mis à jour le

Libération des 12 démineurs pris en otage : Des médiations entamées par Bissau et Dakar tombent à l’eau


Voila deux semaines que les 12 démineurs, dont trois femmes, kidnappés par le chef de guerre du front sud du Mfdc, sont toujours entre les mains de Cesar Atoute Badiate. Leur libération serait consécutive à une nouvelle signature de tous les points de l'accord du 20 mars 2013 à Sao Domingos, en Guinée-Bissau, par le centre national d'action anti-mine (CNAMS), accusé d'avoir violé la première, pour avoir «atteint la ligne rouge, au-delà de laquelle la sécurité des operateurs ne pouvait être garantie». Les rebelles exigent, lors de la signature, la présence du représentant du cardinal Théodore Adrien Sarr, comme témoin et garant et de l'évêque de Bissau. Deux médiations entamées sont tombées à l'eau.
Les nouvelles qui nous proviennent de Casolol (base de César Atoute Badiate dans le front sud) ne semblent pas militer en faveur de la libération des 12 démineurs qui viennent de passer leur quatorzième nuit, ce samedi, dans le maquis. Pour le moment, toutes les médiations entamées pour leur libération, sont sans issue. En effet, les mêmes sources révèlent que la première médiation entamée par Bissau, via ses officiers, a fait long feu. «Aussitôt après le kidnapping des démineurs, le Sénégal s'est rabattu sur les autorités Bissau guinéennes, pour entrer en contact avec César Atoute Badiate. Ce qu'a accepté ce pays, moyennent une rétribution financière. L'Etat du Sénégal aurait donné 50% de la somme demandée», précisera notre source. Ainsi, Bissau a envoyé une vingtaine de ses officiers dans le maquis pour demander à Cesar Atoute Badiate de lui livrer les otages qu'elle remettrait au gouvernement sénégalais. Peine perdue, les émissaires sont repartis bredouilles, Atoute Badiate ayant exigé des garanties signées. Poursuivant, nos sources de révéler que la dernière médiation est celle conduite par Robert Sagna, en compagnie du représentant du cardinal Théodore Adrien Sarr, celui de Nfansou Bodian, imam ratib de Bignona, des évêques de Ziguinchor et Kolda et des membres du groupe de contacts du MFDC. Lors de la rencontre, César et ses hommes auraient, précisent nos sources, exigé la signature, par le centre national d'action anti-mine (CNAMS) basée à Ziguinchor, d'un document écrit par lequel, il respecte le Protocole d'accord signé le 20 mars dernier à Sao Domingo en guinée. Selon les mêmes sources, «la signature de cet accord préalable à la libération des otages doit se faire en présence du représentant du cardinal Théodore Adrien Sarr, comme témoin et garant et de l'évêque de Bissau. Et seul, le chef de l'Etat peut donner des instructions à cet effet». Ces sources révèlent que les rebelles n'exigent aucune rançon pour libérer les démineurs. A noter que les accords signés en mars dernier en Guinée Bissau, à l'issue d'une réunion de trois jours avec les principaux acteurs du déminage, stipulaient que «le déminage ne devrait pas prendre en compte les villages situés dans la communauté rurale de Santhiaba Manjacques (base de César Atoute Badiate) dans l'arrondissent de Nyassia, département de Ziguinchor». Ces accords ont été violés, ce qui a été à l'origine du kidnapping des 12 démineurs, le 4 mai dernier à Kahilou. Cesar Atoute Badiate, leur ravisseur, accuse le CNAMS «d'avoir atteint la ligne rouge au-delà de laquelle la sécurité des opérateurs ne peut pas être garantie».
Sékou Dianko DIATTA
REWMI QUOTIDIEN






Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

libération

AFP

RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention

RDC: libération d'une journaliste après quatre jours de détention

AFP

Gambie: la justice ordonne la libération sous caution du chef de l'opposition

Gambie: la justice ordonne la libération sous caution du chef de l'opposition

AFP

Nigeria: un tribunal ordonne la libération d'un leader chiite

Nigeria: un tribunal ordonne la libération d'un leader chiite

otage

AFP

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales

Gabon: la rentrée scolaire prise en otage par les tensions post-électorales

AFP

Mali: Aqmi fournit une vidéo d'une otage suisse

Mali: Aqmi fournit une vidéo d'une otage suisse

AFP

Attaque

Attaque

Dakar

AFP

Le célèbre sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Le célèbre sculpteur sénégalais Ousmane Sow est mort

Terrorisme

Du Sénégal à la Libye, l'itinéraire d'un combattant de Daech qui effraie Dakar

Du Sénégal à la Libye, l'itinéraire d'un combattant de Daech qui effraie Dakar

AFP

La deuxième phase du procès d'Hissène Habré s'ouvre lundi

La deuxième phase du procès d'Hissène Habré s'ouvre lundi