mis à jour le

Algérie : quand Saïd Bouteflika orchestre le silence présidentiel

Depuis l'hospitalisation d'Abdelaziz Bouteflika à Paris il y a un peu plus de trois semaines, la présidence algérienne se montre extrêmement discrète sur l'état de santé du chef de l'État. Cette stratégie du silence, orchestrée par Saïd Bouteflika, le frère du président, est dorénavant largement critiquée par les médias algériens.

Jeune Afrique

Ses derniers articles: Égypte : une bombe désamorcée sur une voie ferrée  Somalie : deux attentats meurtriers frappent Mogadiscio  Nigeria : l'armée annonce avoir tué une cinquantaine de membres de Boko Haram 

Algérie

AFP

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

CAN: le Sénégal qualifié, Tunisie relancée, Algérie en danger

AFP

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

CAN-2017: Gabon, Côte d'Ivoire, Ghana et Algérie têtes de série

AFP

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Crash d'Air Algérie au Mali: les pilotes n'ont pas activé le système antigivre

Bouteflika

AFP

Algérie: l'invisible président Bouteflika fête ses 80 ans

Algérie: l'invisible président Bouteflika fête ses 80 ans

AFP

Algérie: nouvelles interrogations sur la santé de Bouteflika

Algérie: nouvelles interrogations sur la santé de Bouteflika

Lord of war

L'Algérie, premier importateur d'armes sur le continent africain

L'Algérie, premier importateur d'armes sur le continent africain

orchestre

Actualités

Retour sur le match de Blida : Ils ont tout orchestré pour l’échec des Etalons

Retour sur le match de Blida : Ils ont tout orchestré pour l’échec des Etalons

TAP

Omar Khairat : "Je suis heureux de me retrouver à Carthage où je me suis produit il y'a 17 ans...avec cette fois un orchestre mixte"

Omar Khairat : "Je suis heureux de me retrouver à Carthage où je me suis produit il y'a 17 ans...avec cette fois un orchestre mixte"

TAP

Omar Khairat : "Je suis heureux de me retrouver à Carthage où je me suis produit il y'a 17 ans...avec cette fois un orchestre mixte"

Omar Khairat : "Je suis heureux de me retrouver à Carthage où je me suis produit il y'a 17 ans...avec cette fois un orchestre mixte"