mis à jour le

Santé : les associations des malades s’acharnent contre les médecins grévistes

Vus par les malades, les médecins ne sont pas toujours les humanistes, les sauveteurs mais plutôt des irresponsables qui n'hésitent pas à mettre en péril la survie de leurs malades pour un sou de plus. Lors d'une conférence de presse qu'ils ont animé ce lundi à Alger des associations de malades n'a pas lésiné sur les mots pour tenter de raisonner les médecins grévistes à reprendre le service. Les représentants de ces associations crient leur grogne mais surtout leur déception face à l'agissement des médecins. «On ne veut pas être un bouc émissaire. Ce n'est pas de cette façon qu'ils devraient manifester»,  indique Yacine Saidi, président de l'association des porteurs des prothèses artificiels cardiaques (APPAC). Et de dénoncer que les médecins n'ont jamais protesté contre le manque de médicaments ou la médiocrité des conditions de prise en charge. Président de l'association des diabétiques, Fayçal Ouhada précise pour sa part que même le service minimum n'était pas correctement assuré durant cette grève. «Déjà qu'ordinairement nos hôpitaux roulent au ralentit, durant la grève c'est encore pire », dit il. Et de préciser que les conséquences risquent de se sentir plus lourdement à la fin de la grève puisque le nombre de patients sera plus importants et leurs cas plus aggravés. Favoriser le dialogue Selon les conférenciers, le meilleur moyen pour le corps médical de faire valider ses revendications sans pour autant nuire à la santé du malade est de favoriser le débat avec les différentes parties concernées. «Nous proposons la tenue d'un débat national qui va réunir le personnel médical, les autorités mais aussi les associations des malades », indique Fayçal Ouhada. «C'est faux, les portes de dialogue ne sont pas fermées. Nous avons-nous même été reçu par le chef de cabinet du ministère de la santé, lequel nous a expliqué que les syndicats veulent la satisfaction de leurs revendications sans dialoguer », précise, pour sa part, Saidi Yacine. A souligner que ces associations prévoient l'organisation, dans les prochaines semaines, d'un débat national avec l'ensemble des associations des malades, toutes maladies confondues.

El Watan

Ses derniers articles: Programme AADL 2 : les résultats communiqués  Tizi Ouzou : Les retraités de l‘ANP s’organisent  Sellal : Les visites de terrain n'ont rien 

santé

AFP

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique

Nigeria: les doutes sur la santé du président font craindre une crise politique

AFP

Algérie: nouvelles interrogations sur la santé de Bouteflika

Algérie: nouvelles interrogations sur la santé de Bouteflika

AFP

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé

Malawi: le président Mutharika balaie les rumeurs sur son état de santé

associations

AFP

Soldats accusés de viols en Centrafrique: des associations dénoncent l'instruction

Soldats accusés de viols en Centrafrique: des associations dénoncent l'instruction

AFP

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

Tunisie: des associations réclament la fin des discriminations envers les LGBT

AFP

France: des associations appellent

France: des associations appellent

malades

AFP

Un train au chevet des malades isolés d'Afrique du Sud

Un train au chevet des malades isolés d'Afrique du Sud

AFP

Afrique du Sud: une centaine de malades mentaux morts en 2016

Afrique du Sud: une centaine de malades mentaux morts en 2016

AFP

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades

Afrique du Sud: feu vert pour une action collective de dizaines de milliers de mineurs malades