mis à jour le

La Russie va aider l'Afrique du Sud à développer son industrie nucléaire

A l'issue des entretiens entre entre la Russie et l'Afrique du Sud, deux pays membres des Brics, le président russe Vladimir Poutine a déclaré que son pays est prêt à aider l'Afrique du Sud à créer une industrie nucléaire et envisage de livrer des avions de ligne au pays, a-t-il affirmé jeudi aux côtés de son homologue sud-africain Jacob Zuma à Sotchi : « Notre coopération dans le nucléaire civil a un grand potentiel. La Russie est prête à contribuer à la création d'une industrie nucléaire en Afrique du Sud », indique Cameroonvoice.com. Et d'ajouter : « Les deux pays mènent en outre des discussions sur des livraisons d'avions de ligne russes et comptent lancer la production conjointe d'un hélicoptère polyvalent léger ».

Russie

AFP

La Russie a lancé un satellite de télécoms pour l'Angola

La Russie a lancé un satellite de télécoms pour l'Angola

Diplomatie

La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan

La mort mystérieuse de l'ambassadeur russe au Soudan

AFP

Amical: la Côte d'Ivoire plonge un peu plus la Russie dans le doute

Amical: la Côte d'Ivoire plonge un peu plus la Russie dans le doute

industrie

AFP

La France signe un accord avec l'Afrique du Sud porteur pour son industrie nucléaire

La France signe un accord avec l'Afrique du Sud porteur pour son industrie nucléaire

La rédaction

Industrie et Agriculture : les priorités de la tripartite prévue le 10 octobre 2013

Industrie et Agriculture : les priorités de la tripartite prévue le 10 octobre 2013

Relance

Le tourisme marocain se réinvente

Le tourisme marocain se réinvente

nucléaire

AFP

Accord pour la construction d'une centrale nucléaire russe au Soudan

Accord pour la construction d'une centrale nucléaire russe au Soudan

AFP

Le Caire et Moscou signent un contrat pour la première centrale nucléaire égyptienne

Le Caire et Moscou signent un contrat pour la première centrale nucléaire égyptienne

AFP

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde

Le centre nucléaire de Kinshasa se meurt sous bonne garde