mis à jour le

Mali : Djibrill Bassolé participe à la première réunion du Groupe de Contact de l'OCI

Le Ministre d'Etat, Ministre des Affaires Etrangères et de la Coopération Régionale, SEM Djibrill Bassolé, dans le cadre de sa mission d'Envoyé Spécial de l'Organisation de la Coopération Islamique (OCI) pour le Mali et le Sahel, a participé le 13 mai 2013, à Djeddah en Arabie Saoudite, à la première réunion du Groupe de Contact de l'Organisation sur le Mali. A l'issue de leurs travaux, les participants ont adopté le communiqué ci-après.

« Comme suite à la résolution pertinente du 12e Sommet islamique tenu au Caire, le Groupe de contact de l'OCI sur le Mali a tenu sa première réunion au niveau ministériel le 13 mai 2013, au siège du Secrétariat général à Djeddah, Royaume d'Arabie Saoudite, sous la présidence du Ministre Djiboutien des Affaires étrangères et de la coopération internationale S.E. M. Mahmoud Ali Youssouf.

La Réunion a examiné les derniers développements de la situation au Mali et exploré les voies et moyens permettant de rétablir une paix et une stabilité durables dans le pays. Elle a été briefée par le Secrétaire Général de l'OCI, S.E. le Professeur Ekmeleddine Ihsanoglu et le Ministre des Affaires étrangères du Mali S.E. M. Djibrill Bassolé l'envoyé spécial de l'OCI pour le Mali et le Sahel, qui est en l'occurrence Ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso.

Le Ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale du Mali S.E. Tiéman Hubert Coulibaly a rendu compte à la réunion des derniers développements de la situation dans son pays. Elle a également entendu les interventions des autres membres du Groupe de contact.

L'Envoyé Spécial du Secrétaire général de l'ONU pour le Mali et le Sahel, M. Romano Prodi, qui effectue une visite dans la région, s'est également adressé à la Réunion. Au cours des délibérations sur la prochaine phase de rétablissement durable de la paix et sur le processus de stabilisation au Mali, la réunion a convenu de ce qui suit :

1. La Réunion a réaffirmé son ferme attachement à l'unité, la souveraineté et l'intégrité territoriale de la République du Mali et a exhorté tous les pays à en faire de même. La réunion a condamné le terrorisme, le crime organisé transnational et les gangues de trafiquants de drogues. Elle s'est déclarée préoccupée par la menace grave que ce fléau pose à la sécurité et à la stabilité de la République du Mali et de toute la région du Sahel.

2. La Réunion a pris note des progrès palpables accomplis récemment dans les domaines politique et sécuritaire, dont la libération du Nord du pays qui était sous le joug des terroristes, des trafiquants de drogues, par l'AFISMA, l'armée nationale malienne, les troupes maliennes et les contingents fournis par d'autres pays amis du Mali, l'adoption d'une feuille de route pour la transition et la mise en place de la Commission sur le dialogue et la réconciliation. Elle a souligné la nécessité de diligenter le rétablissement effectif de l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire national du Mali.

3. La Réunion a appelé le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) à jeter les armes et à se joindre au processus de paix. A cet égard, elle a sollicité la médiation de l'Union Africaine et de la CEDEAO pour relancer sa louable initiative de paix et à encourager les parties à en tirer-profit. Elle a en outre exhorté la Commission pour le dialogue et la réconciliation à promouvoir un processus de dialogue inclusif dans le cadre d'un Mali uni.

4. La Réunion a exhorté tous les États membres et toutes les institutions de l'OCI à fournir l'assistance nécessaire aux autorités de transition en vue d'étendre le plus rapidement possible l'autorité de l'Etat sur l'ensemble du territoire national de la République du Mali de mettre en ½uvre la feuille de route devant aboutir à des élections générales et au rétablissement de l'ordre constitutionnel au Mali ; d'apporter un soutien technique, financier et logistique afin d'organiser des élections présidentielles et législatives crédibles, et de fournir l'assistance financière et technique nécessaire pour le bon fonctionnement de la Commission pour le dialogue et la réconciliation.

5. La Réunion, s'est félicitée de la résolution du Conseil de sécurité 2100 (2013) qui a décidé de reconvertir l'AFISMA en Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation au Mali (MINUSMA) en vertu du Chapitre VII et ce à partir du 1erJuillet 2013, et a rendu hommage à tous les pays de l'OCI ayant contribué par l'envoi de troupes à l'AFISMA pour leurs sacrifices et a invité les autres pays à joindre à eux sous la bannière de la MINUSMA afin de participer à la stabilisation sécuritaire au Mali et de faciliter le rétablissement à long terme et le développement du pays.

La réunion a souligné la nécessité d'améliorer la coordination et la coopération interrégionale à l'intérieur de l'espace maghrébin et sahélien afin d'élaborer des stratégies de luttes efficaces et inclusives, d'une manière intégrée et exhaustive, contre les activités des groupes terroristes.

6. La Réunion a appelé tous les États membres à fournir la généreuse assistance humanitaire nécessaire pour alléger les souffrances des centaines de milliers de réfugiés et de personnes déplacées, particulièrement en apportant un soutien aux efforts des pays d'accueil et en coopérant avec les autorités de transition en vue de l'éventuel retour de ces déplacés dans leurs foyers le plus rapidement possible. La Réunion a exprimé sa gratitude aux pays qui ont déjà offert leur assistance bilatéralement ou par l'intermédiaire de l'OCI. la réunion a également invité les Etats membres et les ONG humanitaires à travailler en étroite coordination avec les autorités maliennes.

7. La Réunion a demandé aux États membres et aux institutions financières de l'OCI de fournir l'aide financière nécessaire pour le développement à long terme du Mali. À cet égard, elle a insisté pour que les mesures nécessaires soient prises en vue de la création du Fonds d'affectation spéciale décidé par le 12éme Sommet islamique au Caire, en vue de soutenir l'effort de développement durable dans ce pays. Elle a également appelé les Etats membres à s'engager activement dans le lancement de projets de développement économique et de reconstruction, en coopération avec des institutions gouvernementales maliennes.

8. La Réunion, qui a applaudi la convocation de la Conférence internationale de haut niveau de soutien au développement du Mali prévue à Bruxelles, le 15 mai 2013, a invité les États membres à participer activement à cette conférence et à y contribuer généreusement.

9. La réunion a condamné tous les actes contraires aux valeurs islamiques de paix, de tolérance et de modération et a appelé les institutions compétentes de l'OCI à lancer, en coordination avec les autorités maliennes, une campagne de sensibilisation visant à faire connaître les vraies valeurs et les principes de modération de l'islam pour tenter de redresser l'image déformée de notre noble religion répandue par les extrémistes.

10. La Réunion a également réitéré son appel à l'ISESCO et à l'IRCICA en vue de prendre les mesures nécessaires, en collaboration avec l'UNESCO, pour garantir la protection, la préservation et la restauration du patrimoine culturel islamique du Mali.

11. La Réunion a salué les efforts de l'Envoyé spécial de l'OCI et sa détermination à poursuivre son mandat et l'a exhorté à concevoir une stratégie globale en coordination avec les autres intervenants pour la stabilisation à long terme du Mali et du Sahel. À cet égard, la Réunion a exhorté tous les États Membres à coopérer avec lui pour le succès de son importante et délicate mission.

12. La réunion a invité le Groupe de Contact à coordonner ses activités avec celles du groupe d'appui et de suivi sur la situation au Mali, qui a été établi par le conseil de paix et de sécurité de l'UA le 20 mars 2012 et qui est coprésidé par l'UA, l'UEMOA, PUE et les Nations Unies avec la participation des autres partenaires internationaux. La réunion a également invité le groupe à se réunir périodiquement à chaque fois que les circonstances l'exigent.

13. La réunion a pris note de la récente création de la ligue des oulémas, prêcheurs et imams des pays du Sahel à Adrar, en Algérie, et a exprimé son appui à la ligue pour son rôle et son action dans la lutte contre l'extrémisme religieux et la dissémination des valeurs islamiques de tolérance et de dialogue.

14. La réunion a proposé l'envoi d'une délégation du Groupe de Contact au Mali en vue de s'enquérir de la situation, et a exprimé sa solidarité avec le Gouvernement et le peuple malien.

15. La réunion a accueilli favorablement l'offre du Gouvernement turque d'organiser la seconde réunion du Groupe de Contact en Turquie ».

DCPM/MAECR

Le Faso

Ses derniers articles: Tirage au sort des barrages de la coupe du monde 2014 :  Paroisse de Bissighin : les élèves et étudiants  Coupe OAPI : ONEA en dames et SONABHY en hommes 

Mali

AFP

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

Attaques: le Burkina interdit la circulation de nuit

AFP

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

Religieuse colombienne enlevée: recherches au Mali et au Burkina

AFP

CAN: le Mali éliminé sans gloire dans la pataugeoire d'Oyem

CAN: le Mali éliminé sans gloire dans la pataugeoire d'Oyem

Réunion

AFP

Invasion de chenilles en Afrique: réunion d'urgence

Invasion de chenilles en Afrique: réunion d'urgence

AFP

Retour de jihadistes en Tunisie: réunion jeudi pour un plan d'action

Retour de jihadistes en Tunisie: réunion jeudi pour un plan d'action

AFP

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion

Climat: l'élimination progressive des gaz HFC au menu d'une réunion