mis à jour le

Panne sèche du groupe électrogène : Les premières dames de France et du Mali plongées dans le noir à Sénou

Aéroports Bamako-Sénou

En « visite humanitaire » jeudi à Gao, Valérie Trierweiler, compagne du président français, y a été accueillie en star. Chemise et pantalon beiges, elle est descendue du Transall français qui l'a amenée de Bamako.

 

Accompagnée de Mintou Traoré, l'épouse du président Dioncounda Traoré, elle est accueillie au coeurdu dispositif militaires français de l'opération Serval, dont le quartier général est à l'aéroport de Gao. «Je voudrais saluer les populations de Gao, qui ont commencé par revenir dans la ville », dit-elle sous les applaudissements. « J'insiste sur le caractère humanitaire de ma visite », ajoute-t-elle, en établissant un parallèle entre sa présence au Mali avec Mintou Traoré, pendant que les deux présidents sont ensemble en Europe. «Tout un symbole », selon elle. Elle confirme l'engagement de la France d'accorder une aide d'urgence de 500.000 euros aux agriculteurs de la région. Les deux femmes s'engouffrent ensuite dans un 4X4 en direction d'une école de la ville où Valérie Trierweiler, qui offre du matériel scolaire, est chaleureusement acclamée. «Madame Hollande, nous t'aimons », « Vive La France », «Vive François Hollande », scandent à tout rompre élèves et enseignants. Des enfants brandissent des petits drapeaux français et maliens, des bouts de carton sur lesquels on lit: «Bienvenue maman Valérie». Ultime étape de la visite de terrain à Gao, l'hôpital. Elles prend 2 bébés dans ses bras, console un blessé de guerre, salue le personnel médical. Le docteur Ismaël Maïga parle au nom de ses collaborateurs: « Chez nous, quand quelqu'un t'envoie sa femme, tu lui dois reconnaissance à vie. Nous disons merci à François Hollande ».

Le convoi officiel, entouré d'un dispositif de sécurité impressionnant, retourne à l'aéroport de Gao, Sous des bâches, le déjeuner commence. La Première dame de France goûte aux plats, se lève pour une séance de photos. Avec gentillesse, elle se plie aux désidératas des uns et des autres.Subitement, des gouttes de pluie se mettent à tomber, les premières de l'année. Mintou Traoré de lancer: «L'arrivée de Valérie coïncide avec les premières pluies; c'est une femme qui porte chance».

Panne électrique

Lors de son retour à Paris, la première dame française est victime d’un incident. Alors qu’elle attend le départ, vendredi soir, au salon d’honneur de l’aéroport de Sénou, en compagnie de l’épouse de Dioncounda Traoré, il y a une coupure de courant électrique. La chose a franchement de quoi  sidérer car en prévision d’éventuels délestages, l’aéroport de Bamako-Sénou dispose de groupes électrogènes dont un alimente le salon d’honneur. Craignant le pire,le service de sécurité français déployé autour de Mme Hollande est contraint d’user de torches et d’autres artifices pour éclairer les lieux. Comment une panne d’électricité peut-elle survenir alors que le Mali reçoit une hôtesse de cette importance ? Selon nos sources, l’incident vient de ce que des travailleurs indélicats ont volé  le carburant du groupe électrogène qui alimente le salon d’honneur. Il va falloir des enquêtes pour découvrir les larrons afin de leur appliquer une punition rigoureuse. Le Mali a beau être pauvre, il ne devrait pas manquer de 10 litres de carburant pour donner de la lumière à la compagne du libérateur national!

Tiékorobani

France

AFP

CIJ: Malabo revendique son "indépendance totale" face

CIJ: Malabo revendique son "indépendance totale" face

AFP

France et Guinée Equatoriale: la CIJ étudie le contentieux diplomatique

France et Guinée Equatoriale: la CIJ étudie le contentieux diplomatique

AFP

Guerre d'Algérie: la France reconnaît le droit

Guerre d'Algérie: la France reconnaît le droit

Mali

AFP

L'armée française a récemment tué "plus d'une trentaine" de jihadistes au Mali (Macron)

L'armée française a récemment tué "plus d'une trentaine" de jihadistes au Mali (Macron)

AFP

Deux soldats français tués et un blessé au Mali

Deux soldats français tués et un blessé au Mali

AFP

Pour le Mali et le G5 Sahel, la peur doit changer de camp

Pour le Mali et le G5 Sahel, la peur doit changer de camp

noir

AFP

Afrique du Sud: décès d'un ancien leader noir collaborateur de l'apartheid

Afrique du Sud: décès d'un ancien leader noir collaborateur de l'apartheid

AFP

Afrique du Sud: peine exemplaire pour deux Blancs qui ont mis un Noir dans un cercueil

Afrique du Sud: peine exemplaire pour deux Blancs qui ont mis un Noir dans un cercueil

AFP

Afrique du Sud: prison pour deux fermiers blancs coupables d'avoir enfermé un Noir dans un cercueil

Afrique du Sud: prison pour deux fermiers blancs coupables d'avoir enfermé un Noir dans un cercueil