mis à jour le

RAVAGES DES CANCERS DU SEIN, DU COL DE L’UTERUS OU DE L’HEPATITE B A RUFISQUE Dr Fallou Samb appelle l’Etat à appuyer les jeunes médecins porteurs de projets

Véritable cri de c½ur doublé de révolte que cet appel du Dr Fallou Sam, lors du point de presse annonçant l'ouverture prochaine de la polyclinique Louis Pasteur la Référence de Rufisque. Faisant le point des maladies les plus mortelles du département, Dr Samb a interpellé l'Etat à aider les jeunes médecins sénégalais porteurs d'imitatives privées, à lutter contre ces endémies.



Le Directeur de la polyclinique Louis Pasteur La Référence qui dit avoir investi plus de 960 millions dans sa structure privée, «regrette que les jeunes investisseurs sénégalais ne bénéficient pas de l'attention de l'Etat». Poursuivant sa complainte, Dr Samb a déploré qu'on ne sente pas l'Etat aux côtés des jeunes porteurs de projets qui ne bénéficient d'aucune exonération, contrairement aux européens qui investissent moins et qui rapatrient leurs gains. C'était lors du point de presse de lancement de cette polyclinique privée ultra moderne. En effet, Dr Serigne Fallou Samb se dit horrifié par les ravages de l'hépatite B, du cancer du foie ou encore du col de l'utérus. Pour le gynécologue-obstétricien, si ces maladies ont atteint un seuil inquiétant dans le département de Rufisque, c'est parce que toutes les conditions y sont réunies pour leur développement. Selon le spécialiste, 25% des femmes consultées dans son service, sont porteuses du virus de l'hépatite B, alors que le cancer du col de l'utérus constitue la seconde pathologie qui inquiète les milieux médicaux du département. Il sévit particulièrement dans la zone des Niayes. Les chiffres annoncés, à ce niveau, par le docteur, sont alarmants. Le traitement à temps de cette maladie s'avère difficile, du fait que beaucoup de femmes atteintes, la considère comme honteuse et se gardent d'en parler à leur entourage. Ainsi, ne s'approchent-elles des structures sanitaires, qu'en cas de complication. Face à cette situation qu'il juge périlleuse pour la santé de la population du département, Serigne Fallou Samb prône une sensibilisation forte et régulière. Il déplore, par ailleurs, que les pouvoirs publics et les organisations non gouvernementales (ONG) mettent essentiellement l'accent, sur le Sida, le paludisme et la tuberculose, alors qu'il y a d'autres pathologies tout aussi ravageuses. Tout le sens du cri du c½ur du docteur, pour que les jeunes porteurs de projets soient aidés et des facilités apportées pour lutter contre ces maladies extrêmement mortelles. L'inauguration de cette polyclinique, après déjà cinq années de fonctionnement, aura lieu ce 18 Mai.
Djiby GUISSE
REWMI QUOTIDIEN

Rewmi

Ses derniers articles: Remaniement ministériel du 1er Septembre : Comment Mimi Touré a court-circuité Eva Marie Coll  Aliou Cissé:  Nécrologie- Décès du journaliste Abdoulaye Sèye 

cancers

group promo consulting

Bruno Metsu : «Le médecin m'a dit " vous avez des cancers du colon, du foie et du poumon et vous êtes en phase terminale".»

Bruno Metsu : «Le médecin m'a dit " vous avez des cancers du colon, du foie et du poumon et vous êtes en phase terminale".»

Le Nouveau Consommateur Hebdo

Cancers de la peau : Attention aux rayons solaires (Le Nouveau Consommateur Hebdo)

Cancers de la peau : Attention aux rayons solaires (Le Nouveau Consommateur Hebdo)

AFP

Différents cancers ont des similarités génétiques, confirment deux études

Différents cancers ont des similarités génétiques, confirment deux études

jeunes

AFP

Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF "exige" la démission de Mugabe

Zimbabwe: la ligue des jeunes de la Zanu-PF "exige" la démission de Mugabe

AFP

En Italie, funérailles sobres pour les 26 jeunes migrantes noyées

En Italie, funérailles sobres pour les 26 jeunes migrantes noyées

AFP

En Tunisie, le mal-être des jeunes se traduit par un pic d'émigration clandestine

En Tunisie, le mal-être des jeunes se traduit par un pic d'émigration clandestine

médecins

AFP

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

Kenya: un accord met fin au conflit social dans les hôpitaux

AFP

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

Kenya: des représentants syndicaux écroués pour la grève des médecins

AFP

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève

Kenya: la justice donne 5 jours aux médecins pour cesser la grève