mis à jour le

«Délices»

La décision de l’Istiqlal de quitter le gouvernement n’est ni une crise du régime, ni une crise du système. C’est une crise de gouvernement et de majorité. Cela est inhérent aux régimes parlementaires, dont le Maroc fait maintenant partie. La Belgique est restée un an sans gouvernement, à défaut de majorité cohérente. L’Italie a plusieurs fois été dirigée par un gouvernement de gestion des affaires courantes…

en lire plus

L'Economiste

Ses derniers articles: Placard  Un Monde Fou  De Bonnes Sources