mis à jour le

Militaires nigérians devant la prison de Maiduguri / Reuters
Militaires nigérians devant la prison de Maiduguri / Reuters

Qui sont les femmes terroristes de Boko Haram?

En pleine offensive contre la secte nigériane, le gouvernement joue l'apaisement, en libérant des femmes suspectées de terrorisme.

Le président nigérian Goodluck Jonathan a ordonné mardi 21 mai la libération de toutes les détenues suspectées de terrorisme, rapporte France 24. Une décision prise pour promouvoir les efforts de paix au Nigeria, selon le ministère de la Défense, alors que l’offensive menée par l’armée nigériane contre l’insurrection islamique de Boko Haram  fait rage depuis le 15 mai dans trois Etats du nord-est du pays.

Le chef présumé de la secte islamiste, Abubakar Shekau, a affirmé dix jours auparavant détenir des femmes et enfants en otage, en représailles à l’incarcération des membres de Boko Haram par les militaires nigérians. Le gouvernement n’a cependant pas fait mention explicite de ces revendications, préférant parler de mesure de «dialogue et de réconciliation» dans le communiqué de presse cité par France 24.

Dans les provinces de Borno, Yobe et Adamawa, le président Goodluck Jonathan a décrété l’état d’urgence. Frappes aériennes et combats au sol ont permis à l’armée de reprendre cinq villes au groupuscule islamiste et d’arrêter 120 insurgés ce lundi 20 mai, d’après BBC Afrique. Le couvre-feu appliqué à la ville de Maiduguri, fief historique de Boko Haram a été assoupli le 21 mai, autorisant les habitants à sortir dans les rues de 7h à 17h, selon l’AFP.

La situation reste instable. Malgré ses gestes de conciliation, le gouvernement ne semble pas vouloir cesser l’offensive et demande le soutien du Niger pour lutter contre le groupe djihadiste. Les réfugiés commencent à affluer dans les pays frontaliers, vers le Tchad et le Niger (plus de 2.400 réfugiés selon les chiffres donnés par la Croix-Rouge), tandis que le Cameroun a décidé le 22 mai de refouler les nigérians en fuite, rapporte le site Jeune Afrique.

Lu sur France 24

Slate Afrique

La rédaction de Slate Afrique.

Ses derniers articles: Les dix pays les pires pour les enfants sont tous situés en Afrique  Des dizaines de langues locales sont en voie de disparition en Afrique  Oui, le débit internet est plus rapide au Kenya qu'aux Etats-Unis 

Boko Haram

Social Network

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

L'immense succès d'un groupe Facebook secret pour les femmes nigérianes

Otages

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Le Nigeria a refusé que des militaires britanniques libèrent les filles de Chibok

Zone de guerre

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

L'Afrique de l'Ouest sera encore sous la menace djihadiste en 2017

terrorisme

AFP

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Burkina et Côte d’Ivoire veulent lutter "ensemble" contre le terrorisme

Djihadisme

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Au Mali, l'armée française ne comprend pas que la rébellion islamiste est ancrée dans la population

Terrorisme

L'Etat islamique menace l'Algérie

L'Etat islamique menace l'Algérie

libération

AFP

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

Libération du Sud-Africain enlevé au Mali par Al-Qaïda en 2011

AFP

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

CPI: les juges doivent réexaminer la demande de libération de Laurent Gbagbo

AFP

CPI: décision attendue sur une éventuelle libération de Laurent Gbagbo

CPI: décision attendue sur une éventuelle libération de Laurent Gbagbo