mis à jour le

Ecole : Le ministre fait le bilan de l’année scolaire en cours

Le ministre de l'Education, de l'Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales, Moussa Bocar Diarra, a animé une conférence de presse, le samedi 18 mai, à la Maison  de la presse. Il a mis à profit cette rencontre pour faire le bilan de l'année scolaire en cours.  Nous vous proposons ci-dessous le texte intégral,  qui retrace toutes les activités menées par son département ainsi que le chronogramme des examens de fin d'année.

Bocar Moussa Diarra, ministre de l’Education nationale

Les examens de la session de 2013 sont organisés dans un contexte politique, sécuritaire et financier peu ordinaire. En effet, les élections présidentielles prévues au mois de juillet 2013 et l’insécurité qui sévit dans les régions du nord du Mali sont des problèmes réels dont les solutions nécessitent des efforts humains et financiers colossaux. C’est à ces deux problèmes de dimension nationale que s’ajoute un troisième de même envergure: les examens de fin d’année scolaire 2012 2013. Il est donc important que le département de l’Education, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues Nationales adopte une stratégie de communication efficace en direction de la nation tout entière ou du moins, en direction de tous ceux qui s’intéressent à la vie de l’école afin de les informer et solliciter leur implication sans faille dans l’organisation des évaluations. Cela permettrait de les passer dans un climat apaisé, sécurisé et moralisé. Ceci étant dit, nous allons donc vous faire le point sur l’état d’exécution du chronogramme des examens 2013.
Le vendredi 26 avril 2013, nous avons réuni les Directeurs d'Académies d’Enseignement de toutes les régions y compris ceux de Gao, Tombouctou et Kidal. Le but de la rencontre était de faire le point des préparatifs des examens. Au cours de la rencontre, les points suivants ont été abordés:
1 Etat d.’avancement des programmes des différents ordres d’enseignement
2. La situation des centres d’examen (nombre respectif des consignes)
3. L’effectif réel des candidats aux examens par ordre d’enseignement
4. L’évaluation financière des examens par Académie (quel constat)
5. Le chronogramme des examens
6. Les dispositions prises pour une meilleure organisation des évaluations de fin d’année scolaire 20l2 2013,
7. Les questions diverses.
En ce qui concerne les programmes, de manière générale, le taux d’exécution à la date du 26 avril, varie entre 90 et 95% dans les régions non affectées par la crise sécuritaire.
Quant aux écoles des régions du nord, excepté celles du CAP de la ville de Gao et de certains CAP de la région de Mopti, la plupart d’entre elles ont ouvert leurs portes entre mars et avril avec le minimum d’enseignants. Cette rencontre entre le niveau national et les services déconcentrés a permis de confirmer les dates retenues et le chronogramme établi par le niveau central. Ainsi les différentes dates retenues pour les différents examens sont les suivantes
DU 2 mai au 31 mai 20l3: Epreuves anticipées d’EPS au DEF; Du 13 au 15 mai épreuves anticipées du baccalauréat technique;
A partir du 03 juin épreuves écrites du Certificat d’Aptitude Professionnelle (CAP)
Du 5 au 7 juin 2013, les épreuves écrites du DEF classique et Arabe
Du 11 au 14 juin 2013, les épreuves écrites du baccalauréat (général et technique);
D u 17 au 21 Juin 2013 les épreuves écrites du Brevet de Technicien et des Instituts de Formation de Maîtres.
Au regard de ce qui précède, il a été décidé d’organiser une session ordinaire au mois de juin pour les candidats des régions non affectées par la crise et une, session spéciale qui aura lieu, probablement au mois d’octobre, pour les candidats des régions nord du Mali et ceux de certaines localités de la région de Mopti. Dans les circonstances actuelles l’organisation des deux sessions se justifie par le fait que: D’une part, ceux qui ont épuisé les programmes et qui seront admis pourront:  préparer les dossiers à temps pour postuler aux bourses offertes par les  différents pays;  préparer les dossiers pour se présenter aux différents concours organisés  entre le mois de juillet et celui de septembre  s’inscrire à temps dans les universités étrangères pour ceux qui ont les  moyens, enfin les candidats admis au DEF seront orientés à temps, ce qui favorise les  préparatifs de la rentrée scolaire 2013  2014; et d’autre part, la session spéciale permettrait de donner plus de chance de réussite aux candidats des régions du nord du Mali dont les programmes n’ont pu être achevés. En effet, ils pourraient bénéficier de cours de rémédiation pour approfondir leurs connaissances et avoir un taux de réussite meilleur à celui de la session de2012. Par ailleurs, certains candidats réfugiés dans les pays voisins pourraient revenir tenter leur chance à la session spéciale. Au cours de la rencontre du 26 avril avec les DAE, des orientations relatives aux autres points inscrits à l’ordre du jour ont été données. Il s’agit du nombre de centres au niveau des différents ordres d’enseignement:
Au DEF, 1602 en 2013 contre 1505 en 2012 avec un effectif de 218 757 candidats en 20l3 contre 204 957 en 2012
Au CAP, 36 en 2013 contre 39 en20l2avec un effectif global de 15 796 en 2013 contre 10 047 en 2012
Au BT1 et BT2 99 centres ont été créés en 2013 contre 92 en 2012 avec un effectif de 57 475 candidats en 2013 contre 50.177 en 2012.
Au baccalauréat 216 centres en 2013 contre 189 en 2012. Les effectifs en 2013 sont de l’ordre de 112 503 contre 99.246 en 2012.
Pour la sécurisation des différents centres d’examen, il est prévu de faire intervenir 5 477 agents de sécurité.
NB: ces chiffres relatifs aux centres d’examen et aux effectifs des candidats ne prennent pas en compte les régions du nord. Par ailleurs les centres et les effectifs peuvent connaître de légères modifications.
A rappeler que l’organisation des examens est entrée dans sa phase active avec les passations des épreuves anticipées de l'éducation physique et Sportive (EPS) au DEF à partir du 2 mai et celles du Baccalauréat technique à partir du 13 mai 2013 dans les deux académies d'Enseignement de Bamako et celles de Kati, Ségou, Sikasso, Koutiala et Mopti. Les décisions portant création des centres d’examen ont été signées et ventilées. L’acheminement du matériel d’examen sera effectif dans les prochains jours. Les rencontres entre les DAE et les autres partenaires de l’école ont été organisées au niveau déconcentré dans le but de les informer, les sensibiliser en vue de moraliser davantage les examens.
.
Les dates des examens sont connues

Tableau récapitulatif des dates, effectifs, nombre de salles des différents examens : DEF, IFM, BAC, CAP, BT, session ordinaire de 2013.

DEF, du 05 au 07 juin 2013,         effectifs 218 757,     nombre de centres 1602.

IFM, à compter du 17 juin 2013,   effectifs   14 222,     nombre de centres 1602

BAC, du 11 au 14 juin 2013,         effectifs 112 503,     nombre de centres   216

CAP  à compter du 03 juin 2013, effectifs  15 796,      nombre de centres  36

BT    à compter  du 17 juin 2013,   effectifs   57 475,  nombre de centres  99

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

école

Education

Le numérique est-il vraiment une révolution pour l’éducation en Afrique?

Le numérique est-il vraiment une révolution pour l’éducation en Afrique?

AFP

Mali: une école saccagée et incendiée par des jihadistes présumés

Mali: une école saccagée et incendiée par des jihadistes présumés

AFP

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

Burkina: une école incendiée dans le Nord après des attaques jihadistes

ministre

AFP

Burkina: la justice veut entendre l’ex-Premier ministre Isaac Zida

Burkina: la justice veut entendre l’ex-Premier ministre Isaac Zida

AFP

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

Burkina : démission du ministre de la Culture "déçu"

AFP

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

Soldats américains tués au Niger: le ministre américain de la Défense questionné

bilan

AFP

Attaque contre l'armée au Nigeria: le bilan s'alourdit

Attaque contre l'armée au Nigeria: le bilan s'alourdit

AFP

Cameroun anglophone: lourd bilan humain après la proclamation symbolique d'"indépendance"

Cameroun anglophone: lourd bilan humain après la proclamation symbolique d'"indépendance"

AFP

Inondations en Sierra Leone: le bilan monte

Inondations en Sierra Leone: le bilan monte