mis à jour le

Le président Dioncounda à Paris : LES ARTISTES CHANTENT LA PAIX

Nos compatriotes vivant en France fêtaient l'espoir qui renaît dans notre pays grâce à l'évolution positive de la sortie de crise

En visite à Paris, le président de la République par intérim Dioncounda Traoré a assisté, samedi soir, à un concert organisé par la diaspora malienne pour la paix et la réconciliation. Sponsorisé par Orange Mali qui faisait la promotion de son produit de transfert d'argent OrangeMoney auprès des émigrés, le concert a mobilisé une foule nombreuse dans une immense salle à Aubervilliers. C'était en présence de plusieurs membres du gouvernement, de la maire de Montreuil Dominique Voynet et du député Jean-Pierre Brard.

Il y avait de quoi faire vibrer le public. D'abord le groupe « ambiance » des artistes émigrés a interprété magistralement le mythique air du « djandjo » pour magnifier l'évolution positive de la sortie de crise dans notre pays. Ensuite des vedettes de la musique malienne sont venues mettre le feu dans la salle. Doussou Bagayoko, Hadja Soumano, Abdoulaye Diabaté, Fantani Touré ont tous chanté la paix et l'espoir qui renaît chez nos compatriotes.

Côté discours, le représentant de la Fédération des associations des Maliens de France Mamadou Cissé a exprimé le soulagement qui anime aujourd'hui la communauté malienne en Hexagone grâce à la « victoire sur l'extrémisme religieux et l'indépendantisme ». Il a rappelé que nos compatriotes vivant en France ont souffert dans leur chair à cause de ce que le pays a subi au cours de l'année 2012. « Nous avons ½uvré de jour comme de nuit pour Mali un et indivisible », a-t-il souligné en précisant que d'importantes sommes d'argent et du matériel ont été collectés et envoyés au pays pour aider les populations durement affectées par la crise.

Pour lui, les acteurs d'actes de barbarie sur les populations civiles doivent subir la rigueur de la justice. « La justice doit être de règle pour éviter l'impunité », a-t-il laissé entendre.

Mamadou Cissé a assuré aussi que nos compatriotes vivant en France sont prêts à participer massivement à l'élection présidentielle prévue avant la fin du mois de juillet prochain. Il a souhaité que les bureaux de vote soient multipliés pour permettre aux électeurs de voter dans de bonnes conditions.

Pour le président de la République par intérim, ce concert était une « fête de la communion et du dépassement » pour renforcer l'unité des Maliens de France. « Je salue votre belle unité forgée par la crise pour soutenir le pays. Rien ne vaut l'entente. Si vous aimez le Mali, aimez-vous ici », a-t-il lancé aux émigrés. Dioncounda Traoré leur a rappelé aussi que le pays compte sur eux. « Vous n'êtes pas une diaspora du crime, de la conspiration, de la contestation stérile. Vous êtes une diaspora de la fraternité, du travail », a souligné le président Traoré qui a rappelé aussi les infrastructures construites dans les villages les plus reculés grâce à l'appui des émigrés.

Le chef de l'Etat a ensuite répété que le geste de la France pour aider notre pays à recouvrer son intégrité territoriale, a ouvert une nouvelle page dans nos relations avec ce pays.

Pour lui, notre pays est en train d'apercevoir le bout du tunnel. « Mais les défis restent nombreux à relever. Avec le gouvernement, nous ferons tout ce qui est possible pour qu'un président élu s'installe, afin de sortir le pays de cette crise », a assuré le président de la République par intérim.

Selon lui, la bonne question n'est pas de savoir est-ce que nous pouvons tenir les élections à la date prévue, c'est plutôt est-ce que nous voulons. « Nous tenterons l'impossible pour tenir le délai tout en évitant une nouvelle crise à cause des élections. Nous le devons au Mali, un pays qui est l'une des merveilles du monde », a-t-il conclu.

B. T

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

président

AFP

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

Angola: coup d'envoi de la succession du président dos Santos

AFP

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

Angola: le président dos Santos ne se présentera pas

AFP

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Angola: Dos Santos, président énigmatique et tout-puissant

Paris

AFP

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

COP22: négociations sur l'application de l'accord de Paris

AFP

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

COP22: une nouvelle marche pour le climat à gravir à Marrakech

AFP

RD Congo: Kinshasa accuse Paris d'"encourager les extrémistes"

RD Congo: Kinshasa accuse Paris d'"encourager les extrémistes"

artistes

AFP

"Lumières d'Afrique" au théâtre de Chaillot: 54 artistes engagés pour un continent rayonnant

"Lumières d'Afrique" au théâtre de Chaillot: 54 artistes engagés pour un continent rayonnant

AFP

Soweto: pain avarié et bouse, ou l'art du recyclage par des artistes

Soweto: pain avarié et bouse, ou l'art du recyclage par des artistes

AFP

Les artistes africains contemporains prêts

Les artistes africains contemporains prêts