mis à jour le

POPONGUINE 2013 : L’Eglise garde espoir pour la paix en Casamance

«Bienheureuse celle qui a cru», c'était, le thème de la 125e édition du pèlerinage marial de Poponguine, coïncidant avec l'année jubilaire, dont la messe solennelle a été célébrée, hier. Un thème qui invite subtilement à mettre fin à la crise qui sévit en Casamance. Et le Cardinal Théodor Adrien Sarr garde bon espoir et confie à la bienheureuse le retour de la Paix en Casamance, ainsi que dans la sous-région.

Charité bien ordonnée commence par soi. Ce dicton trouve bien sa pertinence dans la prière du chef de l'Eglise catholique sénégalaise qui, parlant de paix et d'unité dans la sous-région, n'a pas perdu de vue le conflit en Casamance. «Marie, Notre Dame de la Délivrance, nous donne sa main, pour nous rassurer, et nous accompagner, dans ce grand pèlerinage de la foi. Confions-lui, aujourd'hui, le retour de la Paix en Casamance», a déclaré l'archevêque de Dakar qui a célébré la messe solennelle.
Pour autant, le Cardinal Sarr garde bon espoir pour le retour de la tranquillité au Mali, dans la sous-région et dans le monde entier. «Marie, Notre Dame de la Délivrance, nous donne sa main, pour nous rassurer, et nous accompagner, dans ce grand pèlerinage de la foi. Nos mains accrochées à la sienne, confions-lui aujourd'hui notre Sénégal, les pays de la sous-région, surtout ceux affectés par la guerre et les conflits de toute sorte», poursuivra-t-il.
Liant le thème «Bien heureuse celle qui a cru», à la foi et l'amour de son prochain, l'archevêque de Dakar assurera que «les plus beaux pèlerinages conduisent vers ceux qui sont dans le besoin et dans les larmes», à l'instar de la démarche de Marie.
La pluie, le v½u de Pathé Seck
Comme abondance de bien ne nuit pas, les autorités souhaitent une bonne saison hivernale et un Sénégal prospère. Ces besoins ont été énumérés, au nom du gouvernement, par le ministre de l'intérieur. Prenant la parole lors de la traditionnelle rencontre entre l'Eglise et l'Etat, le ministre de l'intérieur, le général Pathé Seck sollicitera les prières de la communauté chrétienne. «A la communauté chrétienne qui célèbre cette 125 édition du pèlerinage de Poponguine, nous sollicitons des prières pour la paix dans notre pays, la paix surtout en Casamance mais aussi pour une bonne saison des pluies», dira le ministre de l'intérieur, accompagné de plusieurs membres du gouvernement, aux côtés de personnalités politiques, comme Idrissa Seck, du parti Rewmi, Mamadou Diop Decroix, entre autres. Cette édition qui a coïncidé avec le jubilé, a été aussi l'occasion, pour l'Eglise catholique, d'offrir des cadeaux, en guise de reconnaissance, à l'Etat, pour son accompagnement, aux autorités administratives locales, aux autres confréries religieuses.
Jacques GOMIS (envoyé spécial)
REWMI QUOTIDIEN

2013

AFP

Un photojournaliste égyptien détenu depuis 2013 récompensé par l'Unesco

Un photojournaliste égyptien détenu depuis 2013 récompensé par l'Unesco

AFP

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013

Nigeria: Boko Haram a enlevé plus de 1.000 enfants depuis 2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

garde

AFP

RDC : l'épiscopat met en garde contre des appels pour un 3ème mandat de Kabila

RDC : l'épiscopat met en garde contre des appels pour un 3ème mandat de Kabila

AFP

RDC: une garde tuée et deux touristes britanniques enlevés dans les Virunga (direction du parc)

RDC: une garde tuée et deux touristes britanniques enlevés dans les Virunga (direction du parc)

AFP

Ports africains: garde

Ports africains: garde

espoir

AFP

Ethiopie: Abiy Ahmed porteur d'un espoir de stabilité et de réformes

Ethiopie: Abiy Ahmed porteur d'un espoir de stabilité et de réformes

AFP

RD Congo: recensement dans le Kasaï, fragile espoir de paix et d'élections

RD Congo: recensement dans le Kasaï, fragile espoir de paix et d'élections

AFP

Cinquantenaire de la guerre du Biafra entre frustration et espoir

Cinquantenaire de la guerre du Biafra entre frustration et espoir