mis à jour le

Al Khabar démenti par l’Administration pénitentiaire

La Délégation générale de l’Administration pénitentiaire et de la réinsertion a affirmé que les analyses médicales pratiquées, à leur demande, sur certains détenus dans la prison de Salé où était incarcéré le détenu salafiste décédé à cause du syndrome d’immunodéficience acquise (sida), ont révélé qu’aucun prisonnier n’est atteint de cette maladie.

 

La délégation a précisé, dans un communiqué, que contrairement à ce qu’a rapporté le journal “Al Khabar”, dans son numéro de ce lundi, sur la mort d’un détenu de maladie causée par le sida qu’il a contracté dans la prison de Salé, que le détenu décédé avait précédemment adressé une lettre au secrétaire général du Conseil national des droits de l’Homme où il relate avoir travaillé avant sa détention comme marin, ce qui l’a amené à fréquenter des bars et des maisons closes dans plusieurs pays européens. Il y affirme également qu’il avait contracté plusieurs maladies. C’est sur sa demande, motivée par son désir d’en finir avec ses doutes concernant son affection par une des maladies sexuellement transmissibles, qu’il a été soumis à des examens et analyses médicaux qui ont montré qu’il était atteint du sida, précise la même source.

 

En conséquence, le détenu a bénéficié des soins et du suivi médicaux nécessaires, tant à l’intérieur de la prison qu’au sein de l’hôpital public, et a dû subir 82 examens médicaux, dont des examens radioscopiques et des analyses de laboratoires complètes, indique le communiqué, ajoutant qu’il a également subi des hospitalisations, par cinq fois, à l’hôpital public où il a rendu l’âme, précise la même source.

 

La délégation affirme que l’administration pénitentiaire de Salé n’a jamais remis des lames de rasoir aux détenus, faisant savoir que ce genre d’effets ne fait pas partie des produits hygiéniques que l’établissement a l’habitude de servir.

 

La délégation générale considère que les éléments contenus dans l’article, intitulé “mort d’un détenu après avoir contracté le sida”, sont “dénués de tout fondement” et qu’il s’inscrit dans le cadre “des allégations tendancieuses et irresponsables qui n’ont d’autre objectif que d’attirer sur soi l’intérêt et de porter atteinte aux établissements pénitentiaires”, pratiques qui ne sauraient, d’ailleurs, nullement affecter leurs efforts visant à servir les pensionnaires et prendre en charge leurs conditions dans le cadre de la loi, conclu la même source.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Maroc : Alerte de pluies et averses importantes dans plusieurs villes  Obsèques  La terre a tremblé 

al

AFP

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

AFP

Centrafrique: aux confins du pays, le  "président" Al Khatim règne en maître absolu

Centrafrique: aux confins du pays, le "président" Al Khatim règne en maître absolu

By DAVID D. KIRKPATRICK

Egypte: une vingtaine de journalistes d'Al-Jazeera jugés

Egypte: une vingtaine de journalistes d'Al-Jazeera jugés

démenti

satarbf

Je démens le démenti du Ministère de l’Intérieur. Veni, Vidi… Vici?

Je démens le démenti du Ministère de l’Intérieur. Veni, Vidi… Vici?

LNT

Mort d’un magistrat : démenti du ministère de la Justice

Mort d’un magistrat : démenti du ministère de la Justice

LNT

Mort d’un magistrat : démenti du ministère de la Justice

Mort d’un magistrat : démenti du ministère de la Justice