mis à jour le

Des trombes d’eau à Alger et un soleil rayonnant à Moscou

Plusieurs semaines consécutives d'un temps pluvieux et frais, le printemps se fait décidément  désirer sur le littoral algérien et partout ailleurs sur le bassin méditerranéen. Mais d'ici la fin de semaine, le soleil devrait enfin pointer le bout de son nez.

Des trombes d'eau à Alger et un soleil rayonnant à Moscou. Capricieux, cette année, le climat nous joue plus d'un tour. Et pour une fois, la rive sud et la rive nord de la mer Méditerranée connaissent la même désespérance météorologique avec des températures en deçà des normales saisonnières, de l'ordre de 3 à 5 degrés de moins. Sur la Croisette du Festival de Cannes, il est tombé l'équivalent d'un mois de pluie en l'espace de 36 H ! C'est le printemps le plus gris et le plus frais dans le Nord de l'Afrique et le le Sud de l'Europe depuis 25 ans, assure même le quotidien régional L'Asace, précisant que le déficit d'ensoleillement depuis le début de l'année dépasse les 75%.

Un moral dans les chaussettes

En conséquence, le moral des habitants du pourtour Méditerranée est au ras des au ras des pâquerettes. Le manque de vitamine D, apportée par les rayons du soleil, aux abonnés absents ces dernières semaines, contraint les médecins d'en prescrire, notamment aux jeunes enfants (cela permet de fixer le calcium) et aux personnes âgées, souligne L'Alsace.

Mais d'où vient cette perturbation météorologique qui alimente les conversations d'ascenseur et la déprime ambiante ? Joint par nos soins, l'Office national de la météorologie est resté sourd à nos questions. C'est du côté de Météo France qu'on a trouvé une réponse. Le temps maussade est causé par un différentiel de températures, explique en substance François Jobard, prévisionniste à Météo France. « Cette période particulièrement maussade est marquée par la circulation de dépressions entre l'Islande et l'Europe de l'Ouest, accompagnée par le décrochage de masses d'air froid qui se situent normalement en altitude. Nous avons donc un temps froid pour la saison, et perturbé. Ce système dépressionnaire ne veut pas bouger. Il est coincé entre deux anticyclones : celui des Açores, loin sur l'Atlantique, et un autre centré sur l'Europe de l'Est. Il y a toujours un effet de balancier dans ce type de situation. Si l'on a ici des masses d'air frais et humide, il fait beau et chaud ailleurs ! », indique-t-il. En cause aussi, nos habitudes déréglées par un réchauffement climatique avéré. Il y a deux ans, à cette même période de l'année, les températures en Méditerranée étaient supérieures aux normales saisonnières de 4°C, rappelle L'Alsace.

Sur le littoral algérien, il faudra attendre vendredi prochain pour voir un ciel ensoleillé et des températures grimpées de 13°C aujourd'hui à 27°C.

Algérie Focus

Ses derniers articles: En Algérie, le remaniement accouche d'un gouvernement sans hommes politiques  Un coup d’Etat en Algérie: la folle prédiction israélienne qui amuse les Algériens  Une enquête inédite révèle l'immense patrimoine immobilier parisien de dirigeants algériens 

Alger

AFP

Le président vénézuélien Maduro en visite

Le président vénézuélien Maduro en visite

AFP

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

Paris et Alger veulent renforcer leurs liens

AFP

Alger veut réveiller les électeurs avant les législatives de mai

Alger veut réveiller les électeurs avant les législatives de mai

soleil

AFP

Au Maroc, la plus haute station de ski d'Afrique se cherche une place au soleil

Au Maroc, la plus haute station de ski d'Afrique se cherche une place au soleil

AFP

La finance française veut se faire une place au soleil en Afrique

La finance française veut se faire une place au soleil en Afrique

AFP

Gabon: le premier marathon entre pluie et soleil

Gabon: le premier marathon entre pluie et soleil

Moscou

AFP

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

Maroc: Benkirane recadré après avoir critiqué Moscou sur la Syrie

AFP

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

Crash en Egypte: Moscou admet un possible acte "terroriste", Londres désigne l'EI

AFP

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI

Crash en Egypte: Moscou doute de la revendication de l'EI