mis à jour le

IBK lors du 3e congrès des femmes du RPM : «Arrêtez la méchanceté»

L'Union des femmes du Rassemblement pour le Mali (UF-RPM) a tenu le samedi dernier, au CICB, son 3e congrès ordinaire. C'était sous la présidence du leader du RPM, l'honorable El Hadj Ibrahim Boubacar Kéita. Il avait à ses côtés, la Présidente de l'UF-RPM, Sangaré Oumou Bah, du Président de l'Union des jeunes du RPM, Moussa Tembiné. Les déléguées de ces assises sont venues de toutes les régions du pays, des 6 communes du District de Bamako et de l'extérieur. Les partis amis et alliés étaient venus aussi témoigner leur solidarité aux femmes du parti des Tisserands.
Ce congrès était placé sous le signe de la paix, de l'unité du pays, de la réconciliation des c½urs et des esprits et bien sûr en ligne de mire, les élections de juillet 2013. Face aux attaques, aux campagnes de dénigrements et aux mensonges véhiculés ça et là par des hommes politiques afin de ternir l'image d'IBK, dans la perspective de la présidentielle prochaine, le Président du RPM n'a eu qu'un seul mot: «arrêtez la méchanceté. Notre pays est dans une situation difficile, qui requiert l'engagement et le don de soi. Arrêtez la méchanceté, car, elle ne mène nulle part. Notre pays a besoin de tous ses fils valeureux pour le sortir du trou. Arrêtez la méchanceté parce que l'on se connait tous au Mali. Chacun sait qui est qui». Dans un discours ferme, IBK s'est dit invulnérable  à ces intoxications. En fait, si celle-ci devrait l'atteindre, l'ADEMA l'aurait abattu depuis fort longtemps. Comme on le dit, le chien aboie, la caravane passe. Très en verve, IBK a répété: «Je suis plus que jamais prêt à assumer mon destin. Jamais, je n'ai trahi ma mission et mes compagnons. Jamais, je n'ai été en déphasage avec ma conscience. Jamais, je ne suis allé à la recherche d'une quelconque gloriole. Je n'en ai pas besoin. La seule chose qui compte pour moi, c'est le bien être des Maliens. Que sauve notre pays», a martelé le kankelen tigui.
Auparavant, la Présidente de l'UF-RPM avait invité ses camarades à ne pas rater le rendez-vous du 28 juillet 2013. Cette date, a-t-elle dit, doit consacrer l'élection d'IBK comme Président de la République du Mali. Pour réaliser cette victoire éclatante qui se dessine, la première responsable des femmes a promis que l'engagement des femmes du RPM ne fera pas défaut. D'une seule voix, elles ont réaffirmé leur dévouement, leur solidarité, leur combativité, pour assurer la victoire à «Manika Bourama», et cela, s'il vous plait, dès le premier tout de la présidentielle. Qui dit mieux!
Pour concrétiser cette noble ambition, en faveur de notre pays, les femmes du RPM se sont engagées à mobiliser 3 millions d'électeurs pour IBK. Sans compter, bien sûr, ce que le regroupement politique IBK 2012 va mobiliser dans le Mali profond. Aujourd'hui, partout, c'est le nom d'IBK qui revient sur toutes les lèvres, comme le Président qu'il faut pour le Mali. C'est pourquoi, nombreux sont les cadres maliens, d'horizon politique divers, qui s'apprêtent à  se battre pour IBK et non pour le RPM.
Dans son allocution, Sangaré Oumou Bah a également rappelé les activités menées par l'UF RPM durant l'année écoulée. Il s'agit notamment des activités de renforcement des capacités des femmes de son organisation, à travers des sessions de formation sur la participation des femmes aux élections et sur la loi électorale. Ce n'est pas tout. Les femmes RPM ont également apporté leur contribution à l'effort de guerre.
En outre, elle a exprimé ses inquiétudes quant à la réussite de l'organisation de l'élection présidentielle de juillet prochain. Elle a aussi regretté qu'aucune femme RPM ne siège actuellement à l'Assemblée nationale. Selon elle, cette situation doit donner matière à réflexion aux femmes de son parti. C'est pourquoi, elle a tenu à rappeler la lettre circulaire du patron du RPM, laquelle consiste à mettre les femmes en bonne position (les trois premiers) sur les listes du parti, aux législatives.
A sa suite, le jeune bouillant Président de l'Union des jeunes du RPM a soutenu que les femmes du RPM constituent l'espoir de leurs s½urs africaines et maliennes, y égard aux activités qu'elles mènent au quotidien. Moussa Tembiné a également réaffirmé l'engagement des jeunes pour arracher la victoire lors la présidentielle de juillet. «IBK n'est pas l'espoir pour le RPM seulement mais pour les Maliens. IBK est un concept qu'il faut partager autour du Mali. Le RPM doit gagner pour le Mali, le RPM gagnera pour le Mali», a-t-il martelé.
Il faut rappeler que ce congrès sera sanctionné par la mise en place d'un nouveau bureau national pour les femmes de l'UF RPM. Cela pour redynamiser cette structure dans la perspective de la présidentielle de juillet 2013.
Chahana Takiou et Youssouf Diallo   

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé 

congrès

AFP

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

RDC: une ex-élue du Congrès américain pour soigner l'image du pays

AFP

Burundi: le Parlement se réunit en Congrès pour débattre de la mission de l'UA

Burundi: le Parlement se réunit en Congrès pour débattre de la mission de l'UA

AFP

Burundi: manifestations interdites

Burundi: manifestations interdites

femmes

AFP

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Tchad: onze opposants libérés, des femmes interdites de rassemblement

Droits des femmes

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

Une télé marocaine maquille des femmes victimes de violences conjugales

AFP

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception

Kenya: "Est-ce halal?" demandent des femmes sur la contraception