mis à jour le

Lettre ouverte d’un citoyen au producteur et animateur d’Essaraha raha

Quand tu as commencé ton émission « Essaraha raha » sous l'ancien régime, elle s'est avérée être très vite une nouvelle émission de téléréalité, qui exploite le vécu, ou les problèmes ou les défauts des gens pour, non pas informer les téléspectateurs et les éduquer, mais au contraire pour augmenter l'audimat de la chaine (merci pour elle)et enfin de compte pour te faire de l'argent avec la publicité ?

Le concept : Au départ tu as fait très simple : Tu as focalisé ton émission sur les artistes? Tu invitais un ou deux artistes, et tu démasquais, en les provocant avec un sourire ironique et des questions agaçantes. Et comme les artistes sont en général des gens hypersensibles, la majorité tombaient facilement dans le piège ? Tu nous as permis (merci) de connaitre le vrai visage de certains artistes très connus et souvent mythiques : Certains nous ont déçus avec leur mesquinerie, leur culture artistique limité, et leur manque de personnalité? D'autres nous ont ébahies avec leur personnalité, leur maturité, leur humanité, leur grande culture et leur valeur artistique ?

Après la « révolution » tu as brusquement changé de cible. Tu t'es attaqué aux hommes politiques et aux intellectuels? Est-ce par opportunisme ? Est-ce parce que tu as voulu te valoriser en tant que journaliste? Ou est-ce parce que la liberté d'expression est devenue trop facile ?
De toute façon si les artistes ont été une proie facile pour toi, les hommes politiques et les intellectuels se sont montrés plus difficiles « à manipuler » ? Ta technique, ou plutôt tes astuces ont vite montré leurs limites : Elles ont dévoilé un manque de professionnalisme très limité, une malhonnêteté intellectuelle douteuse et un alignement idéologique et politique flagrant ? Ce qui est très grave ?

Tes astuces

Les astuces que tu utilises dans ton émission ont été simples à détecter, bien que tu insistes toujours sur le caractère spécial de ton émission Ces astuces sont tellement simples et grossières qu'un simple téléspectateur peut aisément les découvrir ? Voici quelques exemples:

Erreur dans le choix des invités : Les invités qui ont une orientation islamiste sont plus nombreux que les invités qui ont une orientation proche de l'opposition. Les invités qui ont une orientation islamiste sont les politiciens et les intellectuels sympathisants d'Ennahdha, les leaders des partis de la Troïka, les membres du gouvernement, les « islamistes lights », les salafistes violents et sxizophrènes....etc. Quand à ceux qui sont proche de la gauche ce sont les leaders des partis politiques, les leaders syndicaux, les activistes des droits de l'homme ; les activistes des associations, les intellectuels de gauche...etc.

Erreur sur ton silence sur l'argent : Tu as évoqué une fois le problème de la rémunération des invités, sans donner plus de détails. On ignore donc le nombre ou le nom des personnes qui ont demandé de l'argent pour accepter d'être ton invité ? Toutefois les Tunisiens seraient très contents si tu publie la liste de toutes les personnes que tu as contacté pour participer à ton émission, en mentionnant ceux qui ont refusé, ceux qui t'ont demandé de l'argent, et ceux que tu as payé ? Si tu ferais ce geste tu prouveras à tout le monde que tu es le roi de la transparence, et que tu es la personnification même d'« Essarah raha ». Cela permettra surtout aux Tunisiens de bien connaître les politiciens et les intellectuels qui pré-tendent toujours les représenter et parler en leur nom, ou ceux qui parlent au nom de l'Islam, au nom de Dieu, au nom de la révolution, au nom du peuple, au nom de la liberté, au nom de la Tunisie.....etc. ?

Tout le monde a très facilement compris que tes invités se divisent en 2 grandes catégories : La 1ère catégorie regroupe tes favoris (tes petits copains ou tes maitres) ? La 2ème catégorie regroupe tes adver-saires ? Ou est donc ta neutralité en tant que journaliste professionnel?

Conclusion : Il est clair que tu sélectionne tes invités ou subjectivement, ou arbitrairement, ou inten-tionnellement mais surtout sans vérifier leur cv et leur profil, ce qu'on peut conclure facilement que :

- Soit tu es naïf à l'extrême ? Et en principe tu n'a pas le droit (en tant que journalise) d'être naïf à ce point ?

- Soit tu manques énormément de professionnalisme ?

- Soit tu as un alignement politique et idéologiques clairs, ce qui contredit totalement tes déclarations sur ta neutralité, ton professionnalisme et sur ton objectivité ?

Tu aurais du savoir par exemple qu'un de ces salafistes charlatans, que tu as invité était un « maçon »? alors qu'un autre n'a même pas le bac? Comment ces deux invités sont-ils devenus subitement « savant religieux » ou « cheikh ? Est-ce par miracle ?

Erreurs dans le questionnement des invités :

1ère erreur : Tu poses très peu de questions aux invités du 1er groupe, alors que tu accable de question les invités du 2ème groupe ?

2ème erreur : Tu as laissé (avec beaucoup de complaisance) certains de tes invités du 1er groupe, déve-lopper longuement leurs discours de propagande religieuse et politique ?

3ième erreur : Pour d'autres invités de ce 1er groupe tu les as laissés justifier bêtement les grosses erreurs du nouveau régime ? Et tu les as laissés défendre maladroitement le pouvoir en place (Président de la République, gouvernement. partis politiques)?

4ème erreur : Tu n'a jamais interrompu d'autres invités de ce 1er groupe quand ils se lançaient dans la justification l'utilisation du « takfir » et de la violence.

5ème erreur : Tu as laissé de nombreuses fois certains invités citer des versets entier du coran ou des paroles du prophète. Par contre tu n'a jamais permis à d'autres invités du 2ème groupe de remettre en question les diverses interprétations de la religion, et tu les a accuse toi-même sur le champ de « blas-phémer », de « porter atteinte au sacré », de porter atteinte « a la morale, aux traditions....etc. »? Or ceci est une déviation flagrante des principes de ton émission, qui n'est ni une émission religieuse, ni une émission-débat sur l'Islam? Et puis tu n'es pas un cheikh de la zitouna ou d'Al Azhar pour juger leur conception de la religion ou leurs opinions personnelles ?

6ème erreur : Tu soumets sans pitié tes invités du 2ème groupe, à un déluge de questions pire qu'un inter-rogatoire policier de la CIA ou de la gestapo?

Conclusion 1 : Or toutes cette complaisance c'est vraiment de la publicité gratuite ? Comment le pro-moteur d'Hannibal TV a-t-il permis cela ? Est-il lui aussi complaisant ?

Conclusion 2 : Si tu es très complaisant avec tes invités du 1er groupe, pourquoi es-tu impitoyable avec les invités du 2ème groupe ?

Erreur dans la nature des questions :

1) Tu poses des questions aimables et très simples aux invités du 1er groupe, alors que tu pose des questions tendancieuses et des questions piège aux invités du 2ème groupe ? Ce qui n'est pas juste, ni honnête ?

2) Quand tu es à cours d'arguments avec un invité coriace du 2ème groupe, tu t'accroche à un seul de ses mots, tu le sors de son contexte, tu l'interprète à ta manière ou tu le déforme et tu l'utilise pour accuser ton inviter de tous les crimes ?

3) Tu fais facilement un procès d'intention à certains invités du 2ème groupe, au lieu de t'arrêter aux faits prouvés ? N'est-ce pas très malhonnête ?

4) Enfin qui es-tu pour juger tes invités et leur faire un procès d'intention ? Qui t'a chargé de ce rôle ? N'est-ce pas de l'excès de zèle, et certainement une aliénation aveugle aux parties politiques que tu protège et dont tu sers les intérêts ?

Honnêteté intellectuelle : Elle réside dans la manière avec laquelle tu animes l'émission ?

1) Le changement de la lumière du décor ne signifie rien du tout, sauf peut être de détourner l'attention de l'invité ? Ce qui est simpliste comme astuce ?

2) Ton introduction sur le caractère spécial de l'émission est un masque, et du Bla bla bla inutile ?

3) Ton sourire ironique et sarcastique agace d'emblée l'invité et le déstabilise ? Cette attitude est mal-honnête parce qu'elle piège l'invité ? Heureusement pour toi que tous tes invités se sont comportés comme des gens corrects, qui savent respecter les règles de la politesse ? Mais attention, tu tomberas un jour sur un invité susceptible et agressif qui renversera la table sur toi et qui t'agressera en direct ?

Sources de tes questions (erreur très grave) :

1) Tu poses tes questions en te basant très souvent sur les rumeurs, les ragots et sur les « On dit que.... » ? Et tu ne cite jamais tes sources ? Quand certains invités t'on demandé de citer tes sources, tu as changé de sujet ou tu n'as jamais répondu ?

2) Cette technique d'ailleurs n'a pas marché avec certains invités très malins (comme avec Kamel Mor-jane) qui t'ont répondu que « ce n'est pas vrai », que ces « des ragots », que c'est des « racontars, que c'est du « taktii wa tariiche de « mégères»..... ?

3) Avec d'autres invités dont tu as déformé leurs paroles, (comme avec Hamma Hammami) ça n'a mar-ché aussi. Hamma Hammami d'ailleurs t'a cloué le bec en te rappelant la totalité de ses propos ? Ce qui a contredit totalement le sens de ce qu'il a rapporté?

1) D'autres invités plus coriaces sont allés plus loin (comme avec Essafi Saidi et Omar Shabou) : Ils ont carrément renversé la situation : Chacun d'eux te stoppait au moindre mot ambigu ou vague ? Et très vite tu t'es trouvé sans le savoir à la place d'un invité, et c'est eux qui te bombardaient de questions ? C'est l'histoire de « l'arroseur arrosé » ? C'était très marrant.

Ton orientation idéologique et politique :

1) Tu te montre d'emblée très agressif et trop pertinent, quand l'invité est un opposant (au gouvernement, de la Troïka et surtout d'Ennahdha)? Pour toi, c'est un crime que de critiquer les Islamistes, le gouvernement ou Ennahdha ? Quand aux les politiciens ou leaders islamistes ils sont sacré pour toi ? Tu as fait un véritable procès d'intention à Omar Shabou, et à Tahar Bel Hassine, en les accusant d'être des opposants et des ennemis d'Ennadha ?

2) As-tu oublié que la liberté d'expression et la liberté de conscience existent, que tu le veuille ou non. Tu n'es pas le défenseur de l'ordre établi, ni la conscience de la société, ni le défenseur des valeurs morales de la société ? Personne ne t'a chargé de cette mission ? Il y a déjà un avocat marron (et ridicule) qui joue très bien ce rôle, ça suffit ? Et puis tu as souvent oublié que tu es un journaliste, donc en principe quelqu'un de neutre ?

Ces erreurs ne constituent-elles pas des fautes professionnelles très graves ?

3) C'est à ton honneur d'avoir invité des personnes qui se sont proclamés « défenseurs » ou « avocats » de la religion musulmane. Malheureusement au lieu d'inviter des hommes de religion connaisseurs de l'Islam, et nous en avons à la Zitouna, tu as invité des illustres inconnus qui se présentaient comme des « savants religieux » (ce qui est une contradiction dans les termes) qui n'ont su que déformer l'Islam ? Tu n'as même pas posé des questions à ces invités sur leurs diplômes, ou sur leurs références académiques, scientifiques ou religieuses, s'ils ont publiés des recherches, des études, des thèses ou des ouvrages....etc.

Tout ce qu'on sait c'est que ce sont des« salafistes » purs et durs , qui appellent au Jihad, au mariage des filles à 3 ou à13 ans, à l'excision des femmes....etc. Et le pire c'est que tu les as laissé développer à leur aise leurs discours de propagande de malades mentaux, d'obsédés séxuels et de sxyzophrènes? As-tu oublié que ton émission est une émission politique, non un débat religieux, et non le cabinet d'un psychiatre ? Ce que tu as fait c'est une publicité gratuite pour ces charlatans ? Et tout cela au nom de la liberté de la presse et la liberté d'expression ? C'est ça la malhonnêteté intellectuelle ?

Conclusion : Je sais que tu peux me répliquer que tout cela est un procès d'intention ? C'est possible ? Mais je suis sûr qu'il y a de quoi rédiger tout un livre sur ces manipulations pour un journaliste très doué et un bon sujet de thèse pour des étudiants en journalisme

J'espère que tu va apprendre à la lumière de ces critique que le seul critère de réussite, c'est le vrai pro-fessionnalisme, l'objectivité maximum, et l'honnêteté intellectuelle.

A bon entendeur. Salut

Un citoyen
Béchir TOUKABRI

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

lettre

AFP

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Maroc: polémique autour d'une lettre attribuée

Actualités

Lettre d’Alger : La surexcitation

Lettre d’Alger : La surexcitation

Steven LAVON

Bloqué au Qatar avec sa famille, le Franco-algérien Zahir Belounis appelle Zidane et Guardiola

Bloqué au Qatar avec sa famille, le Franco-algérien Zahir Belounis appelle Zidane et Guardiola

citoyen

AFP

Tanzanie: le président Magufuli nettoie les rues de Dar es Salaam comme un citoyen lambda

Tanzanie: le président Magufuli nettoie les rues de Dar es Salaam comme un citoyen lambda

AFP

RDC: quatre membres d'un collectif citoyen arrêtés

RDC: quatre membres d'un collectif citoyen arrêtés

Abdou Semmar

Cheb Khaled : “je suis un citoyen maghrébin et j’appartiens

Cheb Khaled : “je suis un citoyen maghrébin et j’appartiens

animateur

AFP

Tunisie: un animateur vedette de nouveau détenu pour escroquerie

Tunisie: un animateur vedette de nouveau détenu pour escroquerie

AFP

Mali: libération d'un animateur radio dont la détention a été marquée par de violents heurts

Mali: libération d'un animateur radio dont la détention a été marquée par de violents heurts

AFP

Opposants tués en Tunisie: un animateur TV entendu par la justice

Opposants tués en Tunisie: un animateur TV entendu par la justice