mis à jour le

Le chérif Ousmane Haïdara : « On ne peut pas laisser n’importe qui diriger »

Ousmane Chérif Haidara

Après la clôture du 2e congrès ordinaire d'Ançar Dine nationale, le guide spirituel des Ançars, chérif Ousmane Madani Haidara a tenu un point de presse, le vendredi 17 mai à son domicile, pour partager avec la presse les recommandations et les résolutions issue du congrès. Il s'est exprimé sur l'importance du thème «  Paix et réconciliation » choisi pour cette deuxième édition afin que le Mali puisse aller de l'avant.

Selon le guide spirituel des Ançars, c'est pour le pays et pour l'islam que le congrès a été placé sous le thème « pardon et réconciliation ». C'est des principes clés de l'islam. On ne peut jamais parler de paix sans le pardon et la réconciliation, dira-t-il.

 

Interrogé par les confrères sur la consigne qu'il a l'intention de donner pour la présidentielle à venir, le chérif Ousmane Haidara soutient qu'il est nécessaire de faire la différence entre la religion et la politique. « J'ai toujours demandé à ce que les leaders religieux s'éloignent de la politique.  Je ne suis pas impliqué dans la politique. Mais maintenant la donne à changé. On veut juste éviter les scenarios qui se sont passé dans les pays de la sous-région. Et il ne faut pas oublier que mes disciples sont des Maliens. Donc on ne peut pas laisser n'importe qui diriger. Nous sommes obligé de nous impliquer dans la gestion des affaires », a-t-il martelé. Avant d'ajouter qu'il est important que tous les musulmans du Mali se donnent la main afin de relever les défis ensemble. « Malgré nos différences dans l'islam, on doit pouvoir vivre ensemble. C'est certes difficile pour que les musulmans s'unissent mais pas impossible. Le grand problème est que certains vivent de ça», a-t-il dit. Le guide spirituel a, aussi, laissé attendre que dans les jours à venir, il compte porter plainte contre x pour l'usage du nom de son association à d'autres fins. « L'Etat m'a donné un récépissé pour le nom Ançar Dine. Donc tous ceux qui l'utiliseront pour nuire seront poursuivis », a -t-il déclaré.  Rappelons que le 2e congrès ordinaire de l'Association Ançar Dine a vu la participation effective de plus de 2215 congressistes venus des huit régions du Mali, des 49 cercles aussi bien que des six communes du District de Bamako.
Madiassa Kaba Diakité

Mali Web

Ses derniers articles: Atelier de concertation du HCR sur le retour des réfugiés et déplacés du Mali : Les acteurs en conclave pour la facilitation du processus  ORTM / Journal TV 20h du 15 Septembre 2013  L’étrangleur de Bagadadji étranglé