mis à jour le

Tunisie: les salafistes maintiennent leur meeting annuel malgré l’interdit

Saif Eddine Erais, le porte-parole du groupe jihadiste Ansar al-Charia lors de sa conférence de presse, le 16 mai 2013 à Tunis

Le bras de fer entre salafistes jihadistes et gouvernement s’est encore durci hier, jeudi 16 mai, autour de la tenue de leur grand meeting annuel. Prévu dans la ville sainte de Kairouan, cette grand messe jihadiste a été interdite par le gouvernement mais le mouvement Ansar al-Charia maintient l’évément et attend plus de 40 000 personnes.

La réponse d’Ansar al-Charia au chef du parti Ennahda qui annoncait hier, jeudi, l’interdiction de son meeting annuel n’a pas traîné : « Nous ne demandons pas l’autorisation du gouvernement pour prêcher la parole de Dieu. Nous mettons en garde contre toute intervention de la police pour empêcher le congrès », a prévenu le porte-parole du mouvement jihadiste en conférence de presse dans une mosquée de Tunis. Et d’ajouter : « Le gouvernement sera responsable de toute goutte de sang qui sera versée ».

Malgré l’interdiction, la principale organisation jihadiste tunisienne compte donc bien défier le gouvernement et attend plus de 40 000 sympatisants dimanche au pied de la grande mosquée. Certains ont d’ailleurs déjà commencé à prendre la direction de Kairouan à pied. C’est le cas notamment des jihadistes de Sidi Bouzid.

Toutes les forces de police du pays sont en alerte ce week-end pour les accueillir. Dans ce contexte déjà électrique, le president de la République n’a pas joué l’apaisement. Hier soir, Moncef Marzouki a demandé aux chefs jihadistes de condamner le terrorisme et s’est dit « déterminé à recourir à tous les moyens militaires et sécuritaires dont il dispose ».

L'essor

Ses derniers articles: Mopti : Transport de viande, un casse-tête sanitaire  Promotion de la femme : RACHELLE DJANGONE MIAN S’EN VA  Sécurité alimentaire : DES CEREALES A 

salafistes

AFP

Au Maroc, le come-back des salafistes

Au Maroc, le come-back des salafistes

AFP

Soutenir Sissi pour survivre, le pari difficile de salafistes égyptiens

Soutenir Sissi pour survivre, le pari difficile de salafistes égyptiens

AFP

Maroc: une grâce de détenus salafistes en butte aux craintes sécuritaires

Maroc: une grâce de détenus salafistes en butte aux craintes sécuritaires

meeting

AFP

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

RDC: RFI coupée, police en masse contre un meeting d'opposition interdit

AFP

Le meeting de Sarkozy perturbé par des étudiants gabonais

Le meeting de Sarkozy perturbé par des étudiants gabonais

AFP

Présidentielle au Niger: vague rose pour le dernier meeting d'Issoufou

Présidentielle au Niger: vague rose pour le dernier meeting d'Issoufou