mis à jour le

On vous le dit

«Le littoral algérien n'est pas pollué»   Selon le ministre de la Pêche en visite à Témouchent, le littoral algérien ne serait pas aussi pollué que l'affirment certains. Ainsi, Sid Ahmed Ferroukhi conteste que la rareté du poisson ait quelque relation avec une quelconque pollution marine, comme affirmé, ces derniers mois, par des professionnels de la pêche. A l'ouest du pays, de Aïn Témouchent à Marsat Ben M'hidi, c'est un plateau des plus poissonneux du pays. Il a été rappelé qu'hormis l'usine Alzinc de Ghazaouet, il n'y a pas de rejets industriels. Son département a lancé une étude sur la salubrité des zones de pêche, dont les premiers résultats révèlent que «la situation n'est pas aussi catastrophique qu'on le prétend». Concluant ainsi sa réponse à une question posée par : «Ceux qui parlent de pollution en milieu marin, sont ceux-là mêmes qui utilisent des techniques de pêche non respectueuses de la ressource».   L'Algérie prête pour la pêche au thon rouge   Du 25 mai au 25 juin, l'Algérie s'apprête à prendre part à la campagne de pêche au thon rouge. Le quota alloué pour notre pays s'élève à 243 tonnes. Selon les sources du département ministériel de Sid Ahmed Feghouli, la wilaya de Tipasa compte 3 navires pour un quota de 150 tonnes, le reste du quota, avoisinant 93 tonnes, sera pêché par 2 navires, l'un de la wilaya d'Oran et le second de la wilaya de Chlef. Toutes les dispositions ont été prises par les 5 navires algériens pour s'engager dans cette campagne de pêche au thon rouge. Les opérateurs du Cheliff exigent la «transparence»   Outre le fait de découvrir «pour la première fois» le Comité d'assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régulation du foncier et de s'entretenir avec ses dirigeants, les opérateurs de la Chambre de commerce et d'industrie du Cheliff  ont pu relever une série de «défaillances» de cet organe. C'était à l'occasion d'une rencontre tenue, avant-hier, au siège de la CCI ,en présence du secrétaire général de la wilaya. Les intervenants ont notamment déploré l'absence d'informations sur les activités du Calpiref, qui a été pourtant créé en 2011. Ils ont donc exigé l'accès en ligne à ce comité qui gère, faut-il le rappeler, le foncier industriel destiné aux projets économiques privés. Par ailleurs, ils ont réclamé plus de facilités pour les investissements productifs dans les secteurs prioritaires.   Sept morts dans un accident à Illizi   Sept personnes ont perdu la vie et 29 autres ont été blessées, suite au renversement d'un bus, hier matin, sur la RN 3 près  de la localité de Tin Fouyé Tabenkort,  a-t-on appris du groupement territorial de la Gendarmerie nationale de la wilaya d'Illizi.  L'accident s'est produit suite au dérapage et au renversement d'un  bus de transport de voyageurs, assurant la liaison Ghardaïa-Illizi, à quelques  20 km de la localité de TFT, en direction d'In Amenas, faisant 7 morts sur le coup et 29 blessés, a-t-on précisé. Les corps des victimes et des blessés ont été acheminés vers la clinique relevant de l'entreprise Sonatrach, avant d'être évacués vers l'établissement public hospitalier d'In Amenas, a ajouté la même source.          

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien