mis à jour le

Tombouctou : LES VERITES DU TERRAIN

Le calme est revenu dans l'ensemble, le retour des populations déplacées se fait petit à petit et l'administration s'est installée dans les cercles de Goundam et Diré. Les préfets de Niafunké et Rharous regagneront leurs cercles dans les tous prochains jours 

Une délégation conjointe gouvernement-agences des Nations-unies (Pam, Unicef, Fao) a séjourné vendredi à Tombouctou. Au cours d'une visite de terrain, les hôtes ont constaté de visu l'impact de l'aide acheminée pour les populations, de la période d'occupation de cette ville par des jihadistes à nos jours. La délégation a  tout d'abord rendu une visite de courtoisie au gouverneur de région,  le colonel major Mamadou Mangara. Ce dernier a dressé à leur intention le bilan de la situation en matière d'éducation, de sécurité alimentaire et de sécurité dans la région.

Sur ce dernier point, Mamadou Mangara a constaté que le calme est revenu dans l'ensemble, que le retour des populations déplacées se fait petit à petit et que l'administration s'est réinstallée dans les cercles de Goundam et Diré. Les préfets de Niafunké et Gourma Rharous seront dans leurs cercles dans les tous prochains jours. Les délégués du Pam, de l'Unicef et de la Fao ont exprimé leur soutien et leur engagement à accompagner les efforts du gouvernement pour atténuer les épreuves des populations.

Autre temps fort de cette visite, celle l'école de Barize. Avec un effectif de 516 élèves présents dont 289 filles, cette école communautaire créée en 1998 est devenue publique en 2008. La délégation a  pu vérifier l'état de vétusté et de dégradation des salles de classe, des latrines, du point d'eau et le manque de tables bancs, de matériels didactiques et de clôture.

Sur place les visiteurs ont pu constater l'effectivité de la distribution de 12 801 kits scolaires et récréatifs de l'Unicef et la provision par le Pam de deux repas quotidiens aux élèves de 147 écoles fonctionnelles, afin de leur permettre de  se concentrer sur les cours dispensés en classe.

L'Unicef s'assure ainsi que tous les enfants, filles et garçons soient dans un environnement sain, sécurisé pour  recevoir une éducation de bonne qualité. La délégation a rencontré le comité de gestion scolaire autour des problèmes liés à la bonne marche de l école.

Les  partenaires  de la Fao ont également rencontré les paysans afin de mieux orienter et d'améliorer les aides  à venir pour une meilleure productivité durant les campagnes prochaines. Il faut signaler que la Fao a aidé durant la contre-saison 2013 plus de 9 200 producteurs de riz organisés en groupements, dont des groupements féminins, dans les 5 cercles de la 6è Région.

 Les visiteurs ont aussi constaté la hausse des chiffres de l'insécurité alimentaire et de la malnutrition aigüe, surtout chez les enfants de moins de 5 ans. Les populations ayant subi les conflits ont perdu leurs capacités de production et de résilience et leurs moyens d'existence sont menacés. Pour ramener ces populations à une situation de vie décente et de dignité, la Fao, le Pam et l'Unicef ont entrepris des actions d'amélioration de leur sécurité alimentaire et nutritionnelle.

  Le représentant de la Fao, Jean Pierre Ronson, jugera impérieux de rétablir les capacités et moyens de production des populations pour l'atteinte de la sécurité alimentaire. La Fao s'engage à poursuivre son appui au  gouvernement. Il faut signaler qu'il y a environ 2 semaines, l'Unicef a doté chacune des 6 directions régionales de l'académie d'enseignement de Tombouctou d'une land cruiser 4X4 et de kits ordinateurs.

  Le secrétaire général du ministère de l'Education, Souleymane Goundiam, a salué les actions entreprises par les agences onusiennes qui n'ont ménagé aucun effort  pour la mise en marche des écoles en approvisionnant les cantines scolaires en vivres. Il a promis au nom du gouvernement que tout sera mis en ½uvre pour relancer totalement l'école dans le septentrion.

Cette visite conjointe gouvernement, Fao, Pam, Unicef établit l'excellence de la collaboration qui vise le même but : un monde libéré de la faim et de l'ignorance. Selon les représentants des agences onusiennes, des activités conjointes sont prévues pour l'avenir avec un plaidoyer commun et une collaboration renforcée, afin d'être plus efficientes et de rationaliser l'aide apportée aux populations les plus vulnérables.

 Une visite de courtoisie a été rendue à l'imam de la grande mosquée, Abdramane Ben Essayouti, qui a exprimé toute sa joie de voir ces partenaires au chevet du Mali en ces moments difficiles. Des bénédictions ont été faites pour le retour définitif de la paix au Mali et la réussite de cette mission. Un déjeuner pris à la cantine scolaire  avec les élèves de Barize a mis  fin aux travaux de cette journée.

M. SAYAH

AMAP-Tombouctou   

 

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

Tombouctou

AFP

Mali: un militaire et un civil assassinés

Mali: un militaire et un civil assassinés

AFP

CPI: les mausolées détruits

CPI: les mausolées détruits

AFP

Mali: les mausolées de saints musulmans

Mali: les mausolées de saints musulmans

terrain

AFP

Le Soudan, carrefour et terrain hostile pour les migrants érythréens

Le Soudan, carrefour et terrain hostile pour les migrants érythréens

AFP

Italie: le Ghanéen Muntari (Pescara) quitte le terrain après des cris racistes

Italie: le Ghanéen Muntari (Pescara) quitte le terrain après des cris racistes

AFP

CAN: le Burkina en terrain quasi-conquis face

CAN: le Burkina en terrain quasi-conquis face