mis à jour le

Bienvenue en République Islamique de Belgique

  Par Ridha Ben Kacem

Bientôt, un Etat islamique, en Belgique ? Si l'on en croit les nouvelles, qui nous arrivent de Bruxelles, Vraisemblablement, OUI !

L'Europe est en train de s'islamiser rapidement. Les pays de l'Union européenne libérale espéraient une main d'½uvre bon marché, et corvéable, à souhait, mais ont eu quelque-chose de totalement inattendu. Beaucoup de ceux qui viennent de l'Orient et se sont installés, depuis les années soixante, du siècle dernier, en Europe, ne veulent pas s'intégrer, alors que des mouvements politiques qui, en toute légalité, sont en train de monter en puissance, ne se lassent pas d'inciter de simples musulmans, à ne pas hésiter à se faire une place sous le soleil d'Europe. On assiste à la naissance de toute une classe, au potentiel jihadste, que l'Europe commence à découvrir. C'est un phénomène nouveau pourrait qui s'avérer plus dangereux qu'on ne le croit.

De tous les pays européens, la Belgique est la première à se retrouver dans la ligne de mire, des mouvements islamistes, qui rêvent, déjà, de faire de ce pays, leur tête de pont, en Europe, voire en Occident, en tant que premier Etat islamiste, et en tant que base arrière des jihadistes, partant à la conquête de tout le continent européen. De tous les pays européens, la Belgique est celle qui compte, proportionnellement, le plus de musulmans. En effet, il y a, aujourd'hui, 23% de musulmans pratiquants, à Bruxelles Ville, capitale de l'Union européenne, ce qui est, quand même, assez paradoxal et assez surprenant. La majorité de ces musulmans Bruxellois, est d'origine arabe, puisque, 17,6% des habitants de Bruxelles, déclarent l'arabe leur langue maternelle. 20%, d'entre eux, le parlent, couramment, alors qu'entre 3 et 5 %, des Bruxellois ne maîtrisent que cette langue-là.

Attention, nous ne parlons pas, ici, de résidents étrangers, qui sont assez nombreux en Belgique. Nous parlons bien de personnes naturalisées Belges, et qui disposent, ainsi, de papiers belges, passeport compris. Bien que d'origine arabe, ils ont la nationalité belge et bénéficient, à cet effet, de tous les avantages auxquels peuvent prétendre les belges de souche. La différence est qu'une grande partie, de ces naturalisés, n'a aucune volonté de s'intégrer au mode de vie belge et européen. Pour toutes ces personnes qui choisissent, de se replier sur leur passé identitaire, ce ne sont pas elles, qui sont étrangères, en sol européen, mais les Belges de souche, qu'elles considèrent, comme des étrangers, dans leurs pays à elles. Paradoxal, non ?

Entendons-nous, tout de suite, sur le vrai sens de mes propos. Musulman pratiquant, depuis longtemps, je reconnais l'essence divine, de ma religion. Non seulement, je la reconnais, mais, j'en ai la preuve, irréfutable, comme une grande partie, d'entre vous, je présume. Si je vous en parle, c'est pour qu'on ne croit pas que je mets en cause l'expansion de l'Islam, où que ce soit, dans le monde où nous vivons. Ce que je ne peux admettre, par contre, c'est cette instrumentalisation de l'Islam, à des fins politiques, ou pour des visées, bassement, humaines, si vous voulez, qui, au lieu, d'apporter le meilleur, visent, plutôt, à instaurer le pire, c'est-à-dire, la mise en place, au profit d'une petite caste, d'une dictature théocratique, abrutissant et réduisant en esclavage, les hommes, au nom de Dieu. Sur tous les plans, aujourd'hui, l'Occident est en avance, sur nous. Il fut un temps, où notre religion et la civilisation à laquelle, elle a donné naissance étaient en avance, sur toutes les autres, et c'était chez nous, que les gens venaient s'établir et se ressourcer. Mais, depuis, le monde a bien changé, et l'on est les pales héritiers d'une civilisation et d'une culture qui n'ont pas su résister aux affres du temps, alors que la religion et le Coran, eux, sont restés les mêmes, malgré les vicissitudes du temps.

Notre propos ici, n'est point, de comprendre, les processus historiques, qui ont conduit à ce résultat. Tout comme la Tunisie et beaucoup d'autres pays arabes et musulmans, l'Occident et l'Europe, en général, et la Belgique, en particulier, sont menacés par les visées jihadistes, qui cherchent à instaurer un type particulier, de gouvernance des hommes, basée, essentiellement, sur une lecture réductrice de l'Islam, à une Charia, telle qu'elle est perçue par eux. Il serait hypocrite de lutter, contre ces visées, esclavagistes, chez nous, au nom de nos fondamentaux, et faire semblant d'ignorer les droits des européens et des belges, en particulier, de vouloir, à leur tour, s'en débarrasser, au nom de leur culture et leurs idéaux, sous prétexte que notre religion bénéficie de la primauté. L'islamisation, mais, aussi, la politisation, croissante, des communautés musulmanes, en Europe, sont jugées, préoccupantes, par les dirigeants occidentaux, qui tombent, souvent, dans des travers protectionnistes, dans leur lutte contre ce qu'ils considèrent comme le plus grand danger menaçant leur civilisation.

Pourtant, ce n'est pas faute d'avoir voulu intégrer les nouveaux arrivants, que l'on en est arrivé, là. Les candidats issus des milieux musulmans commencent à être, progressivement, élus aux élections locales. Ainsi, en Belgique, le parti Islam a remporté les élections locales, organisées en octobre 2012, en intégrant les municipalités de trois communes belges, et non des moindres : Anderlecht, Molenbeek et Bruxelles Ville. Les leaders de ce mouvement politique, au nom parlant, « le parti de l'Islam »,ne cachent pas leur volonté de transformer, la Belgique, en un Etat islamique, régi par la Charia. Voici ce qu'a dit, à ce propos, à une chaine de télévision, belge, le conseiller communal d'Anderlecht, Redouane Ahrouch : « Les repas halal dans les cantines, les jours de congés confessionnels et l’autorisation du port du foulard, à l’école, voici trois grandes revendications du parti Islam, visant l'islamisation de la Belgique. Le mouvement compte aller, ensuite, plus loin, encore, avec le rétablissement de la peine capitale, le mariage dès l’adolescence et plus de sévérité, en matière de divorce. C'est ce qui sera, apparemment, fait d'ici une vingtaine d'années, dans le but de favoriser l'avènement d'un Etat islamique en Belgique ».Rien que ça ? Et en vingt ans, chrono ? La République islamique de Belgique, la RIB ? En Europe, même ? Vous y croyez ?

Le moins que l'on puisse dire, est que le programme du Parti Islam, en Belgique, est très précis. Aucun flou artistique n'est cultivé. Contrairement, par exemple, à ce nous propose Ennahdha, chez nous, avec ce parti politique, tout comme avec Ansar al-Charia, on sait, exactement, d'où l'on part et où l'on veut arriver. Qu'est-ce que les Européens peuvent faire, face à ce que l'on peut considérer comme de la provocation ? Visionnez la première vidéo, et vous serez édifié. Voilà, en résumé, les questions que se posent, aujourd'hui, les belges de souche : Comment se protéger ? Comment défendre sa culture et son droit à sa propre identité ? Pourquoi les politiques continuent-ils à jouer au libéralisme, en mettant en danger la vieille Europe, qui ne sera, plus jamais, comme avant ? Dans l'une des vidéos, vous verrez Redouane Ahrouch prêter serment en tant qu'élu. Vous le verrez, même, dire qu'il reconnait l'autorité du Roi de Belgique. Je vous invite, à ce propos, à lire la lettre adressée, par ce drôle d'élu, au Roi de Belgique, le 7 janvier 2013 :

                                                                                                                Bruxelles, le 7 janvier 2013

                                                                                          Au Nom de Dieu Le Clément Le Miséricordieux

                                                                                          Sire,

Cette lettre a été écrite par Redouane fils d'Abdeslam ben Ali, conseiller communal à Anderlecht, à Albert fils de Léopold fils d'Albert, Roi des Belges.

Béni soient ceux qui suivent la voie de la Révélation. Gloire à Dieu en dehors de qui il n'y a pas d'autre divinité, Le Maître des Mondes, Le Souverain.

J'atteste que Jésus fils de Marie est l'Esprit de Dieu et Son verbe. C'est Dieu qui envoya à la Vierge Marie, Son Archange Gabriel qui lui annonça la bonne nouvelle. Dieu l'a créé de son Esprit et de Son souffle comme Il a créé Adam de Sa main et de Son souffle.

Dans l'Évangile, Jésus annonça l'arrivée prochaine du dernier Prophète, Mohammed. Les premières versions de la Bible en attestent. Dans le Saint Coran, Dieu nous enjoint de croire en tous Ses Prophètes, en Ses Anges et en Ses Livres sacrés. Tout croyant monothéiste trouvera dans le Coran la satisfaction de sa foi.

Par conséquent, je vous invite à adorer Dieu, l'Unique qui n'a point d'associés et à Lui obéir, ainsi qu'à suivre la voie de l'Islam qui est l'achèvement du monothéisme annoncé par Abraham, salut et paix de Dieu sur lui et sur sa descendance.

En embrassant l'Islam, vous trouverez la Paix et Dieu vous donnera une double récompense. Si vous le rejetez, vous porterez sur vos épaules le fardeau des péchés de vos sujets et de vos fidèles.

J'ai accompli ma tâche en vous transmettant la Bonne Nouvelle. A vous, Sire, de prendre la décision qui convient.

Que la Paix soit sur vous ainsi que sur votre famille et sur tous ceux qui suivent la voie droite, celle de ceux qui ont obtenu la satisfaction de Dieu.

Redouane AHROUCH

Que dire, encore, sinon : ENCORE, UN BEN ALI ? Peut être. Mais retenez, tout de même que, juste après le scrutin communal, d’octobre dernier 2012, le parti Islam, déclarait vouloir présenter des listes, aux seuls scrutins régionaux ( Bruxelles et Wallonie ). Aujourd’hui, et après, semble-t-il, en avoir discuté avec des responsables iraniens, qui se proposent de financer le parti, Redouane Ahrouch déclare vouloir présenter des listes, tant, au niveau régional, que fédéral et, même, Européen. Pour Redouane Ahrouch, le casting, de l'avenir immédiat, est le suivant Redouane Ahrouch, l’élu d’Anderlecht, est tête de liste de son parti pour les prochaines élections à la Chambre, un de ses copains, l'élu de Molenbeek, est choisi, comme tête de liste, au Sénat et à l’Europe et, enfin, le candidat bruxellois, du même parti, comme tête de liste pour les élections, à la Région Bruxelloises. Un trio de choc, pour le choc des civilisations.

Et si vous vous posez la question : « Qui est Redouane Ahrouch ? »,voici une petite réponse :

En 1989, Redouane Ahrouch a 19 ans. Il est convoqué par les autorités militaires belges, pour effectuer son service militaire. Il y passe neuf mois, après quoi, il est libéré. Mais, Redouane Ahrouch décide de s’engager, comme militaire, au sein de l’armée belge. Il passe, brillamment, tous les tests, tant physiques, que psychotechniques. Redouane Ahrouch est reçu et il est envoyé à la base militaire allemande, de Darmstadt. Il y restera plus d’un an et demi. Il se spécialise dans la conduite des chars d’assauts. A cette époque, il flirtait, déjà, avec les milieux chiites de Belgique, proches du régime iranien. En 1991, lors de la première guerre d’Irak, certains militaires, connus pour leur obédience musulmane, dont Redouane Ahrouch, sont interrogés par leurs supérieurs, sur l'attitude qu'ils adopteraient, en cas d'engagement de la Belgique, aux côtés des Américains, dans le conflit, opposant les Etats Unis et leurs alliés, à Saddam Hussein. Sans hésiter, Redouane Ahrouch répond qu’il désobéirait aux ordres, s’il devait être confronté à un engagement de la Belgique, contre un pays musulman. Sans hésiter non plus, l’armée belge le renvoie, séance tenante. Détenteur de permis de conduire de véhicules lourds de l’armée, Redouane Ahrouch n’a aucune peine à se faire engager, par la STIB, comme chauffeur de bus. Il effectuera de nombreux séjours, en Iran, avant de demander, à ses amis iraniens de l'aider à fonder un Parti politique islamiste. C'est ainsi, qu'en 1994, il cofonde ce parti avec d’autres militants pro-iraniens. Les fonds de départ arrivent, clandestinement, de Téhéran. Ces derniers temps, Rédouane Ahrouch multiplie les déplacements, à Téhéran, pour discuter des futures échéances électorales, de son parti, et des moyens, nécessaires, pour réaliser ses ambitions.

Par RidhaBenKacem le 19 mai 2013

 

Tunisie Focus

Ses derniers articles: Dimanche , Ban Ki-moon a reçu le rapport des enquêteurs de l’ONU en Syrie  Une météorite tombe  Journée internationale de la démocratie . Bla-bla-bla chez les arabes 

république

AFP

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

Burkina: début des travaux pour une nouvelle Constitution et une Ve République

AFP

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

République démocratique du Congo: l'ex-rébellion M23 demande un nouveau programme de démobilisation

AFP

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine

Air cocaïne: l'Egypte extrade le Français Naudin vers la République dominicaine

islamique

AFP

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique

Maroc: controverse sur un manuel d'éducation islamique

AFP

Maroc: démantèlement d'une cellule féminine de l'Etat islamique

Maroc: démantèlement d'une cellule féminine de l'Etat islamique

AFP

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Al Faqi Al Mahdi, l'ancien "shérif" islamique de Tombouctou, condamné par la CPI

Belgique

AFP

Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants

Alger salue la coopération avec la Belgique sur les migrants

AFP

La Belgique prête

La Belgique prête

AFP

Burundi: la Belgique suspend son soutien au processus électoral, poursuite des manifestations

Burundi: la Belgique suspend son soutien au processus électoral, poursuite des manifestations