mis à jour le

Ouagadougou : l'Union africaine (UA) a désormais sa « Place »

Le nouveau rond-point situé à Kossodo dans l'arrondissement n°5, sur l'axe Ouagadougou-Ziniaré, a désormais un nom : Place de l'Union africaine. Le baptême a eu lieu ce mardi 21 mai 2013 en présence du Ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, Djibrill Bassolé et du coordonnateur de l'Union africaine/SAFGRAD, Ahmed Elmekas.

La Place de l'Union africaine est située à l'intersection de l'avenue passant sous l'échangeur de l'Est et la route Ouagadougou-Ziniaré. Le baptême de cet endroit entre dans les activités commémoratives du cinquantenaire de l'Union africaine dont le coup d'envoi a été donné le lundi 20 mai 2013. Les festivités se déroulent sous le thème : « Panafricanisme et Renaissance africaine ».

Selon le 1er adjoint au maire de Ouagadougou, Kibsa Charles Niodogo, c'est l'occasion de saluer le travail fait par l'Union africaine pour l'unité des peuples. Partant de ce constat, M. Niodogo a indiqué « se reconnaitre dans cette organisation qui a ½uvré sans relâche en faveur de l'intégration et de l'unité africaines ».

La célébration du cinquantenaire de l'Union africaine est pour le 1er adjoint au maire de Ouagadougou, l'occasion de se pencher sur les chantiers non encore réalisés. « Pour cette ville de Ouagadougou, pour laquelle l'intégration et l'unité des peuples sont déjà une réalité dans son vécu quotidien, ce cinquantenaire de l'OUA/UA se veut une invite à une plus grande intégration du continent, et à faire en sorte que les générations présentes et futures poursuivent notre objectif commun, celui de construire une Afrique unie et prospère », a-t-il indiqué.

Le choix d'un mémorial dédié à l'Union africaine est une reconnaissance faite à l'institution. Il est même, selon Ahmed Elmekas, coordonnateur de l'Union africaine/SAFGRAD, le symbole de la stabilité qui existe au Burkina Faso. Il a appelé les Africains à travailler pour une Afrique prospère, intégrée et unie.

La Place de l'Union africaine est située sur la route menant à Donsin où sera construit le nouvel aéroport de Ouagadougou. Un choix qui est du goût de Djibrill Bassolé, Ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, qui, du reste, réside dans le quartier. « Les nombreux passants qui passeront par ce carrefour lorsqu'ils quitteront l'aéroport de Donsin verront que le Burkina Faso a voulu magnifier l'intégration et l'unité africaines. « Situé au c½ur de l'Afrique de l'Ouest, le Burkina Faso encourage le bon voisinage et la coexistence pacifique. Notre vocation est d'être une terre de stabilité. Et tous ceux qui viendront ici pourront s'inspirer de cette philosophie », a indiqué Djibrill Bassolé, Ministre burkinabè des Affaires étrangères et de la Coopération régionale.

En rappel, l'Organisation de l'Unité africaine (OUA) a été créée le 25 mai 1963 dans la capitale éthiopienne par des pères des indépendances de certains pays africains. Cette organisation a pris en 2002 l'appellation de l'Union africaine (UA) pour mieux répondre aux aspirations des populations de vivre intégrées et unies.

Jacques Théodore Balima

Lefaso.net

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Ouagadougou

AFP

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

Burkina: l'ex-otage australienne est arrivée

AFP

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

Burkina: marche silencieuse en hommage aux victimes de l'attaque de Ouagadougou

AFP

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes

Leila Alaoui, une photographe humaniste victime des jihadistes