour la présidentielle du 14 juin tandis que l’ex-président Akbar Hachemi Rafsandjani a fait savoir qu’il ne contestera pas sa propre éviction.

Les deux hommes n’ont pas été autorisés mardi à participer au scrutin après le rejet de leur dossier par le Conseil des gardiens de la Constitution, chargé de valider les candidatures à la présidentielle.

“Je considère M. Rahim Mashaïe comme un bon croyant, qualifié et utile pour le pays et je l’ai présenté comme candidat pour cela, mais il a été victime d’une injustice”, a expliqué M. Ahmadinejad selon le site internet de la présidence.

“Je vais suivre jusqu’au bout ce dossier, en faisant appel au Guide suprême” iranien, l’ayatollah Ali Khamenei, a-t-il ajouté, demandant à ses partisans d’”être patients”. ”Avec la présence du Guide suprême, il n’y aura pas de problème dans le pays et ce problème sera réglé”, a ajouté le président sortant, qui ne peut briguer un troisième mandat successif.

Iran---2

La loi ne prévoit pas d’instance d’appel pour contester les décisions du Conseil des gardiens, équivalent du Conseil constitutionnel, mais l’ayatollah Khamenei peut lui demander de réexaminer un dossier.

Pour sa part, l’ex-président Rafsandjani a fait savoir qu’il ne contestera pas sa disqualification, selon Es-Hagh Jahanguiri, le chef de sa campagne cité par l’agence Isna. ”M. Hachémi Rafsandjani ne protestera pas contre sa disqualification, a-t-il expliqué. Il fait partie des piliers du régime et il le restera, si Dieu le veut”.

Le Conseil des gardiens de la Constitution a retenu mardi les noms de huit personnalités, dont cinq conservateurs, deux modérés et un réformateur.

LNT
Crédits AFP

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

présidentielle

AFP

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

Présidentielle au Liberia: la Cour suprême autorise un second tour

AFP

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

Présidentielle 2019 au Nigeria: un ancien vice-président retourne dans l'opposition

AFP

Kenya, une présidentielle

Kenya, une présidentielle