mis à jour le

Yeah Samaké à propos de la tenue des élections de 2013 : «Si Kidal n’est pas libéré avant, le gouvernement doit démissionner»

Yeah Samaké

Le désarmement du Mnla, le respect du nouveau calendrier électoral et la conférence des donateurs sont entre autres les sujets que le Président du Parti pour l'action civique et patriotique (Pacp), Yeah Samaké  a évoqués au cours d'une conférence de presse, le samedi 18 mai 2013 à son siège.
La libération de la ville de Kidal du joug du Mnla et la tenue de la présidentielle en juillet prochain sont des questions qui taraudent tous les esprits.
Pour le président du parti pour l'action civique et patriotique, Yeah Samaké, la bonne moisson  du Mali à la conférence des donateurs est encourageante et salutaire. Mais elle sera une réalité à condition que la feuille  de route de la transition soit correctement appliquée. Notamment la libération totale du territoire et la tenue de la présidentielle en juillet prochain.
Au sujet du scrutin présidentiel, le président du Pacp  a dénoncé « le mépris » que le Président Dioncounda nourrit vis-à-vis de la population malienne en général et de  la classe politique en particulier. Car, soutiendra-t-il,  celui-ci choisit toujours l'extérieur pour annoncer les grandes décisions concernant le Mali. Sans consulter qui que ce soit, il a annoncé le 28 juillet comme date du 1er tour de la présidentielle. Qu'à cela ne tienne,  il exhorte  le gouvernement à respecter cette nouvelle date. Cependant, le Pacp exige que le désarmement du Mnla et le redéploiement de l'administration   à Kidal soit des préalables à la tenue des élections. Si ces préalables ne sont pas réalisés avant la date indiquée, le gouvernement de transition doit démissionner. Car, il aura failli à l'une de ses principales missions.
Toutefois, le Pacp  ne se contente pas de critiquer les autorités. Il entend apporter sa contribution pour la réussite des missions assignées aux autorités de la transition.
Dans cette logique, Yeah Samaké rappellera qu'il a entrepris des actions auprès des grandes puissances mondiales pour renforcer les actions diplomatiques.  C'est ainsi qu'il est allé présenter les perspectives du Mali aux sénateurs américains avant d'échanger avec  la diaspora malienne aux Etats-Unis.
« Au plan local, parmi les autorités politiques du Mali,  j'ai été le premier à Tombouctou le lendemain de la libération de cette ville. L'objectif était non seulement de montrer au monde que Tombouctou était une ville libérée, mais aussi d'exprimer ma gratitude aux combattants maliens pour leur sacrifice », a expliqué Yeah Samaké.
Quant à la participation du Pacp à la présidentielle, le président dira que cela ne fait aucun doute. Le parti aura son candidat qui viendra au pouvoir avec de nouvelles idées. Car, dit-il, les anciennes idées ont montré leurs limites.
Oumar KONATE

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

élections

AFP

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

Mali: élections municipales sans entrain et sous tension

AFP

Mali: appel de Ban Ki-moon

Mali: appel de Ban Ki-moon

AFP

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

Elections municipales au Mali: fin de campagne sur fond de critiques

2013

AFP

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

Madagascar: reprise du procès du lynchage d'un Français et d'un Italien en 2013

AFP

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

Attaques de 2013 en RDC : vingt ans de prison pour 17 adeptes d'une secte

AFP

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Comores: lourdes condamnations après la tentative de putsch d'avril 2013

Kidal

AFP

Mali: rentrée scolaire

Mali: rentrée scolaire

AFP

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

Mali: la Mission de l'ONU inquiète des conséquences des combats autour de Kidal

AFP

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal

Mali: nouveaux combats entre groupes armés près de Kidal