mis à jour le

Du drapeau que les faussaires ont attribué à Allah

Contrairement aux intellectuels Tunisiens, Hajj Dukhani n'est pas impressionné par la pseudo légitimité de ceux qui braient l'islam en brandissant un torchon en tissu qu'ils disent être le drapeau d'Allah.

Voyons voir de quoi il s'agit comme exercice coranique et pratique de discernement du faux du vrai. Après avoir vérifié tout le coran, Jinn Dukhani constate qu'il n'y est pas fait, comme le fait le torchon qui servira de constitution, de mention d'un quelconque drapeau, de fanion, d'emblème ou de quelque bout de tissu à brandir au nom d'Allah.

Nous pouvons d'ores et déjà condamner le drapeau des faussaires par ce verset :

2-79 ???????? ??????????? ??????????? ?????????? ????????????? ????? ?????????? ?????? ???? ????? ?????? ????????????? ???? ??????? ???????? ???????? ?????? ??????? ???????? ??????????? ???????? ??????? ??????? ??????????? Malheur, donc, à ceux qui de leurs propres mains composent un livre puis le présentent comme venant d’Allah pour en tirer un vil profit ! – Malheur à eux, donc , à cause de ce que leurs mains ont écrit, et malheur à eux à cause de ce qu’ils en profitent !

Sans trop entrer dans les choix, design et goûts artistiques des faussaires qui ont inventé un drapeau à Allah et qui s'en font les faux porte-drapeaux, il est utile de mentionner que le mot « chaiir » (symbole) est mentionné dans le coran pour pointer vers les bestiaux au verset 22-36.

Les bestiaux, encore une fois, sont clairement indiqués par Ibliss lui-même (4-119) comme étant ceux qu'il balade avec ses bouffonnades. Allah au verset 7-179, confirme l'allégorie pour ceux qui ne comprennent rien à rien à ces paroles. Au verset 62-5, Allah compare carrément à des ânes ceux qui portent sa parole sans la comprendre. Hajj Dukhani prend comme sienne l'analogie d'Allah le tout puissant.

Essayons maintenant d'analyser le texte que les ânes, Aan qaoulihi taala, ont mis sur le faux drapeau d'Allah.
Remarquons d'abord que le drapeau est appelé drapeau de tawhid (unicité). En lisant le texte : « La hilaha illa ALLAH Muhammad Rassool Allah », on remarque du premier coup d'½il que le drapeau parle de deux personnages.

Le faux drapeau d'Allah, porté par les faux porte-drapeaux d'Allah, porte donc un nom qui est l'exact contraire de ce qu'il affirme.
Le lecteur du coran remarquera bien évidemment que la formule utilisée est inexistante du coran. Les faux porte-drapeaux n'ont pas été foutus de trouver ne serait ce qu'une formule coranique dans un coran de 600 pages pour le faux drapeau d'Allah.

Les plus perspicaces en matière de faux islamique ont certainement remarqué que ledit drapeau d'Allah, qu'il écrase la vermine qui le couvre de mensonges, est une version noircie du drapeau verdâtre que les serviteurs des haramayns, qui n'y habitent même pas, ont choisi pour leur pays qu'ils disent appartenir à Allah alors qu'il porte leur propre nom de famille. Le faux drapeau d'Allah pointe donc, trivialement, au niveau des symboles, vers la soumission à autre qu'Allah.

La version choisie par les faussaires d'Allah de chez nous a été pacifiée en retirant l'épée. Chez les menteurs sur Allah, ceux qui ont l'épée sur leur drapeau ne veulent pas l'utiliser pour défendre l'islam à côté de chez eux alors que ceux qui ne l'ont pas mis veulent l'utiliser contre les musulmans chez eux. Cela est normal dans le monde du faux sur Allah.

Revenons sur le texte choisi. Au-delà des mensonges apparents au premier coup d'½il, il est évident que le texte choisi comme emblème par les faussaires d'Allah est une hérésie coranique. En s'inspirant des contraventions évoquées dans le premier chouyoukhs, nous allons tenter, dans la mesure du possible, de lister les contraventions du drapeau horrible et blasphématoire brandit par ceux qui propagent la terreur et le fassad au nom d'Allah.

La première est l'association. Selon un hadit authentique du Rassool :

72-20 ???? ???????? ??????? ?????? ????? ???????? ???? ??????? Dis : «Je n’invoque que mon Seigneur et ne Lui associe personne».

Le rapporteur de ce hadith est particulièrement digne de foi et n'a rien à voir avec les bouseux qui ont pondu les faux livres bourrés de ragots sur Allah et sur son messager. Allah, dans sa bonté, nous a rappelé qu'il faut voir des démons dansant la lambada autour des colporteurs de ragots (26-221 à 26-223).

Le drapeau en question associe clairement un autre nom à celui d'Allah. Nous ne reviendrons pas sur le rôle purement de messager de Muhammad qui est simplement un humain que l'on ne peut associer à Allah.

Associer Muhammad à Allah est évidemment un grave péché :

3-80 ????? ???????????? ??? ???????????? ?????????????? ???????????????? ?????????? ????????????? ??????????? ?????? ???? ?????? ???????????? Et il ne va pas vous recommander de prendre pour Educateurs anges et Anbiyas. Vous commanderait-il de rejeter la foi, vous qui êtes Musulmans ?

Il n'est d'ailleurs pas étonnant de voir que les faux porte-drapeaux du faux drapeau le font surtout dans les conditions suivantes :

9-107 ??????????? ??????????? ????????? ???????? ????????? ???????????? ?????? ?????????????? ? ??????????? ??????? ??????? ?????? ??????????? ??? ?????? ??????????????? ???? ????????? ?????? ?????????? ???????? ???????? ????????? ???????????? Ceux qui ont pris une mosquée pour en faire lieu de rivalité, d'impiété et de division entre les croyants, qui la préparent pour celui qui auparavant avait combattu Allah et Son Envoyé et jurent en disant : «Nous ne voulions que le bien ! », Allah atteste qu'ils mentent.

Pour ce qui n'ont pas voulu lire le verset, je rappelle qu'Allah témoigne lui-même que ceux qui divisent les musulmans dans les mosquées en disant qu'ils veulent du bien sont bel et bien des menteurs. Pas de doute à avoir. Le témoignage est béton.

Allah, dans sa sagesse, nous enseigne de ne pas nous fier aux apparences. Hajj Dukhani rappelle que le verset 9-108 interdit strictement à ceux qui suivent Allah de mettre les pieds dans ce genre d'endroit détourné vers la gloire du chaytan.

Toujours au niveau de l'hérésie, le faux drapeau d'Allah contredit clairement ce verset :

4-152 ??????????? ???????? ???????? ?????????? ?????? ???????????? ?????? ?????? ????????? ??????????? ?????? ??????????? ??????????? ??????? ?????? ???????? ????????? Et ceux qui croient en Allah et en Ses messagers et qui ne font de différence entre ces derniers, voilà ceux à qui Il donnera leurs récompenses. Et Allah est Pardonneur et Miséricordieux.

Le texte du drapeau privilégie clairement un messager par rapport aux autres. Evidemment, si on lit le texte dudit drapeau, on remarque qu'il prête à confusion et qu'il pourrait signifier que Muhammad est le messager d'Allah à l'exclusion des autres.

Pour éviter toute confusion, il aurait été préférable de spécifier, afin de diminuer la colère d'Allah le plus possible, que Muhammad est l'un des messagers d'Allah. Faute de quoi, il serait difficile d'échapper à l'accusation suivante :

4-150 ??????????? ???????? ???????? ?????????? ?????? ???????????? ?????? ?????? ????????? ??????????? ?????? ??????????? ??????????? ??????? ?????? ???????? ????????? ????? ????????? ??????????? ???????? ?????????? ???????????? ??? ???????????? ?????? ?????? ?????????? ??????????? ???????? ???????? ?????????? ???????? ???????????? ??? ???????????? ?????? ?????? ???????? Ceux qui ne croient pas en Allah et en Ses messagers, et qui veulent faire distinction entre Allah et Ses messagers et qui disent : « Nous croyons en certains d’entre eux mais ne croyons pas en d’autres», et qui veulent en faire un chemin.

Inutile de rappeler que l'islam est un Deen qui a commencé avec Abraham qui fut le premier à nous donner le nom de musulmans (22-78). Le faux drapeau d'Allah commet donc le sacrilège trompeur et inexcusable de lier l'islam au seul messager Muhammad.

Jinn Dukhani pourrait ajouter d'autres contraventions commises par les porteurs dudit drapeau de la honte comme l'utilisation de l'intimidation pour propager l'amour d'Allah, l'encouragement de la foi à base de peur et d'hypocrisie, la publicité négative pour Allah et l'islam ainsi que les dommages quasi irréversibles pour l'idée de sagesse de ceux qui sont sur la voie d'Allah.

Aussi, faute de gouvernement responsable, Hajj Dukhani en est réduit à appeler simplement ses lecteurs à montrer aux enfants les déchets du système scolaire qui croient détenir la science comme étant ce qui risque de leur arriver s'ils n'étudient pas le coran et ne sont pas sérieux en classe. L'âne blasphémateur qui braie l'islam avec des faux slogans d'Allah et des faux drapeaux d'Allah a une valeur pédagogique certaine pour nos enfants concernant la facilité déconcertante du chaytan à manipuler les imbéciles au nom d'Allah.

N'hésitez pas aussi à montrer à vos enfants les intellectuels qui ne lisent pas la parole d'Allah et qui s'obstinent à appeler à la raison ceux qui n'en ont pas ou ont d'autres raisons. Apprenez-leur à distinguer le combat pour la vérité du combat contre le mensonge en leur montrant ceux qui s'élèvent par le débat avec les ânes.

Nawaat

Ses derniers articles: Peut-on (encore) se passer des banques au quotidien en Tunisie?  En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité  Tunisie-Union européenne: une mise sous tutelle déguisée 

drapeau

Insolite

En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité

En Tunisie, le "plus grand drapeau au monde" ne fait pas l’unanimité

AFP

Des Tunisiens déploient "le plus grand drapeau du monde"

Des Tunisiens déploient "le plus grand drapeau du monde"

Madiba

 Un Shérif américain refuse de mettre son drapeau en berne pour rendre hommage à Mandela

Un Shérif américain refuse de mettre son drapeau en berne pour rendre hommage à Mandela

Allah

Tunisie

Ce n'est pas bien de piétiner Allah

Ce n'est pas bien de piétiner Allah

satarbf

Rached Ghannouchi aura-t-il assez d’humilité pour dire

Rached Ghannouchi aura-t-il assez d’humilité pour dire

L’intelligent d’Abidjan

Journée mondiale des océans / Dégradation des côtes maritimes - Allah Kouadio Remi tire la sonnette d’alarme (L’intelligent d’Abidjan)

Journée mondiale des océans / Dégradation des côtes maritimes - Allah Kouadio Remi tire la sonnette d’alarme (L’intelligent d’Abidjan)