mis à jour le

ISESCO : Visite du Directeur général au Burkina Faso

Le Directeur général de l'Organisation islamique pour l'Education, les Sciences et la Culture (ISESCO) entreprend, du 21 au 23 mai 2013 une visite de travail au Burkina Faso.

Le programme de la visite du DG de l'ISESCO prévoit une audience avec le Ministre des Enseignements secondaire et supérieur le 22 juin 2013. Le lendemain, 23 juin, le directeur général de l'ISESCO sera reçu en audience dans la matinée par Son Excellence Monsieur le Premier Ministre, puis par Son Excellence Monsieur Blaise COMPAORE, Président du Faso. Dans l'après-midi, il prendra part à une séance de travail avec les ministres en charge des domaines de compétences de l'ISESCO : le Ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération régionale, le Ministre des Enseignements secondaire et supérieur, le Ministre de l'éducation nationale et de l'Alphabétisation, le Ministre de la Culture et du Tourisme, le Ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, le Ministre de la Recherche scientifique et de l'Innovation, le Ministre de l'Action sociale et de la Solidarité nationale, et le Ministre de la Jeunesse, de la Formation professionnelle et de l'Emploi. Au cours du même après-midi, il visitera successivement le Musée national que son institution soutient à travers un accord de partenariat, le Centre universitaire polyvalent du Burkina et animera un point de presse.

Appuis financiers accordés au Burkina Faso

Sur le plan financier, l'ISESCO a octroyé au Burkina Faso les appuis suivants :
- un soutien financier au projet de recherche sur la localisation géographique hydrologique et dynamique des transactions relatives aux terres autour du Lac Bagré qui a coûté 10 000 dollars US, soit 5 000 000 de francs CFA ;
- un soutien financier au projet de recherche « caractérisation, l'utilisation, l'essai de la restauration et la gestion des plantes dans les régions sahéliennes du Burkina Faso qui a coûté 10 000 dollars, soit 5 000 000 francs ;
- un appui financier accordé à l'Association des élèves et étudiants musulmans du Burkina Faso (AEMB) pour la formation de 50 diplômés sans emploi aux techniques d'identification des activités génératrices de revenus à hauteur de 1 750 000 francs CFA.
- un soutien de 10 000 dollars US, soit 5 000 000 de francs CFA a été accordé au Musée national après les inondations de 2011.

Présentation de l'ISESCO

Date de création : Mai 1979 en vertu de la résolution 12/10-C de la 10eme Conférence islamique des ministres des affaires étrangères tenue à F7S, Royaume du Maroc.

Les objectifs de l'ISESCO prévus par sa Charte couvrent un ensemble de domaines relatifs à la coopération culturelle, éducative, scientifique...Ainsi l'un de ses objectifs premiers est de renforcer, d'approfondir et d'encourager la coopération entre les Etats membres dans les domaines de l'éducation, des sciences, de la culture et de la communication et développer ces domaines dans un cadre de référentiel civilisationnel du Monde islamique et à la lumière des valeurs et des idéaux humains islamiques. L'ISESCO ½uvre également pour la consolidation de l'entente entre les peuples à l'intérieur et en dehors des Etats membres et participe à l'instauration de la paix et de la sécurité dans le monde par tous les moyens possibles, et particulièrement à travers l'éducation, les sciences, la culture et la communication. Elle vise en outre une meilleure compréhension des valeurs islamiques et le dialogue entre les civilisations.

Les organes de l'ISESCO sont la Conférence générale, le Conseil exécutif et la Direction générale.

- La conférence générale comprend les représentants des Etats membres
- Le Conseil exécutif est composé d'un représentant de chacun des Etats membres. C'est le Burkinabè Dr Aboubakar Doukouré qui assure présentement la présidence de la session du Conseil exécutif.
- La Direction générale est dirigée par un Directeur Général élu par la Conférence général. Son mandat est de trois ans renouvelable deux fois. L'actuel Directeur Général est le Dr Abdulaziz Othman Altwaijri du Royaume d'Arabie Saoudite.

L'ISESCO comprend cinquante (50) Etats dont la moitié est africaine. Ses langues de travail sont l'arabe, l'anglais et le français. Elle entretient une bonne collaboration avec des institutions internationales telles le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance(UNICEF), l'Organisation des Nations Unies, pour l'Education, la Science et la Culture (UNESCO)...

Direction de la Communication et de la Presse ministérielle / MESS

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

visite

AFP

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

Visite d'Edouard Philippe au Maroc: objectif Afrique

AFP

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

Burkina: le Conseil de sécurité boucle

AFP

Centrafrique: Guterres attendu pour une première visite aux Casques bleus

Centrafrique: Guterres attendu pour une première visite aux Casques bleus

Burkina

AFP

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

Pédagogique, ironique, mordant: les moment-clés du débat entre Macron et les étudiants au Burkina Faso

AFP

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

Le Burkina Faso lance la plus grande centrale solaire d’Afrique de l’Ouest

AFP

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Journaliste tué au Burkina : le frère de Compaoré arrêté en France

Faso

AFP

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

Amical: le match Nigeria-Burkina Faso

AFP

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

CAN: "Quelqu'un ne nous a pas laissé gagner le match" s'insurge le sélectionneur du Bukina Faso

AFP

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales

CAN: Burkina Faso et Egypte se neutralisent 1-1 et vont en prolongation en demi-finales