mis à jour le

Cheikh Bamba Dièye : «Notre volonté politique est de faire des acteurs des TIC de véritables moteurs du développement économique et social»


A l'occasion de la journée d'information et de sensibilisation sur les activités de la nouvelle structure, célébrée hier, un comité de l'information et de la science et de la technologie pour le développement (Codist) a été installé. Ceci, selon le ministre Cheikh Bamba Dièye, vise à faciliter la gestion et le partage de l'information sur les programmes et projets en cours dans le secteur des Tic.
Le ministre de la communication, des télécommunications et de l'économie numérique, Cheikh Bamba Dièye, a présidé, hier, à Dakar, la journée de l'information et de sensibilisation sur les activités de la nouvelle structure coïncidant avec l'installation d'un comité de l'information et de la science et de la technologie pour le développement (Codist). Ainsi, nous informe Cheikh Bamba Dièye, ce comité vise à faciliter la gestion et le partage de l'information sur les programmes et projets en cours dans le secteur des Technologies de l'information et de la communication (Tic). A travers cette structure instituée par arrêté du Premier ministre, le Sénégal a voulu mettre en place une organisation permettant de prendre en charge ces questions de très haute importance. «Cette structure peut être considérée comme le symbole d'une volonté politique des autorités gouvernementales de faire des acteurs des Technologies de l'information et de la communication de véritables moteurs du développement économique et social du Sénégal. Mieux, cette organisation nationale se veut donc un cadre permanent de concertation solide et pérenne entre les différentes parties prenantes», précisera M. Dièye.
D'ailleurs, pour un meilleur suivi de l'implémentation des directives et d'évaluation des recommandations, a informé le ministre Cheikh Bamba Dièye, le CODIST est chargé d'examiner les questions relatives aux secteurs des technologies de l'information et de la communication, de la géo-information et de la science et de la technologie. Il lui revient, notamment, de formuler des politiques et stratégies pour résoudre les problèmes de développement de l'Afrique et de déterminer les priorités à inclure dans le programme de travail de la Division des TIC, de la science et de la technologie de la commission économique pour l'Afrique.
Cheikh Moussa SARR
REWMI QUOTIDIEN









Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

politique

AFP

En Gambie, l'incertitude politique ravive les projets d'émigration

En Gambie, l'incertitude politique ravive les projets d'émigration

AFP

Malte: les pirates de l'avion libyen réclament l'asile politique

Malte: les pirates de l'avion libyen réclament l'asile politique

AFP

Crise politique en RDC : le pouvoir passe en force

Crise politique en RDC : le pouvoir passe en force

TIC

Lefaso.net

TIC : Les conseils pratiques d'un expert

TIC : Les conseils pratiques d'un expert

La Rédaction

Industries culturelles

Industries culturelles

Actualités

Coopération avec Microsoft dans plusieurs domaines touchant aux TIC

Coopération avec Microsoft dans plusieurs domaines touchant aux TIC

développement

AFP

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

Gambie: le président élu Barrow annonce un plan de développement

AFP

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

Burkina Faso: un plan de développement de 23,5 milliards d'euros

AFP

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements

COP22: les pays en développement espèrent des avancées sur les financements