mis à jour le

Important accord entre l’ONEE et la FAO

L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) ont procédé, vendredi à Rabat, à la signature de la phase II de l’accord portant sur l’assistance technique au programme de développement de l’alimentation en eau potable rurale et de l’assainissement.

 

Ce projet a été signé conjointement par le Directeur général de l’ONEE, Ali Fassi Fihri et le représentant de la FAO au Maroc, Michael George Hage, en présence du représentant du ministère des affaires étrangères et de la coopération, Driss Alaoui, indique un communiqué de l’ONEE.

 

Ce projet, dont le budget s’élève à 2,63 millions USD pour une durée de 5 ans (2013-2017), s’inscrit dans le cadre des mêmes objectifs de la première phase pour consolider et valoriser les acquis de la phase I et pour répondre aux nouveaux besoins issus de la nouvelle configuration de l’Office et des évolutions de sa stratégie.

 

L’objectif général du projet est de contribuer au renforcement des capacités de l’ONEE en particulier dans les domaines de l’alimentation en eau potable en milieu rural, de l’assainissement et de la protection des ressources en eau et de l’environnement.

 

Ce projet s’inscrit dans le cadre de Programmation par Pays (CPP) qui vient d’être signé en avril dernier à l’occasion de la Journée de Coopération FAO-Maroc, organisée lors du Salon international de l’agriculture du Maroc au niveau du Domaine Prioritaire relatif à la gestion durable des ressources naturelles et l’amélioration du niveau de vie des ruraux, en particulier la population vulnérable, dans un contexte d’adaptation au changement climatique.

 

Dans le cadre de la réalisation des stratégies de l’Office en matière d’alimentation en eau potable et d’assainissement, l’ONEE avait signé en 1999, un projet de coopération avec la FAO qui a porté sur un budget de 2,1 millions USD et dont les activités ont été achevées en décembre 2012.

 

Les activités réalisées dans le cadre de la première phase du projet ont porté principalement sur l’accompagnement de l’Office pour atteindre ses objectifs stratégiques qui découlent des orientations stratégiques nationales, en particulier la généralisation de l’eau potable en milieu rural, la protection des ressources en eau, l’assainissement liquide en milieu rural et la préservation de l’environnement.

 

Cela a contribué de manière significative au renforcement des capacités de l’Office, à travers la réalisation d’expertises de haut niveau, la production de guides et de manuels techniques et à la mise au point d’une approche de gestion, de méthodes statistiques appropriées au monde rural et au développement d’un Système d’Informations Géographiques pour l’Alimentation en Eau Potable en milieu rural.

La Nouvelle Tribune

Ses derniers articles: Peinture : Patrick Jolivet  Le Maroc renforce ses capacités de production en énergie solaire  Plus de 51.000 bénéficiaires de l’Initiative royale “Un million de cartables” 

accord

AFP

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix

Libye: les tribus du Sud signent un accord de paix

AFP

Libye: accord de trêve

Libye: accord de trêve

AFP

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

FAO

AFP

Lac Tchad: 7 millions de personnes menacées par la faim, selon la FAO

Lac Tchad: 7 millions de personnes menacées par la faim, selon la FAO

AFP

Sécheresse en Afrique Australe: la FAO lance un cri d'alarme

Sécheresse en Afrique Australe: la FAO lance un cri d'alarme

Pauvreté

Le nombre de personnes souffrant de la faim en forte baisse dans le monde

Le nombre de personnes souffrant de la faim en forte baisse dans le monde