mis à jour le

System A a enflammé les 50 ans de Jean Gautier

Ambiance, ambiance...|Photo : ©AEM

Adossés à la mer qui est à une encablure, décor champêtre, sono minimaliste installée dans un vaste jardin embaumé par l'air marin, les musiciens de System A ont livré, samedi 18 mai dernier, un concert inédit à Doélan, en Bretagne, pour dire leur amitié, si pas plus, à Jean Gautier à l'occasion de son 50ème anniversaire. Sans se faire prier, les invités de cet ancien directeur du centre socioculturel des Dervallières à Nantes, sont venus se masser à deux mètres des musiciens et danser avec une ferveur aussi spontanée qu'entraînante : aucun invité n'a fait défaut pour cette chorégraphie géante : ses parents et beaux-parents, ses enfants et neveux, ses amis de tous bords...

Ce cadeau d'anniversaire se voulait aussi un geste d'amitié naturel pour les membres de System A : « Jean Gautier a été un des acteurs de notre progression, il a su nous donner notre chance et nous accompagner. Avec quelques proches, il nous a aidés à aborder, d'une manière sûre, les virages les plus importants de l'existence de notre groupe ». Des membres de la communauté congolaise de Nantes avaient également fait le déplacement : « Jean aime les gens et le socioculturel n'avait de sens pour lui que lorsqu'il agissait pour l'épanouissement et la dignité de ceux que la société ne considère pas d'emblée. Il aime les gens ».

Les musiciens ont tenu à le lui rendre et de la plus belle manière : ils étaient habillés très chic et ont réalisé une prestation marquée par la justesse et la technicité dans des conditions inédites. Même brio dans la production d'Honoré Mateki qui, avec sa sanza (piano à pouce ou likembe), a transposé les profondeurs de l'Afrique dans les confins de la Bretagne. Humour, gravité et dextérité, le Brazzavillois a conquis un public au début dubitatif et un peu désarçonné.

En quittant la Bretagne aux petites heures du matin, la communauté congolaise s'adressait aux enfants et neveux de Jean Gautier : « Prenez-le pour un modèle, inspirez-vous de ses engagements et de son ouverture d'esprit », et Jean de rappeler à ses invités venus d'ailleurs : « On n'oublie pas notre projet de créer une banque de ressources musicales africaines de l'agglomération nantaise, il y a des talents à valoriser ». Pas surprenant pour celui qui a produit ou soutenu dans son centre socioculturel les productions de Zaiko Langa Langa, Papa Wemba, Africa Kiesse (avec Seskain Molenga, Sam Kola, Solo Sita, Dally Kimoko...), Papy Tex, Nana Lukezo, Philie Nyemba, Mariana Ramos...|Botowamungu Kalome (AEM)

JPEG - 90.3 ko
Une chorégraphie géante spontanée suscitée par System A|Photo : ©AEM

JPEG - 93.5 ko
Papy Mpombolo Tubeleus et Gailord Kavena|Photo : ©AEM

JPEG - 105 ko
Une vue du groupe adossé à la mer|Photo : ©AEM

JPEG - 110.8 ko
Blaise Nsingi à l'avant-plan qui improvise une batterie sur une armoire|Photo : ©AEM

|

JPEG - 103.2 ko
Autre phase de chorégraphie|Photo : ©AEM

|

JPEG - 80.1 ko
Évocation hilarante des souvenirs de Nantes|Photo : ©AEM

|

JPEG - 113.9 ko
Les musiciens installent et testent la sono|Photo : ©AEM

|

JPEG - 123.3 ko
La sublime Niclette, épouse de Trésor Nkenge, deux proches des musiciens de System A|Photo : ©AEM

AFRIQUECHOS.CH

Ses derniers articles: Angola : le général Bento Kangamba accusé de trafic sexuel au Brésil  Congo : 27ème édition de la journée nationale de l'arbre  Sondage : des cinq pays africains qualifiés au Mondial 2014, qui peut créer la surprise ?