mis à jour le

Rassemblement Travailliste pour Le Développement : Dr Ahmed Sow investi candidat

Les 18 et 19 mai 2013, s'est tenu dans la salle de presse du Centre International de Conférence de Bamako, le premier congrès du parti du Rassemblement Travailliste pour le Développement (RTD).  

 

Ahmed Sow

Au-delà d’une relecture des textes statutaires, ce rendez-vous qui intervient à la veille des échéances électorales de 2013, a été placé sous le signe de la mobilisation et de l’engagement des militants pour porter le président du parti, Ahmed Sow à la magistrature suprême.
Ils étaient des milliers de délégués venus des 49 cercles et du district de  Bamako, militants et sympathisants du RTD à prendre d’assaut la salle de presse  du Cicb pour participer à ce premier congrès ordinaire de leur parti.
La cérémonie d’ouverture était présidée par Dr Ahmed Sow, président du parti. Il était entouré des membres du bureau national. Etaient inscrits à l'ordre du jour, la mise en place du bureau, et la relecture des textes du parti.
Les jeunes, à travers leur forte mobilisation, ont prouvé une fois de plus que le parti peut compter sur eux pour les scrutins. Un engagement qui a réconforté Dr Ahmed Sow. Pour celui-ci, le RTD, s’est forgé une identité depuis sa création. Cette formation politique est le  parti du peuple au service du peuple. Dans la perspective de l'élection présidentielle de juillet prochain, les membres du parti entendent jouer leur partition.
« Nous voudrions aller vers le développement dans notre pays. Nous nous sommes retrouvé ici pour lancer une grande famille et pour l'avenir d'un Mali nouveau », a-t-il déclaré.
En ce qui concerne la situation sociopolitique de notre pays, le président du RTD a expliqué que «tenir l'élection en mois de juillet est une bonne chose, mais encore faudrait-il que toutes les conditions soient réunies».
La journée du dimanche a été marquée par un meeting géant qui a permis au président du parti RTD d'exhorte les jeunes à plus de vigilance sur le terrain pour leur participation aux prochaines échéances.
«Le peuple malien ne doit plus accepter que les prédateurs politiques viennent encore diriger ce pays après avoir durant des années, accaparé des ressources de l'Etat. A ce titre, on doit leur barrer la route. Les partis politiques qui ont fait vingt ans aux commandes ne peuvent plus apporter un changement. Aujourd'hui, le peuple malien a besoin d'un changement et d'une bonne gouvernance», a-t-il souligné.
Destin GNIMADI

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

rassemblement

AFP

Burkina: 5.000 personnes pour le 1er grand rassemblement de l'opposition

Burkina: 5.000 personnes pour le 1er grand rassemblement de l'opposition

AFP

Gabon: Jean Ping a tenu son premier rassemblement depuis plusieurs mois

Gabon: Jean Ping a tenu son premier rassemblement depuis plusieurs mois

AFP

Sénégal: 22 morts dans un incendie lors d'un rassemblement religieux

Sénégal: 22 morts dans un incendie lors d'un rassemblement religieux

développement

AFP

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

Le roi du Maroc "mécontent" du retard dans le programme de développement d'Al-Hoceima

AFP

Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"

Maroc: le développement du nord est une "priorité stratégique"

AFP

Afrique: un tiers des pays ont des niveaux de développement humain moyens ou élevés

Afrique: un tiers des pays ont des niveaux de développement humain moyens ou élevés