mis à jour le

Des films qui crient: le cinéma africain en quête d'industrie

Abidjan - Le cinéma africain se débrouille avec les moyens du bord pour exister mais, faute de ressources, tarde à développer une industrie qui lui ouvrirait plus grand les portes des festivals internationaux comme Cannes.

Son film, Un homme qui crie, lui avait valu en 2010 le Prix du jury au festival de Cannes. Cette année, le Tchadien Mahamat-Saleh Haroun portera encore à lui seul les rêves de Palme d'or de l'Afrique. Grigris est en projection officielle mercredi.

Mais pe...

LeMag.ma

Ses derniers articles: Lemag.ma vous souhaite une très bonne fête de l’Aïd al-Adha  Pour maigrir, prenez du chocolat !  Un cargo 

films

AFP

Maroc: une vingtaine de films internationaux tournés en 2016

Maroc: une vingtaine de films internationaux tournés en 2016

AFP

Cinéma: 20 films en compétition pour le grand prix du Fespaco

Cinéma: 20 films en compétition pour le grand prix du Fespaco

AFP

Au Ghana, les affiches de films hollywoodiens deviennent des collectors

Au Ghana, les affiches de films hollywoodiens deviennent des collectors

cinéma

AFP

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie

Fespaco: en crise, le cinéma ouest-africain cherche sa voie

AFP

Burkina: le président veut faire "émerger" l'industrie du cinéma

Burkina: le président veut faire "émerger" l'industrie du cinéma

AFP

Burkina: une salle de cinéma fonctionne

Burkina: une salle de cinéma fonctionne

Africain

AFP

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

Election CAF: le dinosaure Hayatou renversé de son trône au sommet du foot africain

AFP

Burkina: le festival de cinéma africain sous haute surveillance

Burkina: le festival de cinéma africain sous haute surveillance

AFP

Grand prix du jury pour l'unique film africain de la Berlinale

Grand prix du jury pour l'unique film africain de la Berlinale