mis à jour le

Du vin plein ramadan au Niqab, la descente aux enfers du Dr. Marzouki.


Par Abdelkarim Haj Frej

Le département de médecine communautaire à la faculté de médecine de Sousse , se vidait des étrangers par vagues successives. A chaque départ les médecins tunisiens et étrangers et moi avec - comme un cheveu dans la soupe – étions conviés par le Dr. Marzouki ,alors chef du département ,dans un restaurant pour un dîner d'adieu. Ces diners étaient habituellement arrosés et nous faisions nos derniers papotages avec les partants. Les derniers à nous quitter une canadienne, Dr. Denise Francis, et un français le Dr. Gaumer. Leur départ tombait plein Ramadan, seuls le Dr. Marzouki et moi avons accepté de les accompagner. Le dîner devait avoir lieu à la rupture du jeun et dans le snack de l'hôtel Samara. Nous y étions les seuls clients. Quand nous avons commandé le jus de Bacchus, le garçon a demandé l’autorisation de son chef ( Dr Marzouki et moi-même sommes tunisiens ) qui acquiesça.

Nous avons dîné ,en plein Ramadan ,Dr Marzouki moi et les coopérants partants et j’insiste : C’était VRAIMENT Bien Arrosé…Denise n’était pas en niqab ! 

..Avant ce dernier départ des coopérants étrangers le Dr. Marzouki a demandé à Denise de faire le tour des collègues tunisiens pour collecter leurs sentiments à propos de leurs séjours et départs. Elle est venue à mon bureau magnétophone en main et commença son interrogatoire. A la question relative à mes sentiments quand à leurs départs, j'ai commencé par dire 'bon débarras !'. Visiblement très gênée, elle a rapidement bâclé la suite et s'est rendue droit au bureau du Dr. Marzouki pour lui faire écouter ma déclaration. Il m'a reproché le fait d'avoir été on ne peut trop excessif à son endroit. J'ai bien sur expliqué le pourquoi de ma réflexion ! Sûrement sans convaincre.
Ce ne fut pas mon premier impair avec les étrangers exerçant dans mon pays. J'en ai eu un plus gros avec un américain pendant que j'étais affecté au planning familial du temps où ce n'était qu'un service dépendant du ministère de la santé et où il y avait un vrai nid d'américains. Un autre quand j'ai rejoint le Ministère de la santé après la création de la direction des études et de la planification (DEP). Un jour peut être je consacrerai un article sur la coopération étrangère.
Bien plus tard je me rendis au Canada pour un stage quand j'ai croisé dans un couloir de l'université de Montréal le Dr. Gaumer qui m'a salué le plus chaleureusement du monde me proposant un diner chez-lui avec Denise qui était sa concubine depuis Sousse. Je ne l'ai point revu. Denise n'a pas oublié, Denise n'a pas pardonné !
Si la gauche a prit le pouvoir, le vin coulerait à flots dans le pays, l'université de la Mannouba serait devenue un club de nudistes et le Dr. Marzouki y danserait tout nu !parlez-moi encore de convictions, de principes et de morale.
Ksibet El Médiouni le 18/05/2013.

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

vin

Grand cru

Le clos des Baobabs: à la découverte d'un vin rouge 100% sénégalais

Le clos des Baobabs: à la découverte d'un vin rouge 100% sénégalais

Alcool

Quand les Africains se mettent au vin

Quand les Africains se mettent au vin

Vignoble

En 2015, le meilleur vin du monde est sud-africain

En 2015, le meilleur vin du monde est sud-africain

ramadan

AFP

Invité

Invité

AFP

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Les musulmans célèbrent la fin du ramadan malgré le choc des attentats

Religion

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr

PHOTOS. L'Afrique musulmane célèbre l'Aïd el-Fitr