mis à jour le

La SNRT n’est pas menacée de faillite selon le ministère d’El Khalfi

Les instances de surveillance et de gouvernance compétentes, en coordination avec la direction de la Société nationale de radiodiffusion et de Télévision (SNRT), suivent de très près la situation au sein de cet établissement, prennent les mesures nécessaires en temps réel et étudient les options supplémentaires en vue de renforcer les ressources de la SNRT, conformément à la législation réglementant les dépenses et les engagements publics, a affirmé lundi le ministère de la Communication.

 

Dans un communiqué, le ministère a exprimé son étonnement face à “des informations infondées relayées sur les engagements financiers du gouvernement vis-à-vis la Société nationale de radiodiffusion et de télévision”.

 

Depuis le démarrage de l’exercice en cours, les transferts financiers ont été régulièrement traités avec diligence selon les procédures d’usage, en plus d’une augmentation de la deuxième tranche à raison de 50 % par rapport à l’année écoulée, puisque, explique le ministère, une première tranche de 200 millions dirhams (MDH) a été transférée le 25 février 2013, alors que la deuxième tranche de 300 millions DH a été débloquée le 13 mai, sachant que l’ordre de virement de cette dernière tranche a été émis à la fin avril 2013.

 

Ces transferts, qui ont été effectués sur la base du contrat-programme signé avec la SNRT en 2009, couvrent les salaires des employés et les engagements de production de la Société, a expliqué le ministère, soulignant que le budget allouée cette année comprenait un supplément de 200 MDH au titre des charges communes, afin de pouvoir combler le manque à gagner engendré par l’annulation des droits du Fonds pour la promotion du paysage audiovisuel au profit de 3,1 millions de familles à revenu limité, décidée en tant que mesure sociale.

El-Khalfi

Le ministère a d’autre part indiqué que l’élaboration d’un nouveau contrat-programme a été lancée dès l’expiration de l’ancien contrat en décembre 2011, qui a été soumis à une évaluation exhaustive par le comité de gouvernance compétent, issu du Conseil d’administration en juillet 2012.

 

Suite à cette évaluation, une note d’orientation pour finaliser le projet du nouveau contrat-programme a été élaborée et approuvée par le Conseil d’administration lors de sa réunion du 9 janvier 2013. Une commission ad-hoc formée par des représentants des ministères de la Communication, de l’Economie et des finances et de la SNRT a entrepris aussitôt ses travaux en vue de parvenir à un nouveau contrat-programme avant la fin de juin 2013, a noté le ministère, ajoutant que la SNRT a élaboré des propositions préliminaires pour examen par la commission compétente.

 

Le Conseil d’administration demeure en cession ouverte pour l’adoption finale du budget 2013, après avoir enregistré un déficit de 140 MDH, en raison du retard de paiement par nombre d’établissements publics des sommes dues à la SNRT, souligne le communiqué, mettant en relief l’effort exceptionnel consenti par le ministère et la société pour recouvrer ces droits. Ce dossier fera, d’ailleurs, l’objet de suivi lors d’une deuxième réunion du Conseil, sachant qu’il ne s’agit pas de créances au profit des agences de production collaborant avec la SNRT.

 

Une correspondance a été adressée au ministère de l’Economie et des Finances concernant l’arrêt d’exécution de 25 pc du budget d’investissement alloué à la SNRT, déduits de l’enveloppe allouée à la Société pour révision, sachant qu’il ne s’agit nullement du budget d’investissement, mais de fonctionnement, conclut le communiqué.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

faillite

AFP

Centrafrique: des abattoirs improvisés face

Centrafrique: des abattoirs improvisés face

Ahmed Bellasri - Lemag

Le milliardaire qui se disait proche de devenir le plus riche au monde, au bord de la faillite

Le milliardaire qui se disait proche de devenir le plus riche au monde, au bord de la faillite

Ahmed Bellasri - Lemag

Le milliardaire qui se disait proche de devenir le plus riche au monde, au bord de la faillite

Le milliardaire qui se disait proche de devenir le plus riche au monde, au bord de la faillite