mis à jour le

Affaire Bazoumana Fofana : Ces investissements que le Mali risque de perdre

C'est un investissement de plusieurs milliards de FCFA que l'opérateur économique Bazoumana Fofana voulait réaliser dans son pays natal. Empêché de réaliser son projet par les prédateurs de la République, M. Fofana peut être amené à se tourner vers son pays adoptif, le Sénégal où il est accueilli avec tous les honneurs.

 

Bazoumana Fofana est un opérateur économique qui a l'amour de son pays et qui souhaite y faire des investissements. Installé depuis maintenant 30 ans à Dakar, au Sénégal, M. Fofana est natif de Quinzambougou, en Commune II. Ce qui devait être normalement une grande chance pour cette commune, quand on sait que  dans les autres pays du monde, les opérateurs économiques sont des gens extrêmement recherchés pour leurs investissements. Mais curieusement, c'est loin d'être le cas dans cette collectivité, en tout cas depuis l'avènement à la tête de la mairie d'un certain Youssouf Coulibaly.

Au lieu d'encourager cet opérateur économique de renommée internationale à faire des investissements dans sa commune pour le bonheur des populations, voilà qu'à cause d'une parcelle, sise à la Zone industrielle que M. Fofana a acquise depuis 1977 et dont le titre foncier est le n° 27038, toute cette opportunité est en train d'être remise en cause.

Depuis 14 ans, la mairie de la Commune II veut déposséder M. Fofana de son TF. L'affaire avait connu un début de solution avec les maires précédents, mais depuis l'arrivée de Youssouf Coulibaly, appuyé par ses conseillers Bréhima Dicko et Broulaye Kanté, la vie a été rendue impossible à M. Fofana : chronique judiciaire sans fin (70 audiences autour du TF, 21 arrêts favorables à M. Fofana), des scènes de violences dont des attaques à la machette contre les ouvriers de l'opérateur, des convocations à la police et des emprisonnements, interdiction d'accès à sa parcelle. C'est du jamais-vu !

Or, M. Fofana voulait y construire un immeuble comprenant un rez-de-chaussée en centre commercial et 7 étages avec 90 appartements, pour un coût total de plus d'un milliard de FCFA. Quelle perte pour une commune aussi pauvre que la Commune II ?

Le plus inquiétant serait de voir l'opérateur économique renoncer à ce genre d'investissements pour son pays en se tournant vers son pays adoptif, le Sénégal où il est installé et royalement accueilli depuis 30 ans.

Pendant que les Sénégalais courent derrière l'homme pour ses investissements, au Mali, c'est un maire qui l'empêche de les réaliser dans sa commune. Quel paradoxe ?

Tenez, Bazoumana Fofana était venu au pays pour enterrer sa mère, mais à cause de cette affaire de parcelle de la Zone industrielle, il y est retenu  pendant plus d'un an. Donc voici plus d'un an qu'il n'arrive pas à retourner en famille au Sénégal. Dans ces conditions, il faut craindre que M. Fofana ne se décourage et décide de consacrer ses investissements au Sénégal, où il est adulé. Ça sera dommage pour notre pays de perdre les investissements d'un si grand patriote.

 

Safiatou THIAM

 

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

affaire

AFP

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

Afrique du Sud: une commission d'enquête blanchit Zuma dans une affaire de corruption

AFP

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

Affaire Karim Wade: 27 millions d'euros restitués

AFP

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

Egypte: peines de prison confirmées pour le clan Moubarak dans une affaire de corruption

investissements

AFP

Mozambique: crise des matières premières et investissements publics hasardeux font plonger l'économie

Mozambique: crise des matières premières et investissements publics hasardeux font plonger l'économie

AFP

Les investissements étrangers dans les pays arabes ont baissé de 8% en 2014

Les investissements étrangers dans les pays arabes ont baissé de 8% en 2014

AFP

Sommet Etats-Unis/Afrique: place au commerce et aux investissements

Sommet Etats-Unis/Afrique: place au commerce et aux investissements

Mali

AFP

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

La famille d'Adama Traoré sollicite "l'implication" du Mali

AFP

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

Le Mali évoque des soldats "disparus" depuis une attaque jihadiste

AFP

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'

L'état d'urgence au Mali prorogé de huit mois, jusqu'