mis à jour le

Levée de l’immunité parlementaire : Dr. Oumar Mariko, cet œil de Caen

Pourquoi Oumar Mariko est demeuré cet ½il de Caen pour «ces intellectuels» avec qui il a eu à cheminer alors que fondamentalement rien ne les rapprochait en dehors de la justesse de cette lutte commune, qui a eu raison du régime du GMT, un 26 mars 1991.

Oumar Mariko

Comme il a toujours été vérifié, la lutte unit et la victoire divise ; car si certains s'engagent avec conviction, détermination et loyauté, d'autres mettent  leur intelligence au service de la manipulation et la compromission, tout juste avoir le pouvoir.

Très tôt, Oumar Mariko s'est dressé contre toutes les pratiques malsaines, souvent immorales, des autorités ; car pour lui, on ne renverse pas un chef d'Etat pour seulement prendre sa place, mais pour apporter des réponses justes aux aspirations du peuple.

Dès lors, et depuis plus  de vingt ans, il est demeuré un homme pourchassé. Il a tellement subi, qu'il s'est fait une carapace pour se protéger contre ces démocrates auto- proclamés.

Dans la foulée de la prolongation du mandat confié aux députés par le peuple souverain, Dr. Oumar Mariko, égal à lui-même, a solennellement renoncé d'être ce député sans légitimité.

L'élu de Kolondiéba a dit avec force qu'il ne siégera plus à l'Assemblée nationale, car à son entendement les députés ne seront plus des «élus» du peuple mais des «partenaires» de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), suite à une violation consensuelle de la Constitution par la classe politique. Aussi, il précisera que dans la mesure où la législature est arrivée à son terme, une démission de sa part ne se justifie plus.

Pour les autorités de transition, à tous les niveaux, Dr. Oumar Mariko venait de poser un acte hautement provocateur, une défiance inacceptable qu'il faut  à tout prix punir. Dr. Oumar Mariko sait qu'il n'y a pas de prise de position, surtout politique, sans risque ; tout ce qui sous tend la levée de son immunité pour ce «faux procès» qui se manigance contre lui  pour des actes criminels enregistrés depuis avril 2012.

Pourquoi l'Assemblée nationale a occulté une auto saisine pour lever son immunité, si ces députés «reconduits» pensent, que la loi a consacré une tacite prolongation du mandat des élus dans leur ensemble ? Cette opportunité que le gouvernement de transition se réserve, qui n'émeut point l'honorable Oumar Mariko, n'est que pure acharnement contre un homme politique complexe et insaisissable, à qui, l'histoire récente de notre pays a toujours donné raison.

Dr. Oumar Mariko reste et restera cet «½il de Caen» qui les suivra dans toutes leurs forfaitures contre un peuple abusé et désabusé.

Safounè KOUMBA

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

parlementaire

AFP

Etats-Unis: une musulmane somalienne élue parlementaire

Etats-Unis: une musulmane somalienne élue parlementaire

AFP

RDC: un rapport parlementaire dément le caractère "terroriste" des militants arrêtés mi-mars

RDC: un rapport parlementaire dément le caractère "terroriste" des militants arrêtés mi-mars

AFP

Nigeria: les élections présidentielle et parlementaire reportées au 28 mars

Nigeria: les élections présidentielle et parlementaire reportées au 28 mars

Caen

Isidore AKOUETE

Ligue 2-Lens : Kombouaré fier de la victoire contre Caen

Ligue 2-Lens : Kombouaré fier de la victoire contre Caen

Steven LAVON

Musavu-King: Le Gabonais prolonge de 2 ans avec Caen !

Musavu-King: Le Gabonais prolonge de 2 ans avec Caen !

Steven LAVON

Ibrahima Touré et Monaco toujours pas Ligue 1, défaite contre Caen !

Ibrahima Touré et Monaco toujours pas Ligue 1, défaite contre Caen !