mis à jour le

Présidentielle : Inflation de candidats pour une mission périlleuse

La liste des présidentiables n’est pas encore close, mais la fournée s’élève déjà à 12 prétendants. Il est déjà acquis qu'une trentaine de candidats seront dans la compétition dont le 1er tour est prévu au 28 juillet 2013. Comme dans toute présidentielle chez nous au « Gondwana », il y a deux catégories de candidatures : les sérieuses et les fantaisistes.

La première race est souvent constituée de personnalités ayant une envergure électorale nationale, une certaine expérience dans la gestion des affaires de l’Etat, les moyens de leur politique et un projet de société ou en tout cas ce qui en tient lieu.

La seconde regroupe des gens en mal de publicité, des « professionnels de la politique » et des saltimbanques qui amusent la galerie.

n tout état de cause, le retour à un Etat de droit au Mali et la libération totale de son septentrion sont deux opérations qui doivent être menées de front.

Or, on l’aura constaté, si au Nord la chasse aux djihadistes a donné des résultats probants, une élection aussi majeure telle que la présidentielle ne pourrait se tenir que si l’on est certain que le pouvoir qui en résultera pourra gouverner normalement ce même Nord, devenu un prurit  autonomiste et rebelle.

Pour tout dire, il faudra qu’il y ait une osmose entre pacification du Nord et retour à une autorité centrale. Et nul doute que la tâche qui incombera au futur président ne sera pas du tout aisée.

Un de ses grands chantiers sera l’unification effective du territoire et son corolaire : le règlement de la récurrente question touareg.

La mission du prochain locataire du palais de Koulouba s’annonce périlleuse et requiert des qualités d’homme d’une carrure quasi exceptionnelle.

Alors, on est intrigué par cette présente course effrénée au fauteuil présidentiel, et surtout par cette kyrielle de candidats.

Si le même contingent de prétendants à la magistrature suprême était descendu dans la rue au lendemain du putsch avec le même zèle qui le pousse au portillon de la présidence, peut-être qu’on n’en serait pas toujours là.

Si l’ensemble de la classe politique malienne avait fait preuve du même empressement pour dépêtrer le Nord des tenailles des groupes islamistes armés, peut-être qu’aujourd’hui le pays aurait retrouvé son unité territoriale.

A la vérité, l’irruption petitement, quoique bruyamment, d’Amadou Sanogo au devant de la scène politique et la crise qui s’en est suivie de mal en pis ont révélé les failles de la classe politique et surtout de la démocratie malienne, pourtant adoubée par les puissances étrangères et citée régulièrement comme exemple par les bailleurs de fonds.

Une démocratie consensuelle qui s’est effondrée comme un château de cartes, preuve qu’elle n’était qu’un beau poteau rongé de l’intérieur par des termites blanches qu’un petit vent a suffi à faire choir. Il y a des enseignements à en tirer.

Diendonné Zoungrana

 

présidentielle

AFP

Présidentielle au Cameroun: le Conseil constitutionnel juge "irrecevable" un premier recours de l'opposant Kamto

Présidentielle au Cameroun: le Conseil constitutionnel juge "irrecevable" un premier recours de l'opposant Kamto

AFP

Guinée équatoriale: vague de promotions militaires dans la famille présidentielle

Guinée équatoriale: vague de promotions militaires dans la famille présidentielle

AFP

Municipales en Côte d'Ivoire, grand test avant la présidentielle de 2020

Municipales en Côte d'Ivoire, grand test avant la présidentielle de 2020

inflation

Inflation

Nous sommes tous multi-milliardaires en dollars zimbabwéens

Nous sommes tous multi-milliardaires en dollars zimbabwéens

Neila Latrous

Inflation : quels sont les produits dont les prix augmentent le plus vite ?

Inflation : quels sont les produits dont les prix augmentent le plus vite ?

Ramadan

Le ramadan en plein été, c'est mauvais pour l'économie

Le ramadan en plein été, c'est mauvais pour l'économie

mission

AFP

Mali: les hélicoptères canadiens entament leur mission avec l'ONU

Mali: les hélicoptères canadiens entament leur mission avec l'ONU

AFP

Darfour: l'ONU veut réduire encore la mission de maintien de la paix

Darfour: l'ONU veut réduire encore la mission de maintien de la paix

AFP

Sahara: l'ONU en voie de renouveler sa mission sur fond de tensions

Sahara: l'ONU en voie de renouveler sa mission sur fond de tensions