mis à jour le

Tchad/mandats d’arrêts: le mouvement du rebelle Nouri accuse le président Déby

Le mouvement du général Mahamat Nouri, visé par un mandat d’arrêt au Tchad, a accusé vendredi le président tchadien Idriss Déby, d’être le principal responsable des crimes commis sous le régime Habré entre 1982 et 1990.

L’Alliance nationale pour le changement et la démocratie (ANCD) « dénonce les impostures et les manoeuvres de diversion orchestrées par Idriss Déby pour se dérober et occulter ses propres implications dans la période concernée par le procès organisé par le Sénégal. Durant ces années de guerres civiles, s’il y a quelqu’un qui aurait commis des crimes, c’est bien Idriss Déby », affirme le mouvement dans un communiqué.

Idriss Déby avait renversé Hissène Habré en 1990 après avoir collaboré avec lui. Il « s’est particulièrement illustré par sa cruauté à la mort de son frère, Hamit Déby, en 1983 à Kalaite, en massacrant plus d’une soixantaine de prisonniers de guerre (…) En septembre de la même année, c’est au sud du Tchad que la folie meurtrière d’Idriss Déby s’abat sur la population civile. Des enfants, des femmes et des vieillards ont été froidement calcinés dans leurs cases », poursuit le communiqué.

Joint vendredi au téléphone depuis Libreville en France où il réside, le général Mahamat Nouri a une nouvelle fois nié avoir commis le moindre crime et souligné qu’il « attendait sereinement la d’écision de la justice française qui me semble plus sérieuse que la justice tchadienne ».

Il a assuré vouloir porter plainte pour diffamation: « Ca me choque quand on me dit que je suis un tortionnaire. Quand j’étais dans la rébellion, je demandais toujours à ce qu’on respecte les prisonniers et qu’on soigne les blessés. Alors être accusé d’être un tortionnaire… »

Pour Nouri, Déby tente de « profiter de son intervention au Mali ». « Depuis, il a la cote au niveau international. La France n’ose rien dire. En ce moment, il fait arrêter des journalistes, des opposants. Ces mandats d’arrêt c’est de la diversion ».

AFP

président

AFP

Kenya: le président et le chef de l'opposition demandent pardon pour les élections

Kenya: le président et le chef de l'opposition demandent pardon pour les élections

AFP

Kenya: le président promet de "récupérer" l'argent de la corruption

Kenya: le président promet de "récupérer" l'argent de la corruption

AFP

Comores: le président Azali compte se représenter en 2019 (officiel)

Comores: le président Azali compte se représenter en 2019 (officiel)