mis à jour le

Bouskoura Golf City : Démarrage des travaux de l’échangeur Casa-Settat

Jawad Ziyat, DG de Prestigia

 

Filiale haut de gamme du Groupe Addoha, Prestigia travaille d'arrache-pied pour réussir Bouskoura Golf City, un projet de 2 600 unités sur une superficie totale de 220 hectares, et qui constitue pour Jawad Ziyat et son staff un vrai challenge. 4 ans après son lancement, le projet avance à pas sûrs, malgré les différents obstacles rencontrés. '' Nous faisons de notre mieux pour respecter les délais de livraison'', dit-on auprès de la direction de Prestigia.

 

Le DG Jawad Ziyat explique dans ce sens qu'il est tout à fait normal que des grands projets de la sorte connaissent au fil du temps de multiples imprévus, entravant leur cours normal. Tel est le grand défi, souligne-t-il, à surmonter et à gérer avec toute la souplesse nécessaire pour le respect des engagements pris de part et d'autre.Et de poursuivre que les retards enregistrés au niveau du projet de Bouskoura Golf City, qui reste le principal programme d'envergure de Prestigia, seraient acceptables : '' Je demande à ceux qui ont fait confiance à notre produit d'être patients'', ne cesse de lancer Jawad Ziyat à tous les acquéreurs non livrés depuis plus d'une année et demi déjà. Sur ce registre, et c'est une source de grande polémique, le DG de Prestigia préfère souligner avec insistance que les retards sont principalement dus à la disparition inattendue de l'entreprise espagnole GMD, qui avait la charge des travaux d'une centaine de villas, laissant derrière elle des chèques en circulation et des sous-traitants à gérer.

 

Les bidonvilles récalcitrants, campés sur un terrain faisant l'objet d'une décision judiciaire d'évacuation, ne manquent pas non plus de compliquer la tâche à Prestigia. Il en va de même pour les quelques squatters qui, en menaçant de se faire immoler, refusaient de quitter les lieux. Sur les lieux également, les clients de Prestigia lui reprochent l'absence d'infrastructure de base, notamment des centres commerciaux, des écoles, une voirie convenable, un échangeur au niveau de l'autoroute…Pour Jawad Ziyat, il s'agit là de projets pour lesquels tout investisseur exige un minimum de ménages avant de s'engager. En ce qui concerne l'école, on apprend qu'un opérateur privé de la place se déclare partant. Et pour un meilleur accès au site, les travaux de la construction de la bretelle reliant le projet Bouskoura Golf City à l'autoroute Casa-Settat, dont la réalisation s'effectue dans le cadre du GIE, ont démarré depuis plus de deux mois. La construction de cet échangeur nécessitera une contribution s'élevant à plus de 60 millions de Dhs, sur une durée de 14 mois. Cet échangeur sera l'accès principal à partir de l'autoroute à la zone d'urbanisation de la nouvelle ville de Bouskoura.

Côté commercialisation, 65% du résidentiel sont déjà vendus, soit 1989 unités, et le reste devrait être écoulé d'ici décembre 2014. Et sur les 2 600 unités du site, 700 seront livrées en 2013, dit-on chez Prestigia.

A côté de cela, les travaux sur le site se poursuivent avec un rythme soutenu, pour que Bouskour Golf City soit fin prêt, comme prévu, en 2016. Et pour finir sur une note d'optimisme, Jawad Ziyat tient à rappeler que des efforts sont déployés pour rattraper les retards et livrer le projet dans son ensemble à temps…Notons qu'en dehors de Bouskoura Golf City, le reste des programmes est en bonne voie.

Aujourd'hui, Prestigia représente un total de huit grands programmes ambitieux, équivalant à plus de 26 600 unités sur une superficie globale de plus de 1 551 hectares comprenant des résidences de luxe, 11 hôtels, cinq golfs et un terrain de polo…

H.Z

Encadré : 

La Fondation Addoha soutient la Fondation de l'Etudiant Marocain 

 

Créée en mai 2011 pour gérer des centres de formation professionnelle aux métiers du bâtiment, la Fondation Addoha vient de se joindre à la Fondation de l'Etudiant Marocain dans ses efforts vers une éducation pour tous. En vertu d'une convention signée récemment, la Fondation Addoha s'engage à prendre en charge cinq étudiants nécessiteux annuellement, sur une période de cinq ans. Cette prise en charge s'étend tout au long de la période de scolarité des bénéficiaires. Elle comprend aussi bien les frais d'inscription et de scolarité dans une école supérieure ou dans une université partenaire de la Fondation de l'Etudiant Marocain, qu'une bourse de vie permettant aux bénéficiaires de subvenir à leurs besoins durant leur parcours universitaire. Cette contribution est de l'ordre de 20 000 Dhs par étudiant et par an.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

Golf

Ambroise DAGNON

Philippines : un tournoi de golf

Philippines : un tournoi de golf

Money

Qui sont les sportifs les mieux payés d’Afrique?

Qui sont les sportifs les mieux payés d’Afrique?

group promo consulting

Drame à golf sud : le puisatier coincé hier dans un puits est décédé ce matin vers 5 heures (Vidéo).

Drame à golf sud : le puisatier coincé hier dans un puits est décédé ce matin vers 5 heures (Vidéo).