mis à jour le

Politique : SBM lance l’ASMA-CFP le 9 juin

En prélude au lancement de son parti, le 9 juin prochain, après la levée de l'état d'urgeance, le Président de l’Alliance pour la Solidarité au Mali-Convergence des Forces Patriotiques (ASMA-CFP),  Soumeylou Boubèye Maïga, a réuni sa garde rapprochée, le samedi dernier.

La rencontre, qui s’est tenue à la Pyramide du Souvenir, avait l’air d’une répétition miniature avant la grande messe de juin : pas de grands discours de Soumeylou, l’organisation un peu tatillonne, la prise de parole hésitante...Le ton, lui, était plutôt modéré et les propos mesurés, surtout du côté du Président du parti, Soumeylou Boubèye Maïga : « J’ai tout juste voulu échanger avec le noyau dur, les personnes avec qui j’ai fait chemin depuis 2003. Au fait, je pourrai dire que le parti que nous nous apprêtons à lancer est vieux, car nous n’avons jamais cessé de mener nos activités. Compte tenu des événements que le Mali connait et les problèmes auxquels notre pays est confronté, nous avons décidé de créer une formation politique. Je ne voudrai pas qu’on prenne trop de temps, cette fois-ci, dans les discours... ». La suggestion de ne pas trop s’étendre sur les discours était bonne, mais elle a été très rapidement mise de côté par certains sympathisants et non moins anciens de l’ADEMA qui en avait gros sur le c½ur.
De l’appel à la cohésion en passant par la galvanisation des troupes aux révélations mystiques qu’aurait reçues le Président de la transition, Dioncounda Traoré sur la personne de Boubèye, tout y est passé.
Une fois de plus, SBM a calmé les ardeurs des uns et des autres : « Nous sommes là pour construire le Mali, pas contre tel ou tel parti politique. On ne doit pas parler des autres, on doit parler de nous-mêmes » a lancé le fondateur du parti. Pas sûre qu’une telle posture puisse engranger des voix pour la présidentielle de juillet prochain. Car, en politique, on utilise le plus souvent les erreurs des autres pour avoir des électeurs. Voici l’ASMA-CFP, côté court.
Côté jardin, le futur parti est une composition assez homogène de vieux loups de la politique, d’indomptables, de jeunes ambitieux et surtout d’un parterre riches de femmes. Au total, c’est un bureau de 11 Secrétaires et de 9 commissions thématiques qui prendra ses quartiers très bientôt à Tomikorobougou, Rue Pitchoung. Notons, enfin, que le Secrétaire Général du parti est Amadou dit Baba Cissé.
Paul Mben  

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

politique

AFP

Au Kenya, le portefeuille du "mwananchi"

Au Kenya, le portefeuille du "mwananchi"

AFP

Soudan: Trump suit la politique d'Obama et lève l'embargo

Soudan: Trump suit la politique d'Obama et lève l'embargo

AFP

Libye: les kadhafistes peuvent être inclus dans le processus politique

Libye: les kadhafistes peuvent être inclus dans le processus politique