mis à jour le

Barack Obama à Dakar Macky Sall réussit là où Wade avait échoué

Le conseil des ministres d'hier a confirmé, la visite prochaine du président des Etats-Unis d'Amérique, Barack Obama, prévue en fin juin à Dakar. Les deux chefs d'Etat vont débattre sur les questions économique et sécuritaire.


Après le Chana, Le président des Etats unis d'Amérique, Barack Obama va fouler le sol sénégalais, pour la première fois, au mois de juin prochain. Le président Macky Sall a confirmé cette information hier en conseil des ministres. Le président Obama viendra pour discuter des questions liées à la sécurité, avec la menace des Djihadistes dans le Sahara, mais aussi, des questions politiques et économiques dans un pays où l'argent manque ces derniers mois. Mais, les progrès consentis par le Sénégal dans le domaine de la démocratie est l'une aussi des principales raison de sa visite. Au mois d'Aout dernier, Hillary Clinton, ancienne secrétaire d'Etat Américain, avait rencontré le président Sall et confirmé la visite de son président en 2013. Par la suite, elle s'est rendue à l'université pour rencontrer les étudiants, devant qui, ainsi que des membres du gouvernement, des parlementaires, diplomates et du corps professoral, elle dit ceci : «l'Afrique n'a pas besoin d'hommes forts mais d'institutions fortes». Hillary Clinton a fait le lien entre démocratie et développement, avant de rappeler les quatre piliers de la stratégie diplomatique américaine au Sénégal et en Afrique : «renforcer les institutions démocratiques, stimuler la croissance, faire avancer la paix et la sécurité, promouvoir les possibilités et le développement». Une visite américaine qui n'a pas eu lieu sous le régime d'Abdoulaye Wade, ceci malgré un lobbying intense et chèrement payé à des cabinets de relations publiques américains. L'on se rappelle aussi ce fameux sommet de Deauville (en France) au cours duquel, l'ancien président sénégalais avait tout tenté pour présenter son fils, Karim Wade, à Barack Obama, avec comme intermédiaire, Nicolas Sarkozy. Abdoulaye Wade quittera finalement le pouvoir, sans recevoir une visite d'Obama qu'il aura tant espérée. Les relations heurtées que l'ancien président sénégalais entretenait avec les Américains, et plus particulièrement avec l'ambassadrice de l'époque Mme Bernicat, n'ont pas fait pencher la balance en sa faveur. En tout état de cause, cette visite marque le retour aux premières loges de la diplomatie sénégalaise qui avait commencé à perdre du galon sur la scène internationale.

REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

Barack

AFP

Barack Obama promulgue une loi d'aide

Barack Obama promulgue une loi d'aide

AFP

Barack Obama cet été au Kenya, terre natale de son père

Barack Obama cet été au Kenya, terre natale de son père

Ahmed Bellasri - Lemag

Barack Obama pourrait bien se retrouver sans salaire !

Barack Obama pourrait bien se retrouver sans salaire !

Obama

AFP

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

Obama et l'Afrique, un héritage surtout symbolique

AFP

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

Obama inaugure un musée pour mieux comprendre l'histoire afro-américaine

AFP

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles

Au Liberia, Michelle Obama invite les jeunes filles

Dakar

AFP

Sénégal: le maire de Dakar incarcéré pour détournement présumé

Sénégal: le maire de Dakar incarcéré pour détournement présumé

AFP

Gambie: scènes de liesse après l'investiture d'Adama Barrow

Gambie: scènes de liesse après l'investiture d'Adama Barrow

AFP

Tchad: le président déchu Hissène Habré jugé en appel

Tchad: le président déchu Hissène Habré jugé en appel